Saison 2016 : Le bilan chez les femmes

Saison 2016 : Le bilan chez les femmes©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le jeudi 22 décembre 2016 à 10h02

La saison 2016 s'est achevée il y a quelques semaines. L'occasion de faire un bilan sur l'année qui vient de s'écouler. Aujourd'hui place aux femmes.

La sensation Kerber

La joueuse de cette année 2016 est indéniablement Angélique Kerber. Contre toute attente, l'Allemande a atteint la finale dans trois des quatre tournois Grand Chelem, pour soulever deux trophées à l'arrivée (Open d'Australie et US Open). A la manière d'un Wawrinka chez les hommes, la gauchère s'est finalement révélée sur le tard pour venir bousculer l'ordre établi alors qu'elle n'avait jamais fait mieux qu'une demi-finale en Majeur avant cette saison. Son année 2016 aurait pu être gargantuesque sans ses échecs en finale des JO (battue par Puig) et au Masters (défaite contre Cibulkova).

Williams malgré tout

Si Kerber a brillé cette année, elle le doit peut-être à la saison contrastée de Serena Williams. Habituellement peu partageuse quand il s'agit de se répartir les titres du Grand Chelem, l'Américaine, souvent blessée, n'aura joué que sept tournois sur l'ensemble de la saison. Cependant, quand Williams s'engage dans un tournoi, elle ne fait pas les choses à moitié. La protégée de Patrick Mouratoglou a en effet atteint par trois fois la finale d'un Grand Chelem, avec une victoire à Wimbledon à la clé. Même en jouant moins, Williams peut continuer à lorgner des titres du Grand Chelem tant, à 35 ans, elle semble encore avoir une marge importante par rapport à la majorité des joueuses du circuit.

La confirmation Muguruza

Cette saison 2016 a également été marquée par le premier titre du Grand Chelem, à Roland-Garros, de Garbine Muguruza. L'Espagnole n'aura concédé qu'un seul set sur son passage pour soulever la coupe des Mousquetaires. La joueuse de 22 ans a su prendre sa revanche sur Serena Williams qui l'avait battue à Wimbledon la saison passée, pour sa première finale en Majeur. Si elle n'a pas eu d'autres résultats significatifs dans sa saison, Muguruza a fait étalage d'un beau potentiel que l'on devrait revoir à l'œuvre dans les saisons à venir.

La surprise Puig

On retiendra également la bonne saison de la Slovaque Dominika Cibulkova qui aura su remporter quatre titres, dont le Masters de fin de saison, même si elle n'aura pas su faire mieux qu'un quart de finale en Grand Chelem, c'était à Wimbledon. Victoria Azarenka aura également réussi une saison 2016 plutôt honorable. La Biélorusse n'aura joué quasiment qu'une demi-saison, en raison d'une blessure à un genou, puis de sa grossesse, mais elle est quand-même parvenue à remporter deux tournois importants (Indian Wells et Miami). On terminera par LA surprise de la saison, avec Monica Puig aux JO de Rio. Auteure d'un parcours remarquable (Muguruza, Kivotva et Kerber notamment), la Portoricaine est devenue la première sportive de son pays, toutes disciplines confondues, à décrocher l'Or olympique.

 
0 commentaire - Saison 2016 : Le bilan chez les femmes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]