Goodbye Nadal ...

L'Espagnol doit renoncer à l'US Open. (Reuters)

L'Espagnol doit renoncer à l'US Open. (Reuters)

C’est officiel. Rafael Nadal ne disputera pas l’US Open, qui doit débuter le 27 août prochain. Les organisateurs du tournoi et le joueur l’ont confirmé ce mercredi sur Twitter. L’Espagnol, qui n’a plus joué depuis fin juin et son élimination à Wimbledon, souffre toujours du genou. La date de son retour à la compétition reste encore inconnue.

"Je suis triste d’annoncer que je ne suis toujours pas prêt à jouer et que je suis obligé de me retirer de l’US Open pour cette année." Cette fois, il n’y a plus de place pour le doute. Rafael Nadal ne disputera pas le quatrième tournoi du Grand Chelem de la saison, qui doit débuter le 27 août. C’était à craindre, l’Espagnol n’est pas encore remis de cette blessure au genou qui lui pourrit la vie de son élimination au 2e tour de Wimbledon fin juin, et doit encore différer son retour à la compétition.

C’est évidemment un énorme coup dur pour le n°3 mondial, vainqueur à Flushing Meadows en 2010 puis finaliste l’an passé face à Novak Djokovic. Difficile de savoir de quoi souffre réellement Nadal, qui avait indiqué que cette blessure au genou (a priori une tendinite) était différente de celle qui l’avait écarté de Wimbledon en 2009. S’il a repris l’entraînement cette semaine, l’Espagnol avait laissé planer le doute quant à sa participation à l’US Open, et son entraîneur, Toni Nadal, avait indiqué mardi soir à la Cadena Ser que son neveu ne ferait pas le déplacement s’il n’était pas à "100 %". Ce n’est visiblement pas le cas.

Impossible, dès lors, de prédire la date du retour de Nadal, dont la longueur de l’indisponibilité étonne de nombreux suiveurs du circuit ATP, et même Roger Federer. Le Majorquin a déjà renoncé aux Jeux Olympiques, et donc maintenant à l’intégralité de la tournée nord-américaine. Reviendra-t-il sur les courts pour la saison indoor ? Difficile de se prononcer, car Nadal n’a jamais goûté cette période de l’année et ces conditions de jeu. Peut-être choisira-t-il de mettre un terme définitif à son cru 2012, pour mieux attaquer l’année suivante. En attendant, Andy Murray a de fortes chances de lui ravir la troisième place mondiale après l’US Open.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
Friday night fever Rencontre princière La terre a tremblé Comme un Roc Appliqué
à lire aussi