Detroit, l'aile et la cuisse

Les Red Wings sont sur un nuage. (Reuters)

Les Red Wings sont sur un nuage. (Reuters)

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants de l’actualité en NHL. Après leur cinquième victoire consécutive, les Detroit Red Wings tiennent le haut du pavé dans la Conférence Ouest. De l'autre côté du pays, les Ottawa Senators et les Pittsburgh Penguins, portés par un excellent Evgeni Malkin, ont le vent en poupe, au contraire des Buffalo Sabres.

LE TOP : Detroit Red Wings
Tout va bien pour Detroit. Tombeurs jeudi soir des Coyotes aux tirs au but (3-2), les Red Wings ont signé leur cinquième victoire consécutive. La plus longue série en cours en NHL mais pas seulement, car les joueurs de Mike Babcock occupent désormais la première place de la conférence ouest, avec 63 points, et affichent le meilleur bilan de toute la ligue. Et le pire, pour les autres surtout, c’est qu’ils ont encore une certaine marge de progression, en croire leur entraîneur. "Notre power-play n’a pas été assez bon, et cela fait longtemps que ça dure", a-t-il déclaré après le succès contre Phoenix. C’est vrai, la franchise du Michigan n’est pas la plus efficace en supériorité numérique (18,1%). Mais sa défense est suffisamment solide (2,28 buts encaissés par match) pour voir l’avenir sereinement.

LE FLOP : Buffalo Sabres
Buffalo ne répond plus. Alors que la réception de Winnipeg aurait pu les relancer la nuit dernière, les Sabres ont sombré (1-4), concédant au passage leur quatrième défaite de rang. Une mauvaise passe qui les a enfoncés à la onzième place de la conférence est, à six points des Jets, dixièmes, et neuf des Florida Panthers, pour l’instant assis sur le dernier strapontin qualificatif en playoffs. Pas épargné par les blessures, l’effectif dirigé par Lindy Ruff a encore perdu l’un de ses soldats en la personne de Paul Gaustad contre les Chicago Blackhawks (2-6), mercredi soir. "On traverse vraiment une période difficile, a admis le défenseur Tyler Myers. Quand les choses vont si mal, c’est plus difficile chaque jour de s’en sortir." Très inquiétant pour la suite.

LE JOUEUR : Evgeni Malkin (Pittsburgh Penguins)
Deux buts contre les Rangers, trois face au Lightning. Depuis une semaine, Evgeni Malkin marche sur l’eau et Pittsburgh en profite pleinement. Sur les quatre derniers matches, tous remportés par les Penguins, le centre russe a trouvé sept fois le chemin des filets adverses, pour un total de neuf points. La franchise de Pennsylvanie, qui avant cette belle série avait perdu six rencontres d’affilée, en avait besoin, surtout en l’absence de Sidney Crosby. "La ligne de Malkin (avec Chris Kunitz et James Neal, ndlr) a encore été fantastique, s’est réjoui le coach Dan Bylsma après la victoire contre New York. Mais on a besoin des autres lignes pour être encore plus efficaces." Revenus à la troisième place de la division Atlantic, et sixièmes de la conférence est, les Pens se sont bien relancés.

LA STAT : 11 (Ottawa Senators)
Les Senators n’ont pas seulement battu les Sharks (4-1), la nuit dernière. Ils ont aussi établi un nouveau record de la franchise en enchaînant un onzième match à l’extérieur avec au moins un point glané (7-0-4). "On est très en confiance en ce moment, a confirmé Colin Greeney, qui a inscrit deux buts face à San Jose. Cela montre qu’on est une excellente équipe en déplacement. Il faut pouvoir le faire, d’aller chercher des points à l’extérieur, notamment quand vous allez sur la côté ouest. Il y a trois ou quatre heures de décalage horaire, ce n’est pas évident de jouer là-bas." Avec neuf victoires lors de ses onze derniers matches, Ottawa est solidement installé à la deuxième place de la division Northeast (60 points), à une longueur des Boston Bruins.

Le Sport sur votre mobile
en images
Du style Hasek Cherchez l'intrus Rempart La défaite des machines Les deux genoux à terre
à lire aussi