Tennis : La surprenante décision de Noah pour le premier tour de Fed Cup

Tennis : La surprenante décision de Noah pour le premier tour de Fed Cup©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 01 février 2017 à 09h36

Yannick Noah fait avec les moyens du bord. En l'absence de Caroline Garcia et Océane Dodin, le capitaine de l'équipe de France de Fed Cup (il est également le capitaine des Bleus en Coupe Davis) a décidé de ne convoquer que trois joueuses, au lieu de quatre ou cinq, comme cela se fait habituellement.

Pour affronter la Suisse, les 11 et 12 février prochains au Palexpo de Genève, pour le compte du premier tour de l'épreuve, les Bleues seront donc représentées par les trois joueuses suivantes : Alizé Cornet, Kristina Mladenovic et Pauline Parmentier, et seulement elles. « J'emmène Kristina Mladenovic, Alizé Cornet et Pauline Parmentier, a expliqué l'intéressé depuis Tokyo ce mercredi. Je n'en prends que trois car il y a une joueuse (Caroline Garcia) qui a décidé de mettre l'équipe de France de côté cette année et une autre (Océane Dodin) qui a décliné la sélection. Elles ont toutes les deux eu l'occasion d'échanger avec Mary Pierce et Pierre Cherret à Melbourne et leur décision est irrévocable. C'est comme ça... Pour cette rencontre-là ça sera comme ça, ça ne sera pas forcément le cas lors des prochaines rencontres. Et puis on peut remporter une rencontre avec deux joueuses ! Maintenant il faut parler de celles qui sont là : « Kiki », Pauline, Alizé. Elles sont motivées, elles sont là. Je me concentre sur elles. Ce sont elles qui vont porter nos valeurs donc il faut en parler. »

Concernant Garcia et Dodin, qui se sont affrontées tout récemment à Melbourne avec la victoire de la première en trois sets, elles ont décidé désormais de se focaliser sur leur carrière individuelle uniquement. Mais Noah espère bien les faire changer d'avis. « Caro Garcia et Océane Dodin privilégient leur carrière individuelle. J'espère que ça va changer. Leur position est pour le moment irrévocable. Je n'ai pas eu l'occasion d'échanger avec ces deux joueuses. Je vais leur donner mon point de vue quand on se rencontrera. Elles ont une vision qui est différente. J'espère que je pourrai compter sur elles à l'avenir. Je pense que jouer en Fed Cup ne va pas à l'encontre de leur carrière. On peut leur apporter quelque chose qui peut les aider pour la suite de leur carrière. A partir du moment où elles refusent une sélection, elles doivent assumer les conséquences de leur choix. En général quand les gars ou les filles ont bien travaillé lors d'un rassemblement par équipe, ils enchaînent avec des bons tournois. J'ai envoyé des messages au père de Caroline qui m'a répondu. On aura l'occasion de se parler. Il n'y a pas de raison pour que l'on ne se mette pas d'accord sur un mode de fonctionnement », estime le capitaine de nos deux équipes de France de tennis, qui avoue ne pas connaître Océane Dodin. « Je ne suis pas étonné, je ne la connais pas. C'est étonnant en général de refuser une sélection mais je ne la connais pas et je ne peux pas juger tant que je ne l'ai pas rencontrée personnellement et échangé avec elle. » Lors de l'Open d'Australie, Océane Dodin (20 ans, 66eme) n'y était pas aller par quatre chemins : la Fed Cup ne l'intéresse pas "Pour moi le tennis est un sport individuel, même les interclubs ne m'ont jamais intéressée. Tout ce qui est sport d'équipe ce n'est pas trop mon truc. Il y en a qui aiment bien être là, encourager, faire partie, moi ce n'est pas mon truc".
Noah : « On ne peut pas dire que le programme est chargé et aller jouer l'IPTL ! »
Garcia, elle, avait fait savoir en marge de l'Open d'Australie que même l'arrivée de Noah aux commandes ne la ferait pas revenir sur sa décision. « Ma décision est la même, peu importe le capitaine. J'ai envie de tenter un autre chemin, de passer un cap du point de vue individuel et d'alléger un peu le programme. Je ne sais pas si ça va marcher mais c'est l'option qu'on prend. C'est une compétition qui demande beaucoup d'énergie mentale et physique. Quand je joue en équipe de France, je me donne au maximum, je donne tout ce que j'ai et parfois je le paie un peu après. » Entre ses problèmes avec Gaël Monfils et le refus de jouer de Garcia et Dodin, Yannick Noah ne vit pas un mandat facile. S'il est resté calme pendant sa conférence de presse, le capitaine aux deux casquettes n'a pas pu s'empêcher d'adresser un petit tacle : « Si j'avais le pouvoir, je les obligerais à jouer. Tu ne joues pas la Coupe Davis, tu ne joues pas les Grand Chelem, ce serait très vite réglé ! On ne peut pas dire que le programme est chargé, que l'on ne peut pas jouer pour notre pays et aller jouer l'IPTL ! » Le message est passé.

 
12 commentaires - Tennis : La surprenante décision de Noah pour le premier tour de Fed Cup
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]