Mission accomplie pour les Bleus

 tuia-reuters

Samuele Tuia a guidé les Bleus sur le chemin de la victoire face à la Hongrie. (Reuters)

L’équipe de France a officiellement composté son ticket pour le Championnat d’Europe au Danemark et en Pologne (du 20 au 29 septembre 2013), ce samedi, à Jelgava, au sortir d’un succès convaincant, le cinquième de suite, glané face à la Hongrie (3-0 ; 26-24, 25-19, 25-20). Et Laurent Tillie d'avoir rempli sa première mission à la tête des Bleus.

Une bonne chose de faite. Fraîchement intronisé aux commandes de l’équipe de France en lieu et place de Philippe Blain, Laurent Tillie a répondu aux attentes de sa Fédération en menant à bien la campagne de qualifications à l’Euro 2013 des Bleus. Cinq matches, pour autant de victoires enregistrées, auront suffi aux Tricolores pour s’assurer la première place de la poule F et valider leur billet pour le tournoi continental. Survoltés après leur carton plein en Hongrie (trois victoires, neuf points), les Bleus ont rapidement surfé sur la vague de leur étincelant état de forme en bousculant l’Espagne (3-0), vendredi, et la Hongrie (3-0), ce samedi, à Jelgava.

Débarquée en Lettonie avec le plein de confiance, en milieu de semaine, l’équipe de France n’a pas tardé à confirmer ses belles promesses entrevues une semaine auparavant sur le sol hongrois. Intraitables face au voisin espagnol, la veille, les Bleus l’ont été tout autant face aux Hongrois. Trois sets auront suffi aux Bleus pour se mettre définitivement à l’abri et s’éviter un hypothétique match-couperet face à la Lettonie, dimanche, lors de la sixième et ultime journée des éliminatoires.

Dépourvus de complexe, les Hongrois ont pourtant pris le contrôle des opérations dans ce match avant de baisser en régime et de céder sur le fil le gain du premier acte devant les coups de boutoir des Français (26-24). Bousculés, les Bleus ont rapidement repris le jeu à leur compte dans les deuxième (25-19) et troisième manches (25-20), pour finalement plier l’affaire en 1h14 de jeu. Déjà inspiré la veille face au voisin ibérique, Samuele Tuia a confirmé sa pleine confiance en récitant une partition des plus intéressantes ponctuée de 16 points et 4 aces.

"Je respire, mais j'ai beaucoup tremblé notamment pendant le premier set car c'était un peu tiré par les cheveux. Le match était très crispant", glisse Laurent Tillie sur le site officiel de la FFVB. "Les joueurs voulaient trop bien faire et ne dégageaient pas la même sérénité. Mais bon, peu importe la manière, c'est bien d'avoir conclu victorieusement ces sept semaines de préparation. Aujourd'hui c'est la victoire du collectif qu'on essaie de mettre en place depuis le début".