La Coupe Davis ne sera pas réformée tout de suite

La Coupe Davis ne sera pas réformée tout de suite©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 22h15

La Fédération Internationale de tennis a décidé de faire machine arrière concernant son projet de finales de la Coupe Davis et de la Fed Cup sur terrain neutre à Genève.

L'annonce avait surpris beaucoup de monde et, surtout, été accueillie avec du scepticisme. L'idée de la Fédération Internationale de tennis d'organiser en même temps la finale de la Coupe Davis et un Final Four de la Fed Cup à Genève dès 2018 ne se concrétisera pas, tout du moins, pas dès l'année prochaine. Alors que l'Assemblée Générale de l'ITF devait s'exprimer début août sur le sujet pour valider ou non cette réforme de la compétition, la Fédération a officiellement fait machine arrière. Suite à une réunion de son Conseil d'Administration, l'ITF a décidé de retirer ce vote du programme de l'Assemblée Générale dans le but de continuer un processus de dialogue avec l'ensemble des parties prenantes.
Haggerty veut que la réforme se fasse
Mais, dans un communiqué de l'ITF, le patron du tennis mondial David Haggerty confirme sa volonté de voir cette réforme devenir réalité. « Nous avons promis du changement et nous sommes déjà en train de le mettre en place avec une série significative de réformes. Prendre une année de plus pour construire un consensus autour des Finales de la Coupe du Monde de tennis va nous permettre de finaliser une proposition encore plus forte à présenter à l'Assemblée Générale, assure le président de l'ITF dans un communiqué. Cette décision démontre que nous ne voulons pas agir de manière unilatérale et que nous sommes au travail avec l'ensemble des parties prenantes pour trouver la meilleure solution pour le tennis. » Pour mener à bien ces discussions, David Haggerty a mis en place une cellule de travail au sein de laquelle Bernard Giudicelli, président de la Fédération Française de tennis, va prendre place pour finaliser le concept des Finales de la Coupe du Monde de tennis, qui permettra l'extension du Groupe Mondial de la Fed Cup à seize nations et, surtout, permettra à la Fédération de tirer des revenus non négligeables de l'organisation d'un tel événement.
Certaines réformes seront bien soumises au vote par l'ITF
Si l'idée d'une finale sur terrain neutre ne sera pas soumise au vote de l'Assemblée Générale, ce n'est pas le cas d'autres réformes voulues par l'ITF. Il sera proposé de passer les simples des rencontres de Coupe Davis à un format en deux manches gagnantes, contre trois à l'heure actuelle tout en conservant une rencontre sur trois jours avec un double en trois manches gagnantes le samedi. Il sera également proposé d'offrir aux deux finalistes le choix de recevoir ou pas à l'occasion du premier tour de l'édition suivante, contrairement à la tradition qui veut que l'ordre de la rencontre est inversé par rapport à la précédente confrontation ou qu'un tirage au sort ait lieu en cas de première opposition entre deux équipes. Ces réformes seront soumises au vote début août à l'occasion de l'Assemblée Générale de l'ITF, qui sera organisée à Ho Chi Minh Ville, au Vietnam.

 
1 commentaire - La Coupe Davis ne sera pas réformée tout de suite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]