Orange monte au filet

Marion Bartoli s'est inclinée dès son entrée en lice à Moscou. (Reuters)

Marion Bartoli s'est inclinée dès son entrée en lice à Moscou. (Reuters)

Rendez-vous du lundi de la rédaction, Orange monte au filet vous propose un retour sur les faits marquants de la semaine écoulée sur la planète tennis. Marion Bartoli a déçu à Moscou, Venus Williams a retrouvé la victoire à Luxembourg, Grega Zemlja a étonné à Vienne, tandis que Jo-Wilfried Tsonga a échoué en finale à Stockholm.

LA DOUBLE-FAUTE DE LA SEMAINE: Marion Bartoli
Remplaçante au Masters d’Istanbul cette semaine, Marion Bartoli a peut-être disputé son dernier match de la saison à Moscou. Opposée à Sofia Arvidsson au deuxième tour, la Française s’est inclinée sans gloire en deux sets (6-3, 6-0). Le bilan de son année 2012 reste donc décevant: aucun titre, deux finales perdues (Open GDF et Carlsbad) et un quart de finale à l’US Open comme meilleur résultat dans les tournois du Grand Chelem. Pour la troisième fois de sa carrière après 2007 et 2011, elle termine tout de même une saison dans le top 10. Une maigre consolation pour Bartoli, qui pourrait reconsidérer sa position pour la Fed Cup en 2013. Les discussions ont débuté avec la capitaine Amélie Mauresmo, sans qu’une issue ne soit trouvée pour le moment.

LE COUP GAGNANT DE LA SEMAINE: Venus Williams
Les blessures à répétition et la découverte d’une maladie auto-immune, le syndrome de Sjögren, ont éloigné Venus Williams du circuit et de la victoire. Mais l’Américaine a mis fin à deux ans et demi de disette en remportant le tournoi de Luxembourg grâce à son succès en finale contre Monica Niculescu (6-2, 6-3). Un vrai soulagement pour l’ancienne n°1 mondiale. "En arrivant ici, je voulais simplement essayer de bien jouer, je ne savais pas si je pouvais gagner le tournoi. Alors me retrouver avec le trophée en mains, c’est la meilleure façon de terminer la saison et ça me motive encore plus pour l’année prochaine." Son titre, le 44e de sa carrière, lui permet aussi de grimper au classement et d’envisager un statut de tête de série à l’Open d’Australie en janvier prochain.

LE JOUEUR DE LA SEMAINE: Grega Zemlja
C’est la sensation de la semaine sur le circuit ATP. A Vienne, Grega Zemlja, issu des qualifications, s’est hissé jusqu’en finale avec des victoires contre Xavier Malisse, Matthew Ebden, Tommy Haas et surtout Janko Tipsarevic, membre du top 10, en demi-finales. Pour la première finale de sa carrière sur le circuit principal, le Slovène, 70e joueur mondial, a joué crânement sa chance mais a dû baisser pavillon contre Juan Martin Del Potro (7-5, 6-3). "Je suis très satisfait de mon jeu cette semaine. Il faut juste que je continue comme ça, a-t-il déclaré sur le site de l’ATP. Je dois encore participer à deux tournois Challenger avant la fin de la saison et j’espère que j’aurais la même motivation pour faire aussi bien qu’à Vienne." A 26 ans, la carrière de Zemlja pourrait bien décoller.  

LES FRANCAIS DE LA SEMAINE: Tsonga et Rufin
La semaine aurait pu s’achever de belle manière pour Jo-Wilfried Tsonga, mais le n°1 français a été privé d’un troisième titre cette saison en s’inclinant en finale du tournoi de Stockholm contre Tomas Berdych (4-6, 6-4, 6-4). Engagé cette semaine à Valence puis à Paris-Bercy, il essaiera de décrocher son billet pour le Masters de Londres. Une qualification que visent également Janko Tipsarevic, Juan Monaco et Nicolas Almagro. A noter par ailleurs la belle performance de Guillaume Rufin, vainqueur du tournoi Challenger de Villa Allende en Argentine. Tombeur de l’Espagnol Javier Marti en finale (6-2, 6-3), il a décroché son deuxième titre dans cette catégorie de tournois cette saison.

BRUITS DE COULOIR: Clijsters dans le costume de coach ?
Quelques semaines après avoir pris sa retraite, lors de l’US Open, Kim Clijsters  n’a pas tardé à refaire parler d’elle sur le circuit. La Belge serait ainsi intéressé pour endosser le rôle d’entraîneur auprès de sa compatriote Kirsten Flipkens. "J'ai réfléchi sur la manière dont je pourrais suivre Kirsten sur le circuit. En Europe, mais pourquoi pas aussi en Australie ou à New York. En fait, l'idéal, ce serait la période des vacances pour que je puisse emmener Brian (son compagnon) et Jada (sa fille) avec moi. Mais il faudra aussi voir comment ça peut se combiner avec un autre coach", a-t-elle précisé dans les colonnes de L’Equipe.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !