Wimbledon : Pourquoi joue-t-on en blanc?

Wimbledon : Pourquoi joue-t-on en blanc?©Media365
A lire aussi

journaliste, publié le lundi 03 juillet 2017 à 15h59

Prestige, élégance, Grand Chelem, oui, nous sommes à Wimbledon. Et en terme d'élégance, le tournoi londonien se démarque puisque tous les joueurs sans exception se doivent de jouer entièrement vêtus de blanc. Une particularité qui fait rentrer Wimbledon un peu plus encore dans la légende. Attention à la fashion police!

C'est le seul tournoi du Grand Chelem soumis à un code vestimentaire. A Wimbledon, tenue correcte exigée et en blanc s'il vous plaît, question de style, d'élégance et de réputation. C'est le très select All England Lawn Tennis and Croquet Club, organisateur du tournoi, qui imposa la célèbre règle numéro 9 dès 1963 : « Predominantly in white », autrement dit, prédominance de blanc. Si les joueurs veulent être autorisés à rentrer sur le court, ils sont dans l'obligation de se présenter en tenue blanche, de A à Z. L'organisation met même à disposition un change pour les courageux osant braver le règlement. Seule limite, une bande de couleur d'un centimètre maximum autorisée sur les bords des manches, jupes et polos, à l'image des Français Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille cette année et les lignes jaunes de leurs maillots Adidas. Pour les sponsors, il s'agit aussi de faire valider, auprès de l'organisateur, la tenue du tennisman 90 jours à l'avance.
Des fashion faux-pas mémorables
Si la tradition veut que l'on joue en blanc, certains joueurs et joueuses ont parfois décidé de s'affranchir de la règle. Le premier d'entre eux, Andre Agassi. Reconnu pour son goût pour les couleurs, les rayures et les motifs farfelus, le tennisman de Las Vegas a carrément boycotté le tournoi au début de sa carrière : « les Anglais sont trop rigides ». Côté WTA, c'est Maria Sharapova qui a créé la polémique en 2004. La joueuse russe a débarqué sur le court vêtue de blanc, seul bémol, sa culotte orange est visible lorsque l'ex-numéro une mondiale s'élance au service ou smashe.

Enfin, c'est le Dieu sacré de Wimbledon qui fut réprimandé par la police du style, Roger Federer. Chaussures blanches, short blanc, polo blanc, bandeau blanc. Jusque là rien à dire, sauf pour les semelles, oranges flashy... Changement de pompes pour le Maître, jusqu'à la fin du tournoi alors. On ne rigole pas avec l'élégance et le style sur le gazon de Wimbledon. So british.

 
0 commentaire - Wimbledon : Pourquoi joue-t-on en blanc?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]