Coupe Davis : l'année ou jamais pour la France ?

Coupe Davis : l'année ou jamais pour la France ?©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le mardi 03 janvier 2017 à 17h47

La saison 2017 de tennis vient de reprendre ses droits. L'occasion de se pencher sur les événements importants qui rythmeront cette nouvelle année. Avec notamment l'éternelle question d'une victoire française en Coupe Davis.

Les années passent

On a l'impression de poser cette question année après année, elle prend fatalement de plus en plus de poids à mesure que les années passent et que les mousquetaires prennent de l'âge. Promise à gagner l'épreuve un jour ou l'autre, cette génération attend toujours on heure. La patience de Yannick Noah est également un facteur qui laisse à penser que les occasions de gagner ne se représenteront peut-être pas de sitôt. Arrivé sur la chaise pour le début de la compagne 2016, on voit mal le vainqueur de Roland-Garros 1983 s'éterniser dans son rôle de capitaine, tant il semble plus intéressé par une « opération commando » que par un travail de longue haleine. Si la France peut gagner sans Noah, c'est aussi avec lui qu'elle semble avoir le plus de chance tant il incarne la réussite du tennis français.

Monfils d'attaque ?

Si la Coupe Davis est la seule épreuve collective en tennis, la réussite d'une équipe dépend grandement de l'implication et de la motivation des éléments qui la composent. Le cas de Gaël Monfils, actuel n°1 français, parait déterminent dans l'aventure de l'équipe de France lors de cette campagne 2017. La Monf n'a disputé qu'un seul match à enjeu lors de l'édition 2016, et son absence s'est cruellement fait ressentir lors de la demi-finale face à la Croatie, lors de laquelle on aurait aimé le voir lors du match des numéros 1 contre Marin Cilic.

Tsonga a d'autres priorités

Dans une autre mesure, la présence de Jo-Wilfried Tsonga pourrait conditionner certaines choses. Le Manceau a déjà laissé entendre que le premier tour face au Japon pourrait se dérouler sans lui. Sa compagne attend en effet un heureux événement, Tsonga estime donc sa famille pourrait passée avant la Coupe Davis cette année. Celui qui évoque également un « calendrier chargé » doit s'entretenir avec Noah pour éclaircir la situation.

Pouille, bien plus qu'une alternative

Heureusement, la France peut compter sur un large réservoir de joueurs capables de s'aligner en simple, mais aussi en double. Outre les classiques, Gilles Simon ou Richard Gasquet, l'avènement de Lucas Pouille constitue plus qu'une alternative. Présent lors du quart de finale face à la République tchèque et lors de la demie contre la Croatie, il a prouvé qu'il avait les épaules pour assumer une sélection en remportant notamment son tout premier match dans l'épreuve. La paire Mahut-Herbert, l'une des meilleures du monde, aura également un rôle clé dans cette campagne, tant ce point du double peut faire basculer une rencontre dans le bon sens.

Des facteurs non-maîtrisables

La réussite de l'équipe de France dépendra également de la volonté des tous meilleurs joueurs du monde de disputer à fond cette campagne 2017. On l'a vu lors de précédentes rencontres perdues face à la Grande-Bretagne d'Andy Muray (2015), ou contre la Suisse de Roger Federer et Stan Wawrinka (2014), il devient très difficile de rivaliser quand les Top joueurs décident de mettre toutes les chances de leur côté pour soulever le saladier d'argent. Pour cette édition 2017, la France commencera par un déplacement au Japon dans la foulée de l'Open d'Australie, avant une éventuelle rencontre au Canada, ou la réception de la Grande-Bretagne. Il est évident que les présences ou non de Kei Nishikori, Andy Murray ou Milos Raonic auront un rôle important dans la réussite futur de la bande à Noah.

 
4 commentaires - Coupe Davis : l'année ou jamais pour la France ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]