Roland-Garros 2016 : Plus d'argent mais moins de courts

Roland-Garros 2016 : Plus d'argent mais moins de courts©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 3 mai

Ce mardi, le directeur du tournoi de Roland-Garros Guy Forget a tenu une conférence de presse lors de laquelle il est revenu notamment sur l'augmentation du prize-money des joueurs, les travaux dans le stade, et le renforcement de la sécurité.

A 19 jours du coup d'envoi de Roland-Garros, le directeur du tournoi Guy Forget a donné une conférence de presse ce mardi, et a balayé les divers sujets d'actualité. A commencer par l'augmentation du prize-money pour les joueurs, à l'instar de tous les autres tournois du Grand Chelem. « Cette année, ce sont 32 millions d'euros qui seront redistribués aux joueurs, soit une augmentation de 14% par rapport à l'année dernière. Pourquoi une telle marge ? Car on a la chance dans les tournois du Grand Chelem d'avoir, grâce au succès de nos tournois, de nos partenariats, de nos droits télévisions, des revenus qui ont grimpé en flèche sur les dix dernières années, et il nous a semblé normal, depuis quatre ou cinq ans, de suivre cette tendance et faire profiter de cette embellie tous les joueurs et toutes les joueuses. On a voulu faire un peu différemment des autres tournois du Grand Chelem en voulant réduire les écarts entre les qualifiés, les joueurs du premier, deuxième et troisième tour, et les vainqueurs. Sur les quatre dernières années, les revenus de ces joueurs-là ont augmenté de 70%, pour qu'on leur permette d'investir dans leur carrière, avec des projets ambitieux, des coachs, pour qu'un tournoi du Grand Chelem puisse couvrir tous leurs frais sur l'année », a expliqué l'ancien capitaine de Coupe Davis.

 
2 commentaires - Roland-Garros 2016 : Plus d'argent mais moins de courts
  • Honteux M.Forget ! Plus d'argent pour des joueurs qui gagnent en un tournoi ce que nous avons en qq années ! Ah! C'est vrai un Simon et un Djockovic pleurent en disant qu'ils méritent davantage !!! Quelle indécence Messieurs !!

  • Beaucoup de petits clubs de tennis crèvent par manque de moyens.

    Au lieu de verser des sommes scandaleuses aux meilleurs joueurs (que valent-ils de plus que les ouvriers qui nous permettent de manger de la viande en travaillant dans les abattoirs ?), une partie pourrait servir à subventionner les clubs en question.

    Et quelle honte ! Forget paye ses impôts en Suisse et est directeur du tournoi de Roland Garros. Mais comme les médias les mettent sur les devants de la scène et ne dénoncent jamais les scandales en question, trop contents de faire du fric avec tout ça ! Les médias dans leur quasi-totalité sont parfaitement complices du système. Et on n'est pas prêt d'en voir la fin ....

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]