Guy Novès veut faire confiance aux clubs

Guy Novès veut faire confiance aux clubs©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le mardi 16 février 2016 à 18h35

Après la victoire face à l'Irlande, les joueurs du XV de France sont retournés en club pour préparer la 15eme journée de Top 14. Interrogé par La Provence, le sélectionneur Guy Novès dit faire confiance aux entraîneurs de clubs pour gérer la fatigue des internationaux. Notamment pour Guilhem Guirado.

Les années suivent et les mêmes problèmes demeurent. La prochaine journée de Top 14, placée en plein milieu du Tournoi des VI Nations, est un vrai casse-tête pour les internationaux, partagés entre leur sélection et leur club. Les risques de blessure augmentent, mais Guy Novès tente de voir les choses du bon côté. « J'essaye de prendre les choses avec optimisme et sérénité. Le destin va choisir une direction et il faut faire avec », souligne le sélectionneur interrogé par La Provence. L'ancien manager de Toulouse va évidemment surveiller de près le temps de jeu accordé à ses joueurs. Et il ne serait d'ailleurs pas contre l'idée d'aligner les joueurs qui n'ont pas ou peu participé aux deux premiers matchs du Tournoi, face à l'Italie (23-21) et l'Irlande (10-9). « Ceux qui sont entrés en cours de match en équipe de France ont besoin de jouer, eux, car cela va leur permettre d'avoir du temps de jeu, indique Novès. Cela devrait être une bonne option. D'autre part, j'ai vu que des clubs avaient disputé des matches amicaux durant la trêve internationale (ndlr : le Racing 92 à Hong Kong, Toulouse et Toulon) et avaient aligné, à cette occasion, des joueurs qui manquaient de temps de jeu. Dès lors, cette journée de Top 14 doit être considérée de la même manière. C'est comme ça que je vois les choses, en tout cas. »

Novès : « Beaucoup de respect par rapport aux choix de mes confrères »
Le nouvel homme fort des Bleus comprend cependant les clubs qui ne peuvent se passer de leurs internationaux. Il serait d'ailleurs assez mal placé pour dire le contraire après avoir tant pesté contre les mêmes galères lorsqu'il conduisait le Stade Toulousain… « Maintenant, je suis bien conscient également que certains clubs ont besoin de faire jouer leurs internationaux, car ils n'ont pas d'autres moyens et ça, il faut aussi le respecter. On ne peut pas en vouloir à des entraîneurs qui alignent leurs joueurs, s'ils ont des blessés. » Quant à la possibilité de blessure, Novès fait confiance à ses confrères pour ne pas tirer sur la corde raide. « J'ai été entraîneur de club et j'ai beaucoup de respect par rapport aux choix de mes confrères en club, précise le sélectionneur. J'estime qu'il s'agit de gens intelligents. Ils savent qu'il n'y a pas trop d'intérêt à s'appuyer sur des joueurs qui sont déjà très fatigués, au risque de les faire exploser ou de ne pas pouvoir compter sur un bon rendement. Si on tire vraiment sur la corde d'un joueur, celle-ci finit par casser réellement et tout le monde est perdant. »

Novès : « Le match de Toulon est une problématique »
L'un des cas les plus épineux concerne bien sûr Guilhem Guirado. En raison de plusieurs blessures dont celle de Jean-Charles Orioli, le capitaine des Bleus pourrait être aligné par le staff du RCT face à Oyonnax. « Concernant Guilhem, je fais confiance à Bernard Laporte et à l'ensemble du staff toulonnais pour peser le pour et le contre, tout en connaissant leurs contraintes en championnat et leur besoin de points, confie encore Guy Novès. Quoi qu'il en soit, c'est à eux de juger. » Sans pour autant oublier de rappeler le risque de blessure. « Est-ce qu'ils considèrent que Guilhem, qui a disputé plusieurs matches avant le Tournoi puis deux autres très importants en sélection tout dernièrement et qui se prépare pour une échéance le vendredi suivant (au pays de Galles), sera performant à Oyonnax ?... Je laisse au staff toulonnais le soin de le décider et cela vaut aussi bien pour Guilhem que pour Maxime (Mermoz). Pour les autres clubs, c'est la même chose, mais c'est vrai qu'avec Toulon, ce match du dimanche, à cinq jours d'une rencontre du Tournoi, est une problématique. Cela signifie que si Guilhem devait jouer devant Oyonnax - et s'il ne se blesse pas -, il ne pourrait pas s'entraîner durant les quatre jours précédant notre match à Cardiff, car il serait vraiment trop fatigué. » Novès n'a plus qu'à croiser les doigts.

 
1 commentaire - Guy Novès veut faire confiance aux clubs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]