Transat Jacques-Vabre : Chez les Ultimes, Coville et Nélias (Sodebo) ont eu le dernier mot

Transat Jacques-Vabre : Chez les Ultimes, Coville et Nélias (Sodebo) ont eu le dernier mot©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 13 novembre 2017 à 12h03

Deuxièmes il y a deux ans, Thomas Coville (49 ans) et Jean-Luc Nélias (55 ans) tiennent leur revanche. Sortis vainqueurs à bord du trimaran Sodebo d'un mano à mano saisissant avec le flambant neuf Maxi Edmond de Rothschild cher à Sébastien Josse et Thomas Rouxel, les deux skippers ont inscrit leurs noms lundi un peu avant midi au palmarès de la 13eme édition de la Transat Jacques-Vabre, catégorie des Ultimes.

Le tandem Coville-Nélias a franchi la ligne d'arrivée de Salvador-de-Bahia à 11h42m27s très précisément, bouclant ainsi cette traversée de l'Atlantique en 7 jours, 22 heures, 7 minutes et 27 secondes (4 742 milles à 24,94 nœuds de moyenne). Un temps record et une victoire assez nette à l'arrivée (tandis que les futurs vainqueurs tentaient tant bien que mal d'avancer en dépit d'un vent aux abonnés absents, le Maxi Edmond de Rothschild accusait encore près de 70 miles de retard) qui semblait pourtant encore loin d'être acquise quelques heures plus tôt. Dimanche soir, Sodebo ne possédait en effet que deux heures d'avance sur son poursuivant, qui allait finalement payer au prix cher son passage dans le Pot au Noir.

Au ralenti à partir de ce moment de la course, Sébastien Josse et Thomas Rouxel, aux commandes du bateau présenté comme le plus rapide du monde depuis sa sortie du chantier, en juillet 2017, ont vu s'envoler définitivement la victoire dans cette dernière ligne droite dont le sprint final aura malgré tout tenu toutes ses promesses. Et finalement porté par un vent qui avait décidé semble-t-il de se réveiller au niveau de la pointe sud de Salvador-de-Bahia, c'est donc bien le Sodebo d'un Coville en larmes sur le pont du bateau après avoir passé la ligne qui a pu jubiler lundi midi après une semaine de course. Déjà vainqueur en 1999, mais en monocoques, Thomas Coville s'impose pour la deuxième fois de sa carrière sur la Transat Jacques-Vabre, mais inaugure son palmarès chez les Ultimes. Trois fois deuxième, Jean-Luc Nélias peut, de son côté, enfin savourer sa première victoire. Un magnifique clin d'œil du destin pour les deux hommes au passage, puisque l'année dernière, c'est avec son coéquipier de 2017 sur la TJV, alors guide sur la terre tandis que Coville était sur le bateau que l'autre skipper breton du duo avait battu le record du tour du monde en solitaire. Ce triomphe n'en est que plus beau.



TRANSAT JACQUES VABRE
Lundi 13 novembre 2017
Catégorie Ultimes
1- Sodebo Ultim' (Thomas Coville-Jean-Luc Nélias), en 7 jours, 22 heures, 7 minutes et 27 secondes
2- Maxi Edmond de Rothschild (Sébastien Josse-Thomas Rouxel), à 63,62 milles du vainqueur
3- Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois-Bernard Stamm), à 1 227 milles du vainqueur
 
4 commentaires - Transat Jacques-Vabre : Chez les Ultimes, Coville et Nélias (Sodebo) ont eu le dernier mot
  • A l'avenir, il faudrait quand même faire courir des bateaux comparables !

    Sinon autant faire courir une Formule 1à coté une Fiat 500 (contre laquelle je n'ai strictement rien) !!!!!

  • A l'avenir, il faudrait quand même comparer, les courses des bateaux comparables !

    Sinon autant faire courir une Formule 1avec une Fiat 500 (contre laquelle je n'ai strictement rien) !!!!!

  • Il est CERTAIN que Gitana a eu un problème technique . Nous en saurons plus dans les jours suivants .....
    Gitana est PLUS RAPIDE Sodebo et l'a montré en début d'épreuve et brutalement il a perdu 80 milles qu'il n'a jamais pu rattraper : voile, foil , réa , ....; un problème quelque part mais ou ?...

  • Je suis le 1er à réagir sur ce thème, moi qui ne mets jamais les pieds sur un bateau et qui n'ai, à priori, guère le pied marin !
    Juste pour témoigner toute mon admiration face à ce type de performance.... (Record qui plus est !)
    Bravo aux vainqueurs et à leurs second pour les avoir titillé ainsi qu'à tous les concurrents encore en train de batailler dans l'Atlantique. Immense respect et encouragements pour tous ces marins...
    Et un petit cocorico (Quand même) pour cette nouvelle victoire française !

    pas trop fort le cocorico quand même : en Ultimes il n'y avait que des français...et dans les autres catégories c'était aussi F à 80% au moins !

    Geoff qu'est-ce qui empêche les autres nationalités de se lancer dans la course ? La peur de perde ?

    je ne pense pas que ce soit la peur de perdre ; d'autres nations ont choisi d'autres courses au large ou des trucs comme l'America...et des bateaux qui sont des bateaux et pas ces espèces de machins ultra rapides certes,mais qui ne ressemblent à rien

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]