Les MOD à l’assaut de l’Europe

 Voile-MOD

Après l'Atlantique, les MOD70 s'attaquent à l'Europe (Thierry Martinez/ Sea&Co / MOD S.A.).

Moins de deux mois après la Krys Ocean Race, toute première épreuve du Multi One Championship, remportée par Yann Guichard sur Spindrify racing, les MOD70 se retrouvent à partir de ce week-end à Kiel pour attaquer un Tour de l’Europe qui, pendant plus d’un mois, combinera  "city races" et étapes hauturières, au nombre de cinq. Avec les mêmes cinq bateaux au départ et de belles joutes nautiques en perspective.

Le test Atlantique réussi en juillet avec brio, avec une Krys Ocean Race qui aura tenu toutes ses promesses, offrant une belle bataille à cinq d’abord, à trois ensuite (Race for Water et Oman Sail furent obligés de lever le pied pour cause d’avarie matérielle), finalement remportée haut la main et à très grande vitesse (4 jours 21h08’35’’) par Spindrift racing de Yann Guichard, les MO70 se retrouvent en cette fin d’été à Kiel, dans le nord de l’Allemagne, pour le MOD70 European Tour, deuxième épreuve du Multi One Championship, nouveau circuit de trimarans monotypes (strictement identiques) de 70 pieds (21,50 mètres).

A l’instar de la Volvo Ocean Race, mais à l’échelle européenne et non mondiale, ce tour de l’Europe, qui rappellera aux plus anciens les heures glorieuses de la Course de l’Europe sur laquelle nombre de marins ont fait leurs armes en multicoque, mêle "city races", c’est-à-dire régates en flotte et "en ville" au plus près des spectateurs, comptant pour 20% de la totalité des points attribués et au cours desquelles la cohésion de l’équipage (de huit marins) est un élément-clé, et étapes hauturières (en équipage de six cette fois) qui feront la part belle à la navigation. Au nombre de cinq, ces étapes visiteront donc l’Allemagne (Kiel), puis l’Irlande (Dun Laoghaire, première étape de 1188 milles), le Portugal (deuxième étape vers Cascais de 1251 milles puis "tour du Portugal" de 558 milles), la France (quatrième étape Cascais-Marseille de 1071 milles), pour finir par l’Italie, en l’occurrence Gênes (672 milles), où s’achèvera ce premier European Tour début octobre.

Stars du large et de l’olympisme…

En tout, près de 5000 milles, l’équivalent d’une grosse traversée de l’Atlantique vers l’Amérique du Sud, pour cinq trimarans qui, lors de la Krys Ocean Race, ont fait étalage de leur vélocité mais aussi de leur fiabilité, point crucial de cette classe qui, si elle veut perdurer et gagner de nouveaux adhérents (un sixième bateau rejoindra le circuit l’an prochain, Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick), ne doit pas perdre d’éléments en route. La monotypie semble en tout cas avoir séduit tout le monde, les très faibles écarts enregistrés entre les trois premiers à Brest, terme de la transatlantique courue en juillet (1h40 entre les arrivées de Spindrift racing et de Foncia, le troisième), plaidant pour ce choix qui fait la part belle aux hommes.

Et sur ce tour de l’Europe, force est de constater que tout ce qui se fait de mieux en France en matière de multicoque sera de la partie, puisqu’au côté des cinq skippers que sont Yann Guichard (Spindrift racing), Sébastien Josse (Groupe Edmond de Rothschild), Michel Desjoyeaux (Foncia), Sidney Gavignet (Oman Sail) et Stève Ravussin (Race for Water), on trouve des marins ayant pas mal bourlingué sur toutes les mers du monde, de Jean-Baptiste Levaillant, Pascal Bidégorry, Kevin Escoffier et Yann Eliès (Spindrift racing) à Franck Cammas, Yvan Ravussin, Thomas Coville (Race for Water), en passant par Charles Caudrelier, Xavier Revil, Thierry Chabagny (Foncia), Brian Thompson, Jean-François Cuzon (Oman Sail), Thomas Rouxel, Antoine Koch, Florent Chastel (Groupe Edmond de Rothschild)… "City races" obligent, les as de la stratégie et de l’olympisme seront aussi de la partie sur ces régates d’une petite heure, avec notamment Sébastien Col (Foncia), Tanguy Cariou, François Morvan (Race for Water), Thomas Le Breton (Oman Sail). Bref, un bon cocktail tant au niveau des hommes que du parcours, qui permettra, on l’espère, à la prometteuse classe des MOD70 de poursuivre sa croissance au-delà des frontières françaises…

Les équipages du MOD70 European Tour:

Race For Water : Stève Ravussin, Yvan Ravussin, Franck Cammas, Thomas Coville, François Morvan, Loïc Forestier, Tanguy Cariou, Nicolas Heintz, Gurvan Bontemps, Benoît Lequin.
Foncia : Michel Desjoyeaux, Antoine Carraz, Thierry Chabagny, Charles Caudrelier, Emmanuel Leborgne, Xavier Revil, Alban Rossolin, Nicolas Texier, Julien Falxa.
Groupe Edmond de Rothschild : Sébastien Josse, David Boileau, Florent Chastel, Cyril Dardashti, Olivier Douillard, Christophe Espagnon, Antoine Koch, Thomas Rouxel.
Spindrift racing : Yann Guichard, Léo Lucet, Pascal Bidégorry, Jacques Guichard, Jean-Baptiste Levaillant, Yann Eliès, Kevin Escoffier, Devan Le Bihan.
Musandam-Oman Sail : Sidney Gavignet, Fahad Al Hasni, Moshin Al Busaidi, Khamis Al Amburi, Brian Thompson, Jean-François Cuzon, Thomas Le Breton, Michi Mueller

Le Sport sur votre mobile
Le programme MOD70 European Tour

Le programme MOD70 European Tour