Wimbledon (H) : L'autoroute est presque trop belle pour Federer

Wimbledon (H) : L'autoroute est presque trop belle pour Federer©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le vendredi 14 juillet 2017 à 07h30

Tous les voyants sont au vert pour Roger Federer dans la perspective de remporter un dix-neuvième titre du Grand Chelem. Un scénario qui semble presque trop beau pour le Suisse.

Milos Raonic mène 6-5 dans le troisième set de son match contre Roger Federer, les deux hommes sont assis sur leur chaise lors du changement de côté quand un murmure descend des tribunes du Centre Court de Wimbledon. La nouvelle fait l'effet d'une bombe : Novak Djokovic vient d'abandonner lors de son quart de finale face à Tomas Berdych en raison d'une blessure au coude. Dans la foulée, le Suisse signe un jeu expéditif pour recoller à 6-6 et disputer un tie-break qu'il remporte sans trop trembler malgré une entame hésitante. Après les défaites de Rafael Nadal et d'Andy Murray, Federer est désormais le dernier représentant du Big Four dans cette troisième levée du Grand Chelem de la saison. Le chiffre 19, comme un 19eme Majeur, est désormais dans tous les esprits, à commencer par celui du dernier vainqueur de l'Open d'Australie.

Un alignement de planètes

Après avoir fait l'impasse sur la saison sur terre battue pour pouvoir arriver dans les meilleures conditions à Wimbledon, voilà que le tableau s'ouvre en grand devant Federer pour tenter de remporter une huitième fois son tournoi préféré. Déjà favori avant le tournoi, le Suisse n'a plus le droit à l'erreur tant un échec serait désormais vu comme une contre-performance. Toutes les planètes sont maintenant alignées pour celui qui fêtera ses 36 ans en août prochain. Habitué à gérer la pression, Federer doit néanmoins ressentir un poids supplémentaire sur ses épaules maintenant que personne n'oserait imaginer le voir chuter face à Tomas Berdych, Marin Cilic ou Sam Querrey.

Un bilan plus que positif face aux joueurs restants

Si Federer veut se rassurer ou se rajouter une pression supplémentaire, c'est selon, il peut jeter un œil à ses confrontations face aux trois joueurs encore présents dans ce Wimbledon 2017. Si l'on cumule les face-à-face contre les trois autres demi-finalistes, le Suisse affiche un bilan de 27 victoires pour 7 défaites. Il mène 18-6 contre Berdych, mais le Tchèque s'est imposé lors du dernier affrontement entre les deux hommes à Wimbledon en 2010. Face à Querrey, Federer en est à 3-0, avec notamment un succès sur le gazon londonien il y a deux ans en trois petits sets. Contre Cilic, le bilan est de 6-1 en faveur de l'actuel numéro 5 mondial qui avait néanmoins dû sauver trois balles de match pour s'imposer en cinq sets l'an passé en quart de finale face au Croate.

Le contre-exemple de l'US Open 2014

Le scénario de l'US Open 2014 présente des similitudes avec celui de ce Wimbledon 2017. Lors de la première demi-finale, Kei Nishikori élimine à la surprise générale Novak Djokovic en quatre manches. Dans la foulée, Roger Federer rentre sur le court pour y défier Marin Cilic. Tout le monde voit alors un boulevard se dresser devant le Suisse pour remporter son 18e titre du Grand Chelem, deux ans après le dernier. Patatras, sur un nuage cette année-là le Croate remporte la rencontre en trois manches avant d'aller chercher le titre deux jours après face au Japonais. On se dit alors que Federer a peut-être laissé passer sa chance de remporter son dernier titre dans un Majeur.

 

 
3 commentaires - Wimbledon (H) : L'autoroute est presque trop belle pour Federer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]