Raonic revient de loin

Milos Raonic a réussi un petit exploit face à Andy Murray. (Reuters)

Milos Raonic a réussi un petit exploit face à Andy Murray. (Reuters)

Vainqueur samedi en trois sets de l’Écossais Andy Murray (6-3, 6-7, 7-6), Milos Raonic a dû sauver deux balles de match pour rejoindre la finale du tournoi de Tokyo. Pour espérer décrocher son troisième titre cette saison, le joueur canadien devra se défaire du Japonais Kei Nishikori, facile contre Marcos Baghdatis (6-2, 6-2).

Une petite revanche. Écrabouillé en huitièmes de finale de l’US Open par un Andy Murray alors en quête de son premier titre du Grand Chelem (6-4, 6-4, 6-2), Milos Raonic a cette fois pris le dessus sur l’Ecossais, et ce pour la deuxième fois cette saison, après Barcelone, en avril dernier. Un succès qui permet au Canadien de se qualifier pour sa quatrième finale cette saison, lui qui en a remporté deux, à Chennai et San José. Une qualification que le 15e mondial a toutefois dû aller chercher, face à un Murray qui a chèrement vendu sa peau.  

Déjà contraint d’effacer une balle de match au tour précédent, face à Janko Tipsarevic, Milos Raonic en a cette fois écarté deux, après avoir été mené 4-1 dans le dernier set (6-3, 6-7, 7-6). "Il a bien su s’appuyer sur son premier service, explique Andy Murray, dans des propos rapportés par la BBC. Ça a rendu les choses compliquées pour moi. Et il me reste aussi un peu de fatigue de ces derniers mois." Raonic compte lui continuer sur sa lancée, et, pourquoi pas, se faire une place aux Masters. En cas de victoire au Japon, il se repositionnerait déjà à la 10e place à la Race. 

Mais pour s’imposer, il devra déjà se débarrasser du chouchou du public, Kei Nishikori. Samedi, le Japonais a ainsi ravi ses supporters, en expédiant Marcos Baghdatis en deux sets (6-2, 6-2). Avec aucune balle de break concédée et 77% de points remportés sur son service, le 17e mondial n’a jamais tremblé, et s’offre une occasion de décrocher le deuxième succès de sa carrière sur le circuit ATP, quatre ans après son dernier succès, en 2008, à Delray Beach.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !