Une finale, un choc

Serena Williams vise un quatrième titre à l'US Open. (Reuters)

La finale de l'US Open va opposer dimanche Victoria Azarenka et Serena Williams. L'Américaine s'est montrée expéditive en demie pour écarter Sara Errani (6-1, 6-2) et semble indestructible à l'heure d'affronter la n°1 mondiale biélorusse. C'est en tout cas un beau choc que devraient offrir les deux joueuses sur le stadium Arthur-Ashe de New York.

Sara Errani en a encore des maux de tête. Pour sa première demi-finale de l’US Open, vendredi, la frêle Italienne n’a pas pesé bien lourd face à Serena Williams. En à peine plus d’une heure (1h04), l’Américaine a soufflé la finaliste du dernier Roland-Garros, ne cédant que trois jeux (6-1, 6-2), bien dans sa moyenne depuis le début de la quinzaine (3,16 jeux perdus en moyenne lors de ses six premiers matches). Trop puissante, trop précise, tout simplement trop forte, l’aînée des Sisters n’est plus qu’à une marche de remporter son 15e titre en Grand Chelem et il est difficile de l’imaginer trébucher sur la dernière marche.

Cela lui était néanmoins arrivé à la surprise générale l’année dernière face à Samantha Stosur. Elle ne sera donc pas à l’abri dimanche contre Victoria Azarenka qui, bien que n°1 mondiale, partira dans la peau d’outsider sur le court Arthur-Ashe. La Biélorusse, qui sort de deux matches marathon contre Stosur (6-1, 4-6, 7-6) et Maria Sharapova (3-6, 6-2, 6-4), présente un bilan très défavorable face à la Californienne (1-9). Elle a perdu leurs trois confrontations de la saison et reste sur un cinglant 6-1, 6-2 concédé en demi-finale des Jeux Olympiques. Malgré des coups percutants, la protégée de Sam Sumyk souffre souvent de la comparaison avec Serena et se retrouve toujours prise de vitesse. Elle ne changera néanmoins pas sa tactique ce soir et les balles risquent de fuser sur le court.

Lauréate de sa première levée du Grand Chelem en janvier à Melbourne, Azarenka, qui disputera à Flushing Meadows sa deuxième finale à ce niveau, ne partira pas battue d’avance. "Je ne vais pas débuter le match en espérant simplement marquer plus de jeux que la dernière fois qu’on s’est affronté, expliquait la Biélorusse devant la presse. J’irai clairement sur le court avec la détermination de gagner ce match." Pour Serena, double championne olympique en juillet et déjà sacrée à Wimbledon voilà deux mois, l’objectif est simple: remporter l’US Open pour la quatrième fois et atteindre la barre symbolique des 15 titres majeurs. Pour y parvenir, la meilleure joueuse actuelle ne changera rien à sa manière de faire. Ses six premières adversaires en font encore des cauchemars.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !

Les chiffres clés
Le Sport sur votre mobile