Une Coupe Davis qui échappe à la France depuis 2001

Une Coupe Davis qui échappe à la France depuis 2001©Media365
A lire aussi

Loic Bailles, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 15h21

Ce week-end, l'équipe de France va tenter de décrocher son billet pour la finale de la Coupe Davis, sa cinquième depuis 2001. Mais depuis le sacre en terre australienne, les Bleus courent après un titre et cela laisse des traces dans le tennis français. Explications.

Du 15 au 17 septembre, l'équipe de France de Coupe Davis va tenter de décrocher son billet face à une équipe de Serbie décimée pour rejoindre la finale, la cinquième depuis 2001. Mais depuis la folle épopée de la sélection de Guy Forget en terre australienne, les Bleus ont toujours manqué de finir le travail. En effet depuis le neuvième succès des Bleus en Coupe Davis, les joueurs français ont manqué trois finales : en 2002 contre la Russie à Bercy, en 2010 contre la Serbie à Belgrade et en 2014 face à la Suisse au stade Pierre-Mauroy de Lille. Si en face, les joueurs s'appelaient Novak Djokovic, Roger Federer ou Stan Wawrinka, les Tricolores actuels ont du mal à répondre présent dans les grands événements.
Un classement ATP loin d'être révélateur
Loins d'être favoris sur le gazon de Melbourne Park en 2001, les Français ont su se transcender. Certes Sébastien Grosjean, 4eme à son meilleur classement ATP, a perdu ses deux matchs en simple mais Cédric Pioline et Fabrice Santoro ont remporté leur double avant que la France ne découvre un autre Nicolas Escudé, âgé de 25 ans. Celui qui a été 17eme mondial à son meilleur niveau a remporté ses deux simples, et a été capable de dominer Lleyton Hewitt alors fraîchement numéro 1. Aujourd'hui, des Tsonga (5eme en 2012), Monfils (6eme en 2016) ou Gasquet (7eme en 2007), alias  «  les quatre Mousquetaires » avec Gilles Simon, sont dans la force de l'âge et ne pèsent pas comme ils pourraient le faire dans cette équipe de France. Quand ils ne sont pas minés par les pépins physiques.
Yannick Noah, capitaine pour le meilleur et pour le pire
Nommé le 21 septembre 2015 à la tête de la sélection, l'effet Yannick Noah se fait encore attendre. Aujourd'hui, le vainqueur de Roland-Garros 1983 déplore l'attitude d'Henri Leconte, son ancien coéquipier en double, alors qu'il faisait de même à l'époque où Arnaud Clément était à la tête des Bleus. Sa capacité à transcender les joueurs ne s'est pas encore faite ressentir, surtout quand on se rappelle l'élimination sans gloire en demi-finale face à la Croatie de Marin Cilic, l'an passé. Si les Bleus sont attendus au tournant ce week-end, le comportement du finaliste 1982 en Coupe Davis sera lui aussi scruté par les observateurs. Réponse sur le terrain.

 
1 commentaire - Une Coupe Davis qui échappe à la France depuis 2001
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]