Un fauteuil pour deux

Federer et Djokovic visent le trône. (Reuters)

Federer et Djokovic visent le trône. (Reuters)

Le Masters 1000 de Shanghai est un nouveau chapitre dans la course à la première place mondiale. Roger Federer, de retour sur le circuit cette semaine, et Novak Djokovic devraient offrir un beau duel jusqu’à la fin de la saison et le Masters. Pour Jo-Wilfried Tsonga et dans une moindre mesure Richard Gasquet, c’est la qualification pour Londres qui est en jeu.

Les cinq dernières semaines de compétition vont être décisives pour la place de n°1 mondiale. Roger Federer et Novak Djokovic ont cet objectif dans un coin de leur tête alors qu’a déjà débuté le Masters 1000 de Shanghai. Pour le moment, avantage au Serbe, deuxième du classement technique mais solide leader de la Race avec 1515 points d’avance sur le Suisse après sa victoire à Pékin dimanche. Federer, qui avait survolé la fin de saison 2011 avec trois titres en suivant (Bâle, Paris-Bercy et le Masters), sait que sa marge d’erreur est réduite s’il veut finir une sixième année sur le trône et égaler le record de Pete Sampras.

S’il atteint au moins les quarts de finale à Shanghai, Federer est assuré de passer le cap des 300 semaines à la première place mondiale. Mais à l’entendre, ce n’est pas vraiment sa priorité: "Si j’étais totalement concentré sur la place de n°1 mondial, je serais allé à Tokyo ou à Pékin. J’ai déjà atteint deux objectifs cet été en redevenant n°1 mondial et en gagnant un nouveau tournoi du Grand Chelem, particulièrement à Wimbledon." Face à l’enjeu, le Suisse ne dévie pas de sa ligne de conduite et estime qu’il doit "toujours raisonner en fonction des douze prochains mois, pour éviter les blessures et garder [sa] motivation intacte". Mais Shanghai pourrait lui servir de tremplin pour la fin de saison: "J’espère terminer l’année à la première place mondiale. Pour moi, l’important est de bien jouer à Shanghai et d’enchaîner ensuite."

Tsonga et Gasquet au Masters ?

Djokovic, lui, a retrouvé le circuit ATP à Pékin après une coupure de trois semaines au lendemain de sa défaite en finale de l’US Open. Les 500 points amassés en Chine, grâce à sa victoire dimanche contre Jo-Wilfried Tsonga (7-6, 6-2), le placent en position idéale pour achever une deuxième saison au sommet de la hiérarchie. "C’est un objectif, a reconnu le Serbe. Mais la course pour la première place mondiale reste très indécise. Il y a encore de gros tournois à jouer, comme Shanghai par exemple cette semaine." Le duel entre Federer et Djokovic pourrait s’étendre jusqu’au Masters pour un tournoi final de rêve au bout d’une saison encore dominée par le Big Four.

La qualification pour Londres représente l’autre enjeu majeur des prochaines semaines. Les quatre premiers joueurs du classement (Federer, Djokovic, Murray et Nadal) ont déjà leur billet en poche. Mais le probable forfait de Rafael Nadal devrait libérer une place supplémentaire. Janko Tipsarevic, 9e à la Race, pourrait en profité. Le Serbe devra toutefois contenir quelques prétendants, comme Nicolas Almagro, Juan Monaco, Richard Gasquet et Milos Raonic. De leur côté, David Ferrer, Tomas Berdych, Juan Martin Del Potro et Jo-Wilfried Tsonga ont déjà un pied au Masters.

Le classement de l’ATP Race du lundi 8 octobre:
1. Novak Djokovic (SER) 10 410 points
2. Roger Federer (SUI) 8895
3. Andy Murray (GBR) 6910
4. Rafael Nadal (ESP) 6840
5. David Ferrer (ESP) 4780
6. Tomas Berdych (RTC) 3720
7. Juan Martin Del Potro (ARG) 3670
8. Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 3115 

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !