Madrid : Départ canon pour Paire, tombeur de Carreno Busta au premier tour

Madrid : Départ canon pour Paire, tombeur de Carreno Busta au premier tour©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 09 mai 2017 à 15h34

Benoît Paire commence fort ! Pour ses débuts dans ce tournoi de Madrid 2017, ce mardi, le Français a livré une de ses plus belles prestations depuis un petit moment pour s'offrir l'un des hommes en forme Pablo Carreno Busta.

Une victoire nette de Paire (6-3, 6-4), qui n'a jamais tremblé face au récent vainqueur à Estoril et a fait preuve pendant deux sets à sens unique d'une solidité et d'une maîtrise, comme rarement cette année. Robuste en fond de court et très précis sur chacun de ses coups en toucher, les amorties en premier lieu bien évidemment (sa marque de fabrique), le 52eme mondial a fait passer un sale quart d'heure (1h14 plus exactement) à ce même Carreno Busta qui avait privé l'Avignonnais de la finale l'an dernier à Estoril lors de leur dernière confrontation, après une victoire très sèche là aussi (6-3, 6-3). L'Espagnol classé au 18eme rang à l'ATP restait d'ailleurs sur deux victoires de rang face à Paire (2-2 dans les confrontations) avant que le Français ne se rebiffe et décroche ce succès très probant à moins de deux semaines de Roland-Garros.

Chose rare : lorsque Carreno Busta est revenu sur les talons de Paire dans le deuxième set, ce dernier, pourtant loin d'être un modèle de contrôle de soi, a fait preuve d'un calme étonnant, au point de ne jamais s'énerver et de rester focalisé avec beaucoup d'application sur son tennis pour reprendre ses distances avec son adversaire, et l'écarter finalement de sa route dès sa première balle de match. Une performance XXL de la part du vilain petit canard du tennis français et petit ami de Shy'm (seule présente dans le box du Français mardi), qui devra calquer sa prestation du jour au prochain match, où l'attend cette fois le numéro 3 mondial Stan Wawrinka. Sur terre battue, le Suisse, qui mène 7-2 dans les confrontations, n'a encore jamais perdu face à celui qui est aussi l'un de ses meilleurs amis dans la vie. Wawrinka, ou aussi la plus belle victoire de Paire avant ce bel exploit de mardi à Madrid. Il y a 445 jours, l'ancien numéro 18 mondial (en novembre dernier), avait en effet éliminé « StanTheMan » pour se hisser en demi-finales à Marseille lors de l'Open 13 2016. Très loin et si proche à la fois.




MADRID (Espagne, Masters 1000, terre battue, 6 408 230€)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

1er tour
Murray (GBR, n°1) - Bye
Copil (ROU, WC) bat Garcia-Lopez (ESP, WC) : 7-6, 4-6, 7-6
M.Zverev (ALL) - Coric (CRO, LL)
Herbert (FRA, Q) - Pouille (FRA, n°13)

Dimitrov (BUL, n°12) bat Kohlschreiber (ALL) : 7-6, 6-4
Karlovic (CRO) bat Bautista Agut (ESP) : 7-6, 6-7, 7-6
Donaldson (USA, LL) bat Mannarino (FRA, Q) : 7-5, 6-3
Thiem (AUT, n°8) - Bye

Wawrinka (SUI, n°3) - Bye
Paire (FRA) bat Carreno Busta (ESP) : 6-3, 6-4
Cuevas (URU) bat Bellucci (BRE, Q) : 7-6, 4-6, 7-6
Mahut (FRA) bat Sock (USA, n°14) : 6-4, 0-6, 7-6

Berdych (RTC, n°11) bat Istomin (OUZ, Q) : 6-4, 6-4
Haase (PBS) bat Evans (GBR) : 7-5, 6-2
A.Zverev (ALL) - Verdasco (ESP)
Cilic (CRO, n°7) - Bye

Raonic (CAN, n°5) - Bye
Haas (ALL) - Muller (LUX)
Mayer (ALL) bat Granollers (ESP) : 7-5, 7-5
Goffin (BEL, n°9) bat Khachanov (RUS) : 6-2, 7-6

Kyrgios (AUS, n°16) bat Baghdatis (CHY) : 7-6, 6-4
Harrison (USA) bat Tomic (AUS) : 7-5, 4-6, 6-2
Fognini (ITA) bat Sousa (POR) : 6-4, 6-4
Nadal (ESP, n°4) - Bye

Nishikori (JAP, n°6) - Bye
Schwartzman (ARG) bat Ramos-Vinolas (ESP) : 6-1, 6-3
Ferrer (ESP) bat Kukushkin (KAZ, Q) : 2-6, 7-6, 6-4
Tsonga (FRA, n°10) bat Kuznetsov (RUS, Q) : 7-6, 6-7, 7-5

Simon (FRA) bat Monfils (FRA, n°15) : 0-6, 6-0, 7-6
F.Lopez (ESP) bat Escobedo (USA, Q) : 6-4, 6-4
Almagro (ESP, WC) bat Robredo (ESP, WC) : 6-3, 3-6, 6-1
Djokovic (SER, n°2) - Bye

 
1 commentaire - Madrid : Départ canon pour Paire, tombeur de Carreno Busta au premier tour
  • Il n'a pas de chance. Quand il gagne, personne ne laisse de commentaire ! Bravo à lui, car, Carreno Busta est en pleine progression cette année. De plus "le vilain petit canard" est l'expression utilisée par la Fédération. Elle pourrait l'appliquer également à d'autres comme Monfils, Tsonga etc...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]