Llodra s’invite en quarts 

Les organisateurs ont bien fait d’inviter Michaël Llodra. (Reuters)

Les organisateurs ont bien fait d’inviter Michaël Llodra. (Reuters)

Invité par les organisateurs, Michaël Llodra, 121e joueur mondial, s'est qualifié jeudi après-midi pour les quarts de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy. Après Daniel Gimeno-Traver et John Isner, le Parisien s'est imposé devant l'Argentin Juan Martín del Potro (6-4, 6-3), pourtant tête de série numéro sept dans la capitale française.   

Le Masters 1000 de Paris-Bercy perd ses têtes d'affiche une à une. Mais heureusement pour Guy Forget, le directeur du tournoi, les Français n'ont pas encore disparu. En attendant le résultat de Jo-Wilfried Tsonga, opposé en début de soirée à Nicolas Almagro, Michaël Llodra a rejoint Gilles Simon en quarts de finale. Si le Niçois a profité du forfait en fin de matinée du Japonais Kei Nishikori, Llodra, lui, est allé chercher son billet à la force de son bras. Déjà costaud la veille pour sortir John Isner, le Parisien, sous les yeux de ses enfants, a accroché un top 10 à son tableau de chasse avec un beau succès en deux manches contre Juan Martin Del Potro (6-4, 6-3). "Je savais que je jouais bien depuis quelques semaines. Mais de là à battre Isner et Del Potro… J'ai très bien servi et quand mon arme favorite marche, ça devient difficile pour le relanceur, surtout sur une surface rapide comme ici", a-t-il expliqué en conférence de presse après le match.

Victorieux à Vienne et à Bâle au cours des deux semaines précédant Bercy, l'Argentin est arrivé émoussé à Paris. Et Llodra a parfaitement saisi l'opportunité en s'appuyant sur un jeu bien en place depuis le début de la semaine: une bonne qualité de service (seulement trois points perdus derrière sa première balle et aucune balle de break à défendre), une attitude résolument offensive et une réussite sur les points importants. Del Potro, peut-être moins concerné en raison du Masters qui se profile la semaine prochaine, ne s'est pas mué en monstre de combativité. Une aubaine donc pour Llodra, qui n'est plus qu'à une marche d'égaler sa meilleure performance à Bercy (demi-finale en 2010). "Je n'avais pas gagné deux matches d'affilée depuis Marseille, a-t-il fait remarquer. Mais là, j'enchaîne les matches et la forme revient."

Novak Djokovic la veille, Andy Murray et Del Potro ce jeudi, les cadors s'effritent cette semaine au POPB. La dernière fois que les quatre membres du "Big Four" manquaient à l'appel des quarts de finale dans un Masters 1000, c'était en 2006… à Bercy (victoire de Nikolay Davydenko). En attendant peut-être David Ferrer et Tsonga, pas encore qualifiés, Tomas Berdych et Janko Tipsarevic sont les derniers représentants du top 10 encore en lice. La preuve que l'affiche du tournoi parisien souffre terriblement de sa place dans le calendrier, désormais accolée au Masters de Londres. L'hypothèse d'un déménagement en février, après l'Open d'Australie, à l'horizon 2014 prend plus de poids à chaque élimination d'un favori.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !

en images
Appliqué Djokovic fan de Monaco Tsonga passe l'obstacle Paire rate la paire Idyllique