Euro 2017 (H) / Tillie : " De la déception, mais aussi de l'espoir "

Euro 2017 (H) / Tillie :  " De la déception, mais aussi de l'espoir "©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le dimanche 27 août 2017 à 11h47

Battue vendredi par la Belgique pour son entame dans l'Euro, l'équipe de France va tenter de redresser la barre, dimanche soir, face aux Pays-Bas. Et le sélectionneur des Bleus, Laurent Tillie, a mis le doigt sur les points à corriger.

La défense du titre européen remporté il y a deux ans a mal démarré pour la Team Yavbou vendredi, face à la Belgique. Battus 3-2 au tie-break, les Bleus se sont montrés inconstants. Le sélectionneur Laurent Tillie a évoqué l'état d'esprit de ses troupes après cette entame manquée:  « Nous sommes encore un peu tous dans la frustration, un peu K.O., nous essayons de trouver des solutions, le moyen de rebondir, parce qu'il le faut. On perd le premier match, du coup, le chemin devient très compliqué, mais il faut surtout trouver les ressorts pour repartir, redonner de la confiance, c'est ce qu'il y a de plus difficile à faire en 24 heures, redonner de l'envie aussi, de la lucidité. Nous avons le droit de digérer encore, nous allons nous reprendre d'ici demain (dimanche) », a-t-il expliqué sur le site de la Fédération.

 
Tillie : «Le mental s'est vite grippé »
Puis le coach français a détaillé point par point les raisons de ce faux départ: « Nous avons fait une mise au point, nous avons essayé de comprendre pourquoi on a pris 18 blocs, pourquoi on a fait 11 erreurs d'attaque et 21 au service, on donne plus de 31 points. Au tie-break, on donne 6 points sur 15, et malgré ça, on ne perd qu'à trois points. Donc il y a de la déception, mais aussi de l'espoir. Nous avons mis l'accent sur les déplacements de blocs et sur l'attaque, sur le fait d'essayer d'avoir des frappes plus lucides. Il y a eu tout un enchaînement de petites fautes dont nous n'avions pas l'habitude qui a attaqué le moral de l'équipe. (...) Je trouve que le mental s'est vite grippé, nous n'avons pas supporté que les autres nous bloquent, défendent et nous mettent en difficulté. Il y avait du blocage, on manquait de mouvement dans le soutien, on faisait un pas au lieu de deux, à l'attaque, on attaquait, mais il aurait fallu accélérer le bras, tous ces petits détails techniques faisaient que nous n'étions pas en réussite », a-t-il résumé.

 
Pas le droit à l'erreur
 

Dimanche, à 20h30, les coéquipiers d'Earvin Ngapeth (qui est incertain pour la rencontre) n'auront déjà plus le droit au moindre faux pas et devront s'imposer pour espérer terminer en tête de leur poule, et s'éviter un barrage supplémentaire. En attendant, Tillie a évidemment analysé l'adversaire des Tricolores: «C'est une équipe un peu similaire à la Belgique avec beaucoup de services flottants, c'est souvent ou tout très bon, ou moins bon, avec des hauts et des bas, alors que les Belges sont plus constants. Mais on sait que les Hollandais peuvent très bien jouer si on ne leur pose pas de problèmes, s'ils sont en confiance ».

 
0 commentaire - Euro 2017 (H) / Tillie : " De la déception, mais aussi de l'espoir "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]