Rome : Sorti d'entrée à Madrid, Pouille quitte également le tournoi dès le premier tour

Rome : Sorti d'entrée à Madrid, Pouille quitte également le tournoi dès le premier tour©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 15 mai 2017 à 13h11

Depuis sa victoire à Budapest, Lucas Pouille semble au point mort. Sorti d'entrée à Madrid par Pierre-Hugues Herbert la semaine dernière, le jeune joueur français a encore quitté un Masters 1000 dès le premier tour, ce lundi à Rome après sa défaite en deux sets face à Sam Querrey (7-6, 7-6).

En Espagne, Pouille avait encore l'excuse d'être diminué par une forte angine. Mais lundi, pour ses débuts à Rome, où il avait atteint les demi-finales l'année dernière, le Nordiste paraissait de nouveau en pleine possession de ses moyens. A quinze jours du coup d'envoi de Roland Garros, sa défaite face à Querrey a donc tout d'inquiétant pour l'ex-numéro 13 mondial redescendu ce lundi à la seizième place après sa contre-performance de Madrid. Au-delà de la défaite en elle-même, c'est surtout le comportement de Pouille qui amène à se poser beaucoup de questions. Battue au tie-break dans les deux manches par le géant américain capable de servir quatre balles à plus de 215 km/h dans le même jeu, la tête de série numéro 11 du tournoi romain a en effet bénéficié de nombreuses opportunités à chaque fois de boucler le set avant son adversaire.

Le problème, c'est qu'il n'y est jamais parvenu, ce qui est d'autant plus regrettable que « La Pouille », certain de reculer de plusieurs places à l'ATP de nouveau après son parcours de l'année dernière, a fait la course en tête dans les deux sets, avant de se procurer deux balles pour conclure dans le premier et trois dans le second. Pire : il a mené 4-1 dans les deux jeux décisifs, qu'il a pourtant réussi à perdre tous les deux (8-6 et 10-8). On aimerait pouvoir dire que Pouille se ressentait encore de son virus, et que c'est pour cette raison qu'il n'a pas eu la lucidité lundi d'hausser le ton dans les points-clé de cette partie. Malheureusement, ce n'était vraisemblablement pas le cas. Le quart de finaliste du dernier US Open et tombeur de Rafael Nadal sur sa route n'avait pas passé le premier tour en janvier dernier lors de l'Open d'Australie. Vu comme c'est parti, il pourrait également ne pas s'éterniser du côté de la Porte d'Auteuil.



ROME (Italie, Masters 1000, terre battue, 4 273 775 €)
Tenant du titre : Andy Murray (GBR)

1er tour
Murray (GBR, n°1) - Bye
Fognini (ITA) bat Berrettini (ITA, WC) : 6-1, 6-3
Troicki (SER) - Napolitano (ITA, WC)
Anderson (AFS, Q) - A.Zverev (ALL, n°16)

Berdych (RTC, n°12) bat M.Zverev (ALL) : 7-6, 6-4
Haase (PBS) - Berlocq (ARG, Q)
Karlovic (CRO) - Haas (ALL)
Raonic (CAN, n°5) - Bye

Wawrinka (SUI, n°3) - Bye
Mahut (FRA) - Paire (FRA)
Mayer (ALL) - Moneiro (BRE, Q)
Isner (USA) bat Ramos-Vinolas (ESP, n°14) : 6-7, 7-6, 6-1

Goffin (BEL, n°9) - Bellucci (BRE, LL)
Verdasco (ESP) bat Young (USA) : 6-3, 6-3
Harrison (USA) - Donaldson (USA, LL)
Cilic (CRO, n°6) - Bye

Thiem (AUT, n°8) - Bye
Mannarino (FRA, Q) - Cuevas (URU)
Struff (ALL, Q) bat Tomic (AUS) : 6-1, 6-7, 6-4
Querrey (USA) bat Pouille (FRA, n°11) : 7-6, 7-6

Sock (USA, n°13) - Schwartzman (ARG)
Vesely (RTC) bat Evans (GBR) : 6-3, 6-1
Almagro (ESP, Q) - Seppi (ITA, WC)
Nadal (ESP, n°4) - Bye

Nishikori (JAP, n°7) - Bye
Ferrer (ESP) - F.Lopez (ESP)
Sousa (POR) - Edmund (GBR)
Del Potro (ARG) - Dimitrov (BUL, n°10)

Carreno Busta (ESP, n°15) - Simon (FRA)
Kyrgios (AUS) - Bautista Agut (ESP)
Bedene (GBR, Q) bat Mager (ITA, WC) : 7-6, 4-6, 3-0
Djokovic (SER, n°2) - Bye

 
1 commentaire - Rome : Sorti d'entrée à Madrid, Pouille quitte également le tournoi dès le premier tour
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]