Roland-Garros (F) : Les joueuses furieuses contre les organisateurs

Roland-Garros (F) : Les joueuses furieuses contre les organisateurs©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 01 juin 2016 à 12h10

Alors que la pluie a grandement perturbé le déroulement de la journée à Roland-Garros, Agnieszka Radwanska a pu terminer, et perdre, son huitième de finale face à Tsvetana Pironkova. La Polonaise, comme d'autres joueuses, n'a pas caché son énervement face aux organisateurs qui ont laissé se disputer la rencontre sur un court glissant.



Si beaucoup de matchs ont été reportés à mercredi, deux rencontres du tableau féminin ont pu se terminer ce mardi avec, notamment la victoire surprise de Tsvetana Pironkova face à Agnieszka Radwanska. La Polonaise, numéro 2 mondiale, a vivement critiqué les organisateurs de Roland-Garros en conférence de presse, se demandant comme il a été possible de jouer des rencontres sous une pluie tombante. « Je suis surprise et en colère d'avoir dû jouer sous la pluie. Ce n'est pas un tournoi à 10 000 (dollars, ndlr), c'est un Grand Chelem, tempête Agnieszka Radwanska. Comment peut-on nous faire jouer sous la pluie ? Je ne peux pas jouer dans ces conditions. »
Un poignet qui souffre de l'humidité
Opérée à une main il y a plusieurs années, Agnieszka Radwanska s'en est plaint en raison de l'humidité au point qu'elle a dû faire intervenir le soigneur durant la rencontre. Face à cela, la Polonaise a mis en cause le sens des responsabilités des équipes de Guy Forget, directeur du tournoi. « Je ne pense pas qu'ils (les organisateurs, ndlr) se soucient vraiment de ce que nous pensons. Je pense qu'ils se soucient d'autres choses, tonne la numéro 2 mondiale. J'ai été opéré à la main il y a quelques années et pour moi, jouer avec ces balles et sur ce genre de court est tout à fait impossible. Les balles deviennent très lourdes après deux ou trois coups. C'est glissant aussi. Tout est beaucoup plus dur et ça empire de jeu en jeu. »
Halep tout aussi furieuse que Radwanska
Mais Agnieszka Radwanska n'est pas la seule à avoir pris en grippe les organisateurs du tournoi de la Porte d'Auteuil. Simona Halep, finaliste des Internationaux de France en 2014, est elle aussi tombée face à l'Australienne Samantha Stosur en deux manches. La Roumaine, qui ne veut pas utiliser la météo comme excuse pour sa défaite, considère que jouer dans de telles conditions l'a contrainte à prendre des risques avec sa santé. « Ils (les organisateurs) ne se soucient pas des joueuses. Peu m'importe d'avoir perdu. Ce qui me pose problème, c'est que je n'étais pas loin de me blesser au dos, a assuré cette dernière en conférence de presse. Et ça, c'est un gros problème. Le court n'était pas bon. Les balles étaient gorgées d'eau. C'est trop difficile de jouer dans ces conditions. J'ai ressenti des douleurs au niveau du dos, des tendons d'Achille. Je ne me sentais pas en sécurité sur le court. Les conditions lui étaient plus favorables parce qu'elle lifte beaucoup. Mais malgré tout, elle a très bien joué. » Une journée difficile qui aura provoqué un nouveau retard dans le programme et attisé la grogne des joueurs et joueuses.

 
1 commentaire - Roland-Garros (F) : Les joueuses furieuses contre les organisateurs
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]