Guy Novès : « Bossez, parce qu'on n'est pas aveugles ! »

Guy Novès : « Bossez, parce qu'on n'est pas aveugles ! »©Media365
A lire aussi

, publié le jeudi 11 février 2016 à 16h08

[perform data="addResponsivePlayer("1ta8rw2ci50pt1xp38ikdflr4d", "82534A16B9BC45BBB300D4E199E3254", "ftndnj3oaai6108ovv5bxppi5", "perf82534A16B9BC45BBB300D4E199E3254-ftndnj3oaai6108ovv5bxppi5", "eplayer15");"/]
Guy Novès, sélectionneur du XV de France, a effectué six changements dans l'équipe qui affrontera l'Irlande, samedi (21h). Et il justifie ses choix autant par la volonté de voir d'autres joueurs en action que par la nécessité d'infliger une petite piqûre de rappel à certains de ses joueurs dont il a critiqué le comportement lors du match face à l'Italie.

Guy Novès, vous avez effectué six changements par rapport à la semaine dernière, est-ce une sanction ou une volonté de voir les joueurs ?Je vous rappelle d'abord que Louis Picamoles s'est blessé. Gaël Fickou est rentré chez lui pour des circonstances bien plus importantes que le rugby. Il y aurait peut-être eu le changement quand même parce que Maxime Mermoz a fait une excellente rentrée. Sur les six, il n'y en a plus que quatre. Ce qui est important c'est que l'ensemble du groupe comprenne que le groupe vie, respire et que tout le monde peut avoir la porte qui s'ouvre à un moment donné. Il faut créer de l'appétit en interne, c'est certain. Il y a toujours une forme de petite remise en question parce que quand un joueur qui a démarré ne démarre pas, lui-même se pose des questions. C'est normal de lui faire sentir que le groupe doit vivre mais que sa performance ne correspond pas tout à fait aux critères qu'on attendait. Si je prends le cas de Virimi (ndlr : Vakatawa) qui est un exemple, bizarrement il n'a pas été changé. On voit bien que le mec qui est à son niveau et qui domine son adversaire ne se repose pas le week-end d'après. Il y a quand même un phénomène de remise en question cohérent mais l'équipe de France ce n'est pas 15 mecs mais 35 ou 36. On ne peut pas poser les bases du rugby de demain sur 23 joueurs. On est bien obligé de voir à balle réelle face à ce qui se fait de mieux en Europe si les joueurs sont capables de se hisser à ce niveau.

Les places sont-elles remises en jeu à chaque match, selon les performances ?Personne n'est parti. La semaine dernière, les cinq joueurs qui sont partis le jeudi soir sont restés jusqu'au bout avec nous. Il n'y a pas que les gens qui vont démarrer. Tout le monde est impliqué. Le but est de dire ‘'vous aurez tous l'opportunité de montrer votre valeur et ce que vous êtes capables d'amener à cette équipe. Que ce soit dans l'euphorie ou la difficulté. Bossez, parce qu'on n'est pas aveugle devant le travail et l'investissement''.

« Je leur ai tendu la main, j'imagine qu'ils ne vont pas me la mordre »
Pourquoi avez-vous décidé de remplacer Paul Jedrasiak par Alexandre Flanquart ?J'ai d'abord la volonté de voir Alexandre Flanquart qui est un spécialiste de la touche. Je pense à l'équipe d'Irlande qui a un géant de 2,06m (Devin Toner) qui ne perd quasiment aucun ballon dans ce secteur. Je voulais aussi jouer sur la fraîcheur. Paul est un jeune joueur, est-ce qu'il serait capable dans le combat de renouveler la même prestation à une semaine d'intervalle avec un cœur gros comme ça ? On pense que ce garçon peut aussi être un très bon rentrant. On voulait amener un peu d'expérience dans le pack. C'est nullement en rapport avec la performance de Paul puisque ce jeune joueur a fait un bon match à nos yeux.

Qu'attendez-vous de Teddy Thomas ?Depuis 15 jours, il a totalement répondu à ce que j'attends de lui. C'est à dire que je ne le vois pas. Il est comme les autres, neutre. Neutre dans le sens où il travaille très dur. Il est très attentif à nos discussions, très attentif à la direction dans laquelle on veut le mettre. C'est un garçon qui effectivement va manquer un peu de compétition mais sa volonté doit nous apporter quelque chose. On pense plutôt aux prochains matchs, à l'avenir, et non pas au présent parce qu'on essaiera d'être indulgent par rapport à sa performance en sachant qu'il manque de compétition mais c'est un garçon qui a un talent. Dans le rugby français je pense qu'il faut utiliser tous les talents. S'il est épargné par les blessures, je pense qu'il est capable de de nous apporter beaucoup.

Teddy Thomas et Maxime Mermoz ont peu eu leur chance en équipe de France ces derniers mois, ont-ils un sentiment de revanche ?Sincèrement, je ne pense pas qu'il y ait un sentiment de revanche pour les uns ou pour les autres. C'est surtout une affaire de confiance avec le staff. S'ils sont revanchards sur eux-mêmes, je ne sais pas, il faut leur poser la question, mais nous on a confiance en eux. C'est comme dans la vie de tous les jours, on est bien avec certaines personnes, moins bien avec d'autres. On est bien accompagné ou mal. On reste ou on s'en va. Il n'y a pas de sentiment de revanche quand on quitte quelqu'un pour en retrouver une autre. Ils sont en équipe de France parce qu'ils sont impeccables, comme les autres. Je ne vois pas de différence entre les uns et les autres. Je leur ai tendu la main, j'imagine qu'ils ne vont pas me la mordre. Ils savent très bien que s'ils me mordent la main... Je ne suis pas maso.

« On ne peut pas tolérer la forme de laxisme à des jeunes gens de 20 à 29 ans »
Dans le débrief d'après-match vous avez piqué un peu vos joueurs en parlant de certains vieux de 35 ans. Comment les joueurs l'ont-ils perçu ?J'ai fait une faute en disant vieux de 35 ans parce que je me suis fait reprendre. D'abord j'ai 35 ans et je ne suis pas vieux. Je vais dire 40 (rire) parce qu'il y a des vieux de 35 ans qui courent vite encore longtemps. On peut tolérer les fautes individuelles liées à l'inexpérience, le fait de se lancer à corps perdu parce qu'on n'a pas le recul nécessaire mais on ne peut tolérer la forme de laxisme dans le comportement sur le terrain quand on s'adresse à des jeunes gens de 20 à 29 ans. En face, on aura une équipe qui va nous imposer toute la partie des séquences de 10, 15, 20 temps de jeu. Si on est au niveau de la semaine dernière, on n'existera pas.

La même production que contre l'Italie suffira-t-elle contre l'Irlande ?Mais non ça ne passera pas. Les Irlandais tiennent trop longtemps le ballon. Si jamais on s'effrite à un endroit... La semaine dernière, on récupère deux, trois coups compliqués. Je pense que là ça ira au bout donc on passera vraiment une sale après-midi.

Lors de la dernière Coupe du Monde, les Bleus avaient imposé un bras de fer physique à l'Irlande avant de craquer à la 60eme. Le salut du XV de France passera-t-il par le jeu ?L'ambition reste de se dire que si on tient 60 minutes cette fois-ci, il faudra tenir 70 minutes la prochaine fois jusqu'à finir par tenir 80. Il ne faut pas être réducteur dans la volonté de vouloir rivaliser sur tous les secteurs. Ensuite, imposer du jeu ne veut pas dire se relâcher sur l'implication physique parce que si on est cuit physiquement pour défendre, on ne sera pas bon offensivement. On ne peut pas partir du principe qu'on peut se relâcher et laisser marquer deux, trois essais parce qu'on va en marquer quatre. On ne peut pas démarrer comme ça. Je pense qu'il faut avoir l'ambition de se dire, ‘'on va être têtu et on va essayer de tenir le plus longtemps possible''. Peut-être être dominateur, qui sait ? On ne sait jamais. Il peut y avoir un miracle. Imaginons que l'équipe de France puisse dominer. Ce serait bizarre mais j'ai cette ambition. Si on ne domine pas, je regarderais pourquoi pour essayer d'être dominateur la fois suivante. Ça fonctionne comme ça. Tout ne sera pas extraordinaire si l'équipe France gagne et tout ne sera pas à jeter si on perd. On va travailler, construire et essayer d'être meilleur la fois suivante. On est dans le domaine du sport.

 
13 commentaires - Guy Novès : « Bossez, parce qu'on n'est pas aveugles ! »
  • On pourrait comparer a un apprentissage ! on a le bon maitre d'apprentissage mais on sait pas si on sera de tres grands ouvriers un jour ? ....travail , travail ! en souhaitant que FFR , LIGUE et autres dirigeants y mettent du leurs!

  • Mr NOVES est parfaitement logique dans ses analyses,il sait trés bien qu'il y a beaucoup de travail à faire pour que l'équipe soit au top.laissons lui le temps.

  • On a l'avantage d'avoir ,pour diriger les équipes de France d'avoir deux Toulousains.
    Guy pour les Grands et Fabien pour les moins de 20.
    L'un a formé l'autre.
    Il faut absolument qu'ils travaillent dans le même sens pour créer un style de l'Equipe de France.
    Un style de jeu ne peut pas se faire en un an,si les jeunes qui vont venir pratiquent un autre style.
    Depuis très longtemps je jeu de l'EDF est un jeu de passes,avec les gazelles derrière.
    C'est notre jeu,n'en déplaisent à certains.
    Cela nous a valu de nombreuses victoires dans le passé.
    Si nous voulons jouer comme les sud af ce n'est pas la peine nous nous casserons les dents.
    Allez Guy,et Fabien,faites de votre mieux pour nous redonner espoir dans ce si joli sport

  • intéressante la manière dont l'équipe de France est concoctée pour le match face aux redoutables irlandais...
    Guy Noves a l'étoffe d'un bon stratège privilégiant le moyen terme sans négliger le court terme :
    Les changements éffectués peuvent fournir des effets en première partie , tant les nouveaux joueurs appelés , du moins peut on l'espérer feront face aux déchainements de ces redoutables guerriers irlandais : la première demi-heure risque d'etre dantesque.
    l'Irlande malgré sa valeur est viellissante et risque de fatiguer à l'image de sa seconde mi- temps face aux gallois.....et là Guy Noves disposera d'un banc de toute premiére qualité pour faire face.

    Confiance à Guy Noves et nos meilleurs encouragements aux Bleus !

  • Tout çà c'est une façon de dire qu'on va faire de son mieux avec les moyens du bord ...Tant mieux pour les optimistes rêveurs.
    Vakatawa ne va pas tenir le flambeau à lui tout seul , et le reste de l'équipe n'est pas encore formatée à l'expérience du combat de longue haleine qui l'attend face aux armadas irlandaises , anglaises ou galloises à moins d'un miracle à chaque rencontre .
    Respect pour Mr Noves , mais on ne possède qu'un moteur en rodage .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]