Serena y va tout droit

Serena Williams n'a laissé aucune chance à Kerber. (Maxppp)

Serena Williams n'a laissé aucune chance à Kerber. (Maxppp)

Pas de problème pour Serena Williams à l’occasion de son entrée en lice dans le Masters d’Istanbul. L’Américaine, n°3 mondiale, a dominé l’Allemande Angelique Kerber en deux manches (6-4, 6-1). Par ailleurs, Agnieszka Radwanska a battu la tenante du titre Petra Kvitova (6-3, 6-2).

Depuis 2009, Serena Williams n’était plus venue au Masters. Mais trois ans après son deuxième et dernier titre, l’Américaine a décidé de faire le déplacement à Istanbul cette saison. Pour viser une troisième victoire et surtout pour montrer qu’elle est bien la patronne du circuit WTA. Face à la robuste Angelique Kerber, pour son entrée en lice, la cadette des sœurs Williams s’en est tirée avec une victoire en deux manches ce mardi (6-4, 6-1), sans vraiment se montrer irrésistible. Contre Na Li mercredi, elle aura l’occasion de faire un grand pas vers les demi-finales, avant d’affronter sa grande rivale, Victoria Azarenka.

Au classement mondial, c’est la Bélarusse qui mène la meute et elle n’a besoin que deux victoires en phase de poules pour rester sur le trône. Williams n’a, elle, aucune chance de retrouver la première place, même en cas de victoire à Istanbul. Mais pour son exceptionnelle saison 2012, nombreux sont ceux à la considérer comme la vraie patronne du circuit. A commencer par son entraîneur, Patrick Mouratoglou. "C’est évident que Serena est la n°1, et je ne suis pas subjectif. A part lors de l’US Open, à chaque fois qu’elle a joué Azarenka cette année, elle a gagné facilement, a lancé le coach français dans les colonnes de L’Equipe. Pour moi, c’est impossible qu’une fille qui gagne deux tournois du Grand Chelem (Wimbledon et US Open), les JO et l’équivalent d’un Masters 1000 (Madrid) ne soit pas n°1 mondiale. C’est aberrant !"

Mouratoglou devra pourtant attendre encore un peu avant que Serena ne reprenne les commandes de la hiérarchie mondiale. Un succès au Masters la rapprocherait encore un peu plus. Pour s’imposer, l’Américaine devra en tout cas afficher plus de constance dans son jeu, notamment au service, secteur déficient contre Kerber (44% de premières balles seulement). Mais sa force de frappe a fait le reste. Après un bon début de match (3-0), la cadette des sœurs Williams a laissé l’Allemande revenir dans le coup au premier set (4-4). Ce n’était qu’un bref passage à vide puisqu’après le gain de la manche inaugurale, elle s’est rapidement détachée dans la deuxième pour s’imposer en 1h18.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !