Tennis - ATP - Chennai : Benoit Paire maîtrise son sujet

Tennis - ATP - Chennai : Benoit Paire maîtrise son sujet©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mardi 03 janvier 2017 à 15h38

Benoit Paire a validé ses bonnes résolutions pour 2017 avec une victoire (6-3, 6-4) pleine de maîtrise contre Konstantin Kravchuk, mardi à Chennai. Le Français est qualifié pour le deuxième tour.

Oubliés les déboires de fin de saison, Benoit Paire a pris de bonnes résolutions. Le Français avait terminé l'année 2016 par un terrible bilan de 23 victoires seulement pour 32 défaites, le voici qualifié pour le deuxième tour de Chennai. Solide face au 85ème joueur mondial, Konstantin Kravchuk, le Français, vainqueur 6-3, 6-4, n'a pas laissé la moindre chance à son adversaire qui n'a jamais trouvé l'ouverture sur sa mise en jeu. Un match et une victoire, donc. L'avenir dira si c'est l'année de la rédemption pour l'enfant terrible du tennis français, mais l'Avignonnais a eu le mérite d'être solide et constant pour sa première sous les ordres de Thierry Champion en 2017. Victorieux sur sa cinquième balle de match, Paire défiera l'Indien Bhabri, issu des qualifications.

CHENNAI (Inde, ATP 250, dur extérieur, 480 700€)
Tenant du titre : Stan Wawrinka (SUI)

1er tour
Cilic (CRO, n°1) - Bye
Kovalik (SLQ, Q) bat Elias (POR) : 6-7, 6-4, 6-2
Medvedev (RUS) bat Monteiro (BRE) : 6-3, 6-3
Lu (TPE, n°8) bat Albot (MDA) 6-2, 6-1

Ramos-Vinolas (ESP, n°3) - Bye
Darcis (BEL) bat Mektic (CRO, Q) : 6-2, 6-3
Sela (ISR) bat Dzumhur (BIH) : 6-2, 6-2
Chung (KOR, Q) bat Coric (CRO, n°6) : 6-3, 7-5

Paire (FRA, n°5) bat Kravchuk (RUS) 6-3, 6-4
Bhambri (IND, Q) bat Ramanathan (IND, WC) 6-1, 6-1
Bedene (GBR) bat Garcia-Lopez (ESP) 6-3, 6-3
Klizan (SLQ, n°4) - Bye

Youzhny (RUS, n°7) - Myneni (IND, WC)
Olivo (ARG) bat Ruud (NOR) 7-6, 6-2
Dutra Silva (BRE) - Lajovic (SER)
Bautista Agut (ESP, n°2) - Bye

 
1 commentaire - Tennis - ATP - Chennai : Benoit Paire maîtrise son sujet
  • Ce n'est pas lui l'enfant terrible du Tennis Français. Foutez-lui la paix. Regardez plus du côté de Monfils, Simon et Tsonga.
    Merci. Et Lucas Pouille n'a qu'à bien se tenir. Merci.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]