Tennis - WTA : Maria Sharapova est fixée

Tennis - WTA : Maria Sharapova est fixée©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 04 octobre 2016 à 15h04

Initialement suspendue pour deux ans, Maria Sharapova a vu le Tribunal Arbitral du Sport réduire sa sanction à quinze mois. La Russe pourra reprendre la compétition dès le 26 avril 2017.

Maria Sharapova a, en partie, obtenu gain de cause. Suspendue pour deux ans par la Fédération Internationale de tennis (ITF) depuis le 26 janvier dernier en raison d'un contrôle positif au meldonium à l'occasion du dernier Open d'Australie, la Russe a vu sa sanction réduite de neuf mois par le Tribunal Arbitral du Sport, soit une suspension de quinze mois. Une procédure lancée en juin dernier justifiée par Maria Sharapova par le fait que, à ses yeux, elle n'avait pas commis de faute grave en prenant un produit qui avait été ajouté à la liste des produits interdits à peine un mois auparavant.
Sharapova reconnue tout de même responsable
Dans son communiqué, le Tribunal Arbitral du Sport a refusé de suivre les demandes de l'ITF, qui demandait le maintien de la sanction à deux ans de suspension, mais a tout de même indiqué que Maria Sharapova avait une part de responsabilité dans son contrôle antidopage, n'ayant pas fait le nécessaire pour s'assurer que les médicaments pris respectaient les normes antidopage. La sanction appropriée dans une telle affaire était, pour le panel formé par le TAS, une suspension de quinze mois et non deux ans. Maria Sharapova pourra donc faire son retour sur les courts à compter du 26 avril 2017.
Sharapova : « Je compte les jours jusqu'à mon retour sur les courts »
Quelques minutes après la publication de la décision du TAS, Maria Sharapova a émis un communiqué pour accepter la réduction de la sanction et exprimer son bonheur de revenir sur les courts en avril prochain. « Je suis passé d'un des jours les plus tristes de ma carrière en mars dernier, quand j'ai appris que j'étais suspendue, à un des plus heureux, quand j'ai appris que je pourrai reprendre le tennis en avril. J'ai eu l'impression que quelque chose que j'aime m'avait été arraché et le retrouver est quelque chose de si agréable, assure la Russe dans ce communiqué. Le tennis est ma passion et il m'a manqué. Je compte les jours jusqu'à mon retour sur les courts. J'ai appris de tout cela, et j'espère qu'il en est de même pour l'ITF. Le TAS a conclu que « le Panel a déterminé qu'il est en désaccord avec nombre des conclusions du Tribunal de l'ITF ». Dès le début, j'ai admis ma responsabilité pour ne pas savoir qu'un complément que j'ai pris durant les dix dernières années n'était plus autorisé. Mais j'ai aussi vu comment d'autres fédérations étaient plus efficaces pour prévenir leurs athlètes concernant les changements de réglementation, principalement en Europe de l'Est, où le Mildronate est consommé par des millions de personnes. Maintenant que ce processus est terminé, j'espère que l'ITF et les autres autorités antidopage du tennis vont étudier ce que ces fédérations ont pu faire pour qu'aucun autre joueur de tennis ne traverse ce que j'ai eu à traverser. » Reste à voir la réaction du monde du tennis et des spectateurs quand la Russe va reprendre la compétition.

 
16 commentaires - Tennis - WTA : Maria Sharapova est fixée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]