Le Vendée résiste à la tempête

Tous les participants, ou presque, de la septième édition du Vendée Globe prennent la pose pour une photo de famille. (Reuters)

Tous les participants, ou presque, de la septième édition du Vendée Globe prennent la pose pour une photo de famille. (Reuters)

Malgré un contexte économique difficile, le succès du Vendée Globe ne se dément pas, pour preuve la liste des participants dévoilée ce mercredi à l’occasion d’une conférence de presse. Ils seront 20, soit la moyenne des six éditions précédentes, le 10 novembre prochain aux Sables d'Olonne au départ du tour du monde en solitaire sans assistance et sans escale avec l'espoir de succéder à Michel Desjoyeaux.

"Un exploit." C’est dans un mélange de fierté et de soulagement que Bruno Retailleau, le président du Conseil Général de la Vendée et de la SAEM Vendée, organisatrice du tour du monde en solitaire et sans escale, a présenté mercredi, lors d’une conférence de presse organisée à la Maison de la Mutualité à Paris, le plateau de l’édition 2012-2013 du Vendée Globe. Car si le nombre d’inscrits correspond à la moyenne de participants enregistrés lors des six premières éditions, avoir 20 skippers au départ des Sables d’Olonne le 10 novembre prochain n’était visiblement pas un mince exploit au vu de la "tempête économique" qui traverse l’Europe depuis de longs mois déjà. Au point que les 20 heureux participants avaient tous le sentiment d’avoir déjà franchi une première "ligne d’arrivée".  

Tous n’ont désormais, à mois et demi du grand départ - "un moment d’émotion qui ne laisse pas insensible", rappelle Jean-Pierre Champion, le président de la Fédération française de voile – que le souhait de vivre une aventure unique et d’écrire une belle histoire. Un seul seulement ne succèdera cependant à Michel Desjoyeaux, auteur du doublé en 2008-2009 (84 jours, 3 heures et 9 minutes), dans un temps qui pourrait s’approcher des 80 jours.

Vincent Riou (PRB), victorieux en 2004-2005, sera le seul au départ à avoir déjà inscrit son nom au palmarès de ce Graal de la course au large en solitaire. Mais pas le seul favori, une catégorie à laquelle prétendent Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), le spécialiste du double (deux Barcelona World Race et trois Jacques-Vabre à son palmarès), Kito de Pavant (Groupe Bel), qui espère avoir tourné le dos à la malchance, Marc Guillemot (Safran), à la barre d’un 60 pieds des plus performants, Mike Golding (Gamesa), l’ancien pompier anglais, ou encore Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), dauphin du « Professeur » quatre ans plus tôt.

Pour avoir pris le train en route, Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Jean Le Cam (SynerCiel) doivent se contenter du rang d’outsiders, au même titre que le talentueux mais expérimenté François Gabart (Macif), qui découvrira les mers du Sud, le Suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), dont on peine à juger la compétitivité de son monocoque, ou encore Alex Thomson (Hugo Boss), qui rêve de finir avant de parler de victoire, voire Arnaud Boissières (Akena Vérandas), qui se découvre des ambitions à la barre d’un bateau éprouvé.

Pour tous les autres, comme le benjamin Louis Burton (Bureau Vallée), le Polonais Zbigniew Gutkowski (Energa), le revenant Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), qui s’était recousue la langue seul lors de sa première circumnavigation, la belle Samantha Davies (Savéol), dont les récits avaient passionné le public lors de la précédente édition, le généreux Tangyu de Lamotte (Initiatives-Cœur), dont le tour du monde s’accompagnera d’une collecte d’argent pour opérer un maximum d’enfants malades, l’aventurier italien Alessandro di Benedetto (Team Plastique), seul marin à avoir bouclé le tour du monde sur une coquille de 6,50 mètres, l’écolo Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered), qui n’embarquera pas la moindre goutte d’essence, et enfin l’inusable Dominique Wavre (Mirabaud), au départ de son huitième tour du monde, l’idée sera de finir pour aller contre cette statistique qui veut qu’un partant sur deux ne boucle la boucle.

Les 20 skippers au départ (tous Français sauf mention): Jérémie Beyou (Maître CoQ), Arnaud Boissières (Akena Vérandas), Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (GBR/Savéol), Bertrand De Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets), Tanguy De Lamotte (Initiatives-Cœur), Kito De Pavant (Groupe Bel), Alessandro Di Benedetto (ITA, Team Plastique), Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), François Gabart (Macif), Mike Golding (GBR/Gamesa), Marc Guillemot (Safran), Zbigniew Gutkowski  (POL/Energa), Jean Le Cam (SynerCiel), Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), Vincent Riou (PRB), Javier Sanso (ESP/Acciona 100% EcoPowered), Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat), Alex Thomson (GBR/Hugo Boss), Dominique Wavre (SUI/Mirabaud).