Tennis - ATP : Indian Wells-Miami : Un saut dans l'inconnu

Tennis - ATP : Indian Wells-Miami : Un saut dans l'inconnu©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 06 mars 2017 à 17h56

Le mois de mars est traditionnellement le théâtre des deux premiers Masters 1000 de la saison ATP : Indian Wells (Californie) du 9 au 19, et Miami (Floride) du 22 au 2 avril. Mais pour une fois, il est très difficile de livrer un pronostic sur le ou les futur(s) vainqueur(s), tant personne n'est sorti du lot pendant les huit premières semaines de compétition.

Andy Murray
Après une deuxième partie de saison 2016 exceptionnelle, puis une défaite en finale prometteuse à Doha début 2017, l'Ecossais a connu un gros couac en étant éliminé dès les huitièmes de finale de l'Open d'Australie par Mischa Zverev. On ne l'a plus revu sur le circuit pendant un mois, le temps de se reposer et de soigner un zona. Pour son retour, Murray a remporté le tournoi de Dubai en sauvant sept balles de match en quarts. Il tentera de poursuivre sur sa lancée aux Etats-Unis pour glaner de précieux points au classement, et ainsi prouver que Melbourne n'était qu'un accident. Durant sa carrière, il a disputé une finale et deux demies à Indian Wells, et s'est imposé à Miami en 2009 et 2013.
Novak Djokovic
C'est la grosse inconnue depuis juin 2016. Novak Djokovic est-il encore motivé à fond pour le tennis et retrouvera-t-il le niveau de ses exceptionnelles saisons 2011 et 2015 ? Depuis son triomphe à Roland-Garros, le Serbe n'a remporté que deux tournois. Quand il s'est imposé à Doha en janvier, on pensait qu'il avait retrouvé l'appétit. Mais patatras... Il a été battu dès le deuxième tour à Melbourne par Istomin et en quarts de finale à Acapulco par Kyrgios. A Indian Wells et Miami, des tournois qu'il a remportés à onze reprises au total et où il est invaincu depuis 2013, l'ancien n°1 mondial a l'occasion de remettre les pendules à l'heure. S'il n'atteint pas au moins une finale, on commencera à s'inquiéter pour lui.
Stan Wawrinka
Battu par Kei Nishikori en demi-finale à Brisbane et par Roger Federer au même stade à l'Open d'Australie, le Suisse n'a pas à rougir de son début de saison. Mais depuis, Wawrinka n'a pas eu l'occasion de se mettre en évidence, la faute à une blessure à un genou qui l'a contraint de renoncer au tournoi de Rotterdam, et qui l'a empêché de défendre ses chances à fond contre Dzumhur à Dubai (7-6, 6-3). Un Wawrinka en pleine possession de ses moyens sera évidemment dangereux lors des deux premiers Masters 1000 de la saison, sauf qu'il n'y a jamais brillé puisqu'il n'a jamais dépassé les quarts en Californie et les huitièmes en Floride.
Rafael Nadal
De retour au plus haut niveau avec cette finale de l'Open d'Australie perdue contre Roger Federer il y a cinq mois, l'Espagnol, trop habitué aux blessures ces dernières saisons, a ensuite pris le temps de se reposer. On l'a revu sur les courts en dur d'Acapulco, où il a battu Cilic pour se hisser en finale, avant de perdre contre Sam Querrey en deux sets. Le nonuple vainqueur de Roland-Garros arrive donc lancé pour les deux premiers Masters 1000 de la saison, lui qui s'était imposé en 2007, 2009 et 2013 à Indian Wells, alors que Miami lui réussit moins bien (4 finales perdues).
Roger Federer
Forfait l'an passé pour cause de blessure au genou à Indian Wells puis de douleurs à l'estomac à Miami, le Suisse sera évidemment l'attraction de cette tournée américaine, après sa victoire incroyable à l'Open d'Australie. Sauf que depuis son triomphe à Melbourne, Federer a bien pris le temps de se reposer, et pour son retour à la compétition, a été battu en huitièmes à Dubai par le 116eme mondial, Evgeny Donskoy. Difficile donc de savoir dans quel état de forme sera le Suisse aux Etats-Unis, lui qui s'est imposé quatre fois à Indian Wells (2004, 2005, 2006, 2012) et deux fois à Miami (2005, 2006). Dans un mois, on saura si la victoire de Federer à Melbourne n'était qu'un sursaut d'orgueil, ou le retour au premier plan du joueur de 35 ans.
Les Français
Le joueur à avoir remporté le plus de matchs en 2017 sur le circuit ATP est un Français : Jo-Wilfried Tsonga. Quart de finaliste à Melbourne et vainqueur à Rotterdam et Marseille, le n°8 mondial arrive en pleine confiance en Californie, où il défendra bel et bien ses chances alors que sa femme attend leur premier enfant pour début avril (sa présence à Miami reste indéterminée). Il y visera une première demi-finale. Gaël Monfils, n°11 mondial, sera bien sûr l'autre principale cartouche française. Quart de finaliste à Marseille et Dubai et huitième de finaliste à Melbourne, il n'a pas fait d'étincelles cette saison, mais reste un joueur solide, qui adore la surface dure, et qui avait disputé deux quarts aux USA en 2016. De son côté, Lucas Pouille disputera pour la première fois ces prestigieux tournois dans la peau d'un Top 15. Le Nordiste ne ressent plus sa blessure au pied qui l'avait perturbé en Australie, et poursuit tranquillement sa progression, avec une finale à Marseille et une demie à Dubai. L'an passé, pour sa seule participation, il avait disputé les huitièmes à Indian Wells et s'était incliné d'entrée à Miami. Quant à Richard Gasquet (19eme mondial), qui reste sur une demi-finale à Marseille et une finale à Montpellier, il espère faire aussi bien qu'en 2011 (quart à Indian Wells) et 2013 (demie à Miami), mais cela s'annonce compliqué. A noter que Gilles Simon, l'autre « Mousquetaire », a choisi de faire l'impasse sur Indian Wells pour se reposer, après avoir disputé six tournois depuis le début de l'année
Et les autres ?
Numéro 5 mondial, Kei Nishikori a changé son programme en allant disputer deux tournois sur terre battue, avec à la clé une finale à Buenos Aires et une élimination d'entrée à Rio de Janeiro. Mais la surface dure reste sa préférée et il sera encore un joueur coriace à éliminer, la preuve avec cette finale disputée à Miami en 2016. Marin Cilic (n°7) reste sur un quart à Rotterdam et une demie à Acapulco et demeure un joueur redoutable sur la surface dure américaine. Dominik Thiem (n°9) continue de jouer énormément (7 tournois en 2017) et a gagné à Rio. A lui désormais de franchir le cap en Masters 1000 (3 quarts au total). David Goffin (n°12) a récemment obtenu le meilleur classement de sa carrière (10eme) et veut confirmer son bon début de saison, tout comme Grigor Dimitrov (n°13), qui a confirmé sa belle tournée australienne (victoire à Brisbane, demie à Melbourne) en remportant « son » tournoi de Sofia.

 
1 commentaire - Tennis - ATP : Indian Wells-Miami : Un saut dans l'inconnu
  • Ce qui est sûr, c'est que la densité des joueurs s'est resserrée. Il y a dans le top 20, peut-être même le top 30 beaucoup de joueurs capables sur un match de s'imposer sur les tous meilleurs.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]