Bartoli n'a rien pu faire

Marion Bartoli a cédé en deux manches contre Victoria Azarenka. (Reuters)

Marion Bartoli a cédé en deux manches contre Victoria Azarenka. (Reuters)

Opposée à la n°1 mondiale Victoria Azarenka, samedi en demi-finale du tournoi de Pékin, Marion Bartoli n'a pas résisté à la déferlante de la joueuse biélorusse, vainqueur en deux sets (6-4, 6-2). En finale, cette dernière n'aura pas la tâche facile puisque c'est la Russe Maria Sharapova, deuxième au classement WTA, qui se présentera pour le titre.

Rares sont les joueuses à avoir battu Victoria Azarenka cette saison. En tout et pour tout, elles sont six à pouvoir s’en enorgueillir: Serena Williams (à trois reprises), Dominika Cibulkova (deux fois), Maria Sharapova, Tamira Paszek, Angelique Kerber et… Marion Bartoli. La Française peut même se targuer d’avoir été la première à faire tomber la grande Biélorusse cette année ; c’était à Miami, en mars dernier, après 26 victoires consécutives de celle qui allait devenir n°1 mondiale.

Au bilan des confrontations directes, déjà, l’intéressée menait pourtant largement les débats (8-2). Et c’est en toute logique qu’elle a pris sa revanche ce samedi, en demi-finale du tournoi de Pékin, non sans une belle résistance de l’Auvergnate, dans le premier set notamment. Mario Bartoli est ainsi la première à réaliser le break, d’emblée, certes débreakée blanc dans la foulée. Chacune des deux joueuses s’accroche ensuite à son service jusqu’à ce dixième jeu où, dos au mur, la n°1 tricolore finit par lâcher prise (6-4).

La finale rêvée

Les échanges sont alors intenses, disputés, mais les points clefs bien mieux négociés par la Biélorusse, créditée au total de 34 coups gagnants dans cette rencontre – pour 23 fautes directes adverses. Victoria Azarenka scelle son succès en se détachant d’entrée de deuxième set, insistant tandis que son opposante s’emploie à débreaker pour revenir à 2-1. A 5-1, la patronne du circuit se permet de gâcher une balle de match, et une mise en jeu, concluant finalement cette demie en recevant (6-2), après 1h34 d’explication.

Alors qu’elle n’était plus apparue dans le dernier carré d’un tournoi depuis le mois de juillet, Marion Bartoli n’a toutefois pas démérité, jouant crânement sa chance, y compris sur le service de son adversaire, dès qu’elle en avait la possibilité. La n°1 mondiale était tout simplement au-dessus ce samedi, et promet d’être redoutable en finale pour Maria Sharapova, sa dauphine au classement WTA, qui a bataillé plus que le score ne le laisse imaginer contre Na Li plus tôt dans la journée (6-4, 6-0). Une belle affiche en perspective.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !