Joker pour Benneteau 

Cela n'a pas été simple pour Julien Benneteau. (Reuters)

Julien Benneteau, tête de série n°31 à New York, a souffert vendredi pour dominer l'Américain Dennis Novikov, 1098e joueur mondial et invité par les organisateurs de l'US Open. Le Français a enregistré un succès en quatre sets (3-6, 6-4, 7-6, 7-5) qui lui ouvre les portes d'un troisième tour de prestige face au tenant du titre Novak Djokovic. De son côté, Benoît Paire a entrevu la performance contre Philipp Kohlschreiber (6-7, 6-3, 3-6, 6-2, 7-6).

Dans la série des adversaires improbables, Julien Benneteau n’a rien à envier à Richard Gasquet. Alors que le Biterrois a fait honneur à son Klahn (489e mondial, 6-3, 6-3, 6-1), le Bressan, lui, devait plancher sur Dennis Novikov, 1098e mondial avec un total de 6 points ATP. Un joueur de 18 ans, au style et au physique Roddickien (1,90m), né à Moscou et tombeur du Polonais Janowycz au tour précédent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Benneteau, tête de série n°31 à Flushing Meadows, ne s’est pas amusé.

“Ça s’est confirmé que c’était un petit peu piège, a expliqué le Français sur le site de la FFT. Je suis passé en quatre sets certes accrochés, mais l’important c’est de se retrouver au troisième tour une nouvelle fois et d’avoir pu gérer les moments importants de la bonne manière. Typiquement, ce match, il y a quelques années, je l’aurais bien coulé.“ Là, Benneteau s’est bien remis de la perte du premier set pour finalement s’imposer en quatre manches (3-6, 6-4, 7-6, 7-5) et éviter un retentissant "upset" dont les Américains sont friands. Car si Novikov s’était montré plus en réussite sur les balles de break (3/22), la rencontre aurait sans doute pris une tournure différente. "Il m'a surpris, il tentait beaucoup, il n'y avait rien de construit, je suis content de m'en être sorti." Le prochain adversaire de Bennet’, en revanche n’a rien d’improbable. Je ne sais pas comment je vais faire dimanche. Je sèche face à Novak Djokovic, qui a été impressionnant lors de ses trois premiers matches."

Un peu plus tard, Benoît Paire a connu un scénario bien plus cruel. L’Avignonais s’est incliné de justesse face à Philipp Kohlschreiber  (6-7, 6-3, 3-6, 6-2, 7-6 en 3h38) après avoir servi pour le match dans le cinquième set. "Bien sûr, c'est rageant car il me manque deux points, a réagi le Français. Il y a deux ans, j'avais déjà servi pour le match face à Feliciano Lopez. Il m'a peut-être manqué un peu de confiance dans les moments chauds.Mais franchement, en sortant du court, je suis content, j’ai fait un bon match, j’ai pris du plaisir, je ne suis pas passé loin face au 20e mondial, et pour l’avenir, c’est du bonus.J'ai retrouvé l'envie après mon été pourri où j'ai balancé des matches." Espérons que Paire, récemment entré dans le Top 50, reprenne sa progression.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !

Les chiffres clés
Le Sport sur votre mobile