Delpech: "Être à 100% tout le temps"

Romain Delpech et Avignon se déplacement à Chaumont. (Icon sport)

Romain Delpech et Avignon se déplacement à Chaumont. (Icon sport)

Arrivé cet été en provenance de Saint-Brieuc, Romain Delpech n’a pas tardé à prendre ses marques dans le collectif avignonnais. Le réceptionneur-attaquant de l’AVB dresse un premier état des lieux avant d’évoquer la rencontre de samedi face à Chaumont. Entretien.

Romain, quels enseignements tirez-vous de ces deux premières journées de Ligue AM ?
Il aurait fallu qu’on soit plus appliqués. On n’a pas fait des mauvais matches, on a même fait plutôt des bons matches. Ça se joue sur des détails. On a un collectif, on doit être à 100% tout le temps et gommer toutes ces petites erreurs qui nous coûtent cher à l'arrivée et qui par la suite, une fois gommées, pourront nous faire gagner.

D’abord, Sète, ensuite Tours, le calendrier n’a pas été tendre avec l'AVB pour son retour parmi l’élite.
Oui, c’est comme ça. Il faut bien les prendre à un moment donné. On les a joués dès le début, mais on ne se décourage pas pour autant. La saison est encore longue. A nous d’arriver à passer un pallier pour aller chercher des victoires.

Vous n’avez pas démérité face à ces deux cadors.
Contre Sète, on a un petit regret de ne pas y avoir cru davantage. On était un peu tendus étant donné que c’était le premier match. Quant à Tours, le champion de France, c’est la grosse équipe de la Ligue AM. On a joué sans complexe, c’est dommage qu’on n’ait pas pu prendre de point contre eux. Maintenant, il faut se concentrer sur samedi et ce match face à Chaumont.

Justement ce déplacement à Chaumont est déjà très important dans la course au maintien.
Oui, on le sait. On travaille en conséquence. On va y aller et voir comment ça va se passer. On est sûrs de nos qualités, on sait ce qu’il nous reste à faire pour engranger des points. Chaumont s’est construit une belle équipe pour la Ligue AM. Ça ne va pas être facile mais on ne pense pas trop à nos adversaires, on est plutôt focalisés sur notre jeu. Si on fait ce qu’il faut, il n’y aura pas de problème pour aller chercher des points là-bas.

A titre personnel, comment jugez-vous vos débuts sous le maillot avignonnais ?
Je suis plutôt content, j’ai ma place dans le collectif étant donné qu’on a un Brésilien (Ivan Luiz Fagundes Walter, ndlr) qui n’est pas encore arrivé, parce qu’il a des problèmes de papiers. Je suis satisfait de jouer et d’être dans ce groupe. Mais la saison est encore longue. Il faut bosser et encore bosser pour être encore meilleur.