Saint-André, le coup de jeune

Le jeune Toulousain Gaël Fickou a tapé dans l'oeil du sélectionneur.

Le jeune Toulousain Gaël Fickou a tapé dans l'oeil du sélectionneur.

Philippe Saint-André a dévoilé la liste des 33 joueurs retenus avec le XV de France pour les test-matches de novembre, contre l'Australie (le 10), l'Argentine (le 17) et les Samoa (le 24). Le sélectionneur s’est appuyé sur le groupe qui a effectué la récente tournée en Argentine, tout en incluant un jeune joueur par ligne. "Il faut penser à demain", clame PSA.

Philippe Saint-André a vu large en convoquant 33 joueurs pour les tests de novembre, où les Bleus défieront successivement l'Australie (le 10), l'Argentine (le 17) et les Samoa (le 24). Pour composer sa liste, le sélectionneur a choisi en priorité de jouer la continuité. "Je crois qu’on reste cohérent, a-t-il expliqué. Il y a 20 joueurs qui étaient en tournée en Argentine. C’est le socle de l’équipe de France." Dans cette équipe, on peut noter les retours attendus de Nicolas Mas, Vincent Clerc et de l’inévitable Thierry Dusautoir, conforté en tant que capitaine.

Mais Saint-André a aussi choisi de jouer l’ouverture. L’ancien international a décidé de convoquer les principaux espoirs du rugby tricolore, pour qu’ils puissent découvrir la vie en bleu. "On a convoqué un jeune joueur par ligne, un joueur à gros potentiel, qu’on espère voir arriver à maturité dans 18-20 mois", explique PSA. Ces joueurs sont respectivement Eddy Ben Arous (Racing), Sébastien Vahaamahina (Perpignan), Pierrick Gunther (Toulon), Jules Plisson (Stade Français, "en train de devenir n°1 devant Felipe Contepomi"), Gaël Fickou (Toulouse, "impressionnant contre Leicester") et Vincent Martin (Toulon, "titulaire dans une grosse équipe"), qui s’ajoutent eux à une liste de joueurs déjà découverts lors de la tournée en Argentine (Tolofua, Machenaud et Dulin). S’ils ne devraient pas avoir un énorme temps de jeu, Saint-André souhaite qu’ils puissent "voir comment ça marche" dans le grand concert international.

Le visage de ce XV de France diffère grandement de celui qui avait atteint la finale de la Coupe du monde l’an passé. "Il y a obligatoirement une page qui se tourne quand des joueurs du calibre de Servat, Nallet, Chabal ou Bonnaire arrêtent, explique Saint-André. Il faut penser à maintenant, il faut penser à demain, à la prochaine Coupe du monde." Le prochain mondial, justement. Les Bleus sont actuellement cinquièmes au classement IRB, et Saint-André compte sur ces tests de novembre pour gagner un rang afin d’obtenir un statut de tête de série lors du tirage au sort de la Coupe du monde, effectué en décembre prochain. Pour cela, le sélectionneur a aussi fait appel à "des joueurs en forme du Top 14." C’est le cas de Yannick Forestier, Damien Chouly ou encore Jocelino Suta.

Avants: Eddy Ben Arous (Racing), Thomas Domingo (Clermont), Yannick Forestier (Castres), Benjamin Kayser (Clermont), Christopher Tolofua (Stade Toulousain), Dimitri Szarzewski (Racing), David Attoub (Stade Français), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Perpignan), Yoann Maestri (Toulouse), Pascal Papé (Stade Français), Jocelino Suta (Toulon), Benjamin Chouly (Clermont), Thierry Dusautoir (stade Toulousain), Pierrick Gunther (Toulon), Wenceslas Lauret (Biarritz), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Louis Picamoles (Toulouse), Sébastien Vahaamahina (Perpignan).

Arrières: Maxime Machenaud (Racing), Morgan Parra (Clermont), Frédéric Michalak (Toulon), Jules Plisson (Stade Français), François Trinh-Duc (Montpellier), Vincent Clerc (Toulouse), Brice Dulin (Castres), Benjamin Fall (Racing), Gaël Fickou (Toulon), Wesley Fofana (Clermont), Florian Fritz (Toulouse), Yoann Huget (Toulouse), Vincent Martin (Toulon), Maxime Mermoz (Toulouse)

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !