Tsonga, de haut en bas

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas tué le match au 2e set. (Reuters)

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas tué le match au 2e set. (Reuters)

Après un très bon début de match, Jo-Wilfried Tsonga n’a pas réussi à maintenir son niveau de jeu et s’est incliné ce dimanche en finale du tournoi de Stockholm, dominé en trois sets par Tomas Berdych (4-6, 6-4, 6-4). Le n°1 français devra donc attendre pour décrocher le 10e titre de sa carrière. Le Tchèque, lui, se rapproche du Masters.

Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas couronné en Suède. Pas cette année en tout cas. Pour sa première participation au tournoi de Stockholm, le Français s’est incliné ce dimanche en finale, battu en trois manches par Tomas Berdych (4-6, 6-4, 6-4). En plus de gonfler sa mauvaise statistique face aux joueurs du top 10 cette saison (dix défaites en onze matches désormais), il a aussi perdu une deuxième finale en deux semaines après son revers à Pékin contre Novak Djokovic et il n’a pas réussi à prendre sa revanche face au Tchèque, qui l’avait dominé en quarts de finale à Shanghai la semaine dernière.

Pourtant, Tsonga a livré sa prestation la plus aboutie depuis le début de la semaine, du moins en début de rencontre. Très costaud sur son service dans la première manche (78% de premières balles et aucune balle de break à défendre), le Manceau avait clairement mis la main sur le match après un break au milieu du deuxième set (4-2). Mais c’est à ce moment-là que la machine s’est enrayée: un gros passage à vide sur ses engagements, cinq jeux d’affilée perdus pour relancer Berdych et tout restait à faire à l’entame du troisième et dernier set. Ce coup de pompe physique lui coûtait la deuxième manche, et sans doute plus que cela puisqu’il a sans doute senti qu’il venait de laisser passer une belle occasion de boucler le match en deux sets.

Au courage, le n°1 français s’accrochait tant bien que mal dans la dernière manche. A toujours courir derrière le score, il passait plusieurs fois tout près de la correctionnelle, comme sur une balle qui effleurait la ligne de fond de court sur une occasion de break de Berdych (3-4). Dos au mur et obligé de servir pour rester dans le match, Tsonga craquait, d’une vilaine double faute, devant une troisième balle de match à sauver. Le Tchèque, plus solide dans les moments importants, arborait un large sourire après sa victoire, signe du grand soulagement qu’il venait de vivre et d’une situation, très compromise, qu’il a brillamment rétablie.

Tsonga n’aura pas vraiment le temps de cogiter sur cette défaite puisqu’il est attendu dans les prochains jours à Valence, où il sera tête de série n°2. Son programme de fin de saison, très copieux, l’emmènera ensuite à Paris-Bercy avant une éventuelle participation au Masters de Londres. Mais cette débauche d’énergie (six tournois disputés en sept semaines, sans compter le Masters), pourrait se payer tôt ou tard.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !