Argentine - France : Les Bleus s'inclinent face aux Pumas

Argentine - France : Les Bleus s'inclinent face aux Pumas©Panoramic, Media365
A lire aussi

Jordi Demory, publié le lundi 20 juin 2016 à 00h58

Au terme d'un match agréable et rythmé, l'équipe de France s'est inclinée face à l'Argentine à Tucuman (30-19). Les Bleus sont passés près d'un bel exploit durant plus de 70 minutes face à des Pumas réalistes et qui ont marqué trois essais. Les joueurs de Guy Novès, performants en conquête, n'ont pas démérité et ont affiché un beau visage. Encourageant avant le deuxième test-match samedi prochain. Néanmoins, cette défaite fait tomber la France à la neuvième place au classement mondial.

Le debrief
Dans un stade atypique, l'équipe de France a d'abord bien contenu les offensives des Argentins. Les Bleus ont mis à mal la défense des Pumas sur leur première attaque. Jules Plisson, le capitaine, a ouvert le score en passant la première pénalité du match suite à un hors-jeu des Sud-Américains. Dans la foulée, les joueurs de Guy Novès ont obtenu une nouvelle pénalité après un maul écroulé mais le demi d'ouverture du XV de France a manqué la cible. Sur le premier lancement de jeu des coéquipiers d'Agustin Creevy, Cordero a déchiré le rideau défensif français et Jonathan Danty s'est mis à la faute. Nicolas Sanchez en a profité pour égaliser (3-3). Sur une perte de balle tricolore, l'Argentine a remonté le ballon dans son style caractéristique. Après plusieurs temps de jeu, Montero est allé inscrire le premier essai de la rencontre en bout de ligne après un bon décalage (10-3). Jules Plisson a manqué une nouvelle pénalité qui aurait pu permettre à son équipe de réduire la marque. La France a dominé territorialement ce premier acte mais n'a pas su concrétiser. Sur une belle attaque des trois-quarts des Pumas, Montero s'est joué de deux défenseurs pour servir à l'intérieur Tuculet qui est allé inscrire le deuxième essai des locaux (17-3). Le XV de France a réagi immédiatement. Après une touche dans les 22 mètres adverses, c'est Rémi Bonfils qui a franchi la ligne pour s'offrir son premier essai en sélection après un maul pénétrant (17-10). A la pause, les Bleus font plus que rivaliser.

Au retour des vestiaires, l'équipe de France va multiplier les séquences de jeu. Jules Plisson va concrétiser les efforts de ses coéquipiers en rajoutant trois points (17-13). En suivant, les Bleus obtiennent une nouvelle pénalité et Desio reçoit même un carton jaune sanctionnant l'accumulation des fautes argentines. Le capitaine du XV de France a passé sa quatrième pénalité de la rencontre (17-16). Dans la foulée, Landajo a été pris en position de hors-jeu par M. Lacey et le demi d'ouverture du Stade Français a redonné l'avantage à son équipe (17-19). Les Français ont monopolisé le ballon dans ce deuxième acte (88% de possession). Nicolas Sanchez a passé une pénalité après un en-avant volontaire de Jefferson Poirot qui a écopé d'un carton jaune sur l'action. L'ouvreur des Jaguares a rajouté trois nouveaux points après une nouvelle faute française. Guido Petti, au terme d'une belle chevauchée, s'est arraché pour marquer un bel essai sous les poteaux et anéantir les espoirs de victoire des Bleus. La France s'incline à Tucuman (30-19) mais a affiché un beau visage pour une équipe renouvelée de moitié. Prometteur avant le deuxième test-match samedi prochain.
Le joueur qui a crevé l'écran
MONTERO a réalisé une belle performance. L'ailier a marqué le premier essai des Pumas en bout de ligne après un bon décalage. L'Argentin a été décisif sur le deuxième essai de son équipe. Il a cassé le rideau défensif des Bleus pour offrir un très bon ballon à Tuculet qui a franchi la ligne.
Le tweet qui nous a fait rigoler

La stat dont on se souviendra
1. Comme le premier essai de Rémi Bonfils lors de sa première sélection.
Les joueurs à la loupe

Argentine
CORDERO avait du feu dans les jambes. ISA a fait parler sa puissance mais s'est éteint en deuxième période. TUCULET s'est illustré par plusieurs courses tranchantes et a inscrit le deuxième essai de son équipe. SANCHEZ a été bon face aux perches et dans le jeu courant. Enfin, PETTI a été récompensé de sa débauche d'énergie en marquant le troisième essai des Pumas.


France
SERIN a réalisé un bon match. Le demi de mêlée a parfaitement alterné le jeu des Bleus et a su dynamiser à bon escient. LEDEVEDEC a été bon en touche et dans le jeu tout comme BONFILS auteur de son premier essai en sélection. DANTY a été précieux au centre du terrain. GOURDON a été bon en défense et dans le combat. PICAMOLES a fait parler sa puissance et a avancé sur tous ses ballons.
La feuille de match
TEST-MATCH / ARGENTINE - FRANCE : 30-19
Stade Marcos-Paz (20 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Lacey

Essais : Montero (20eme), Tuculet (28eme) et Petti (74eme) pour Argentine - Bonfils (32eme) pour France

Transformations : Sanchez (21eme, 29eme et 75eme) pour Argentine - Plisson (33eme) pour France

Pénalités : Plisson (10eme, 42eme et 54eme) pour Argentine - Sanchez (16eme, 61eme et 65eme) pour France

Drops : Aucun

Carton jaune : Desio (42eme) pour Argentine - Poirot (60eme) pour France.

Cartons rouges : Aucun


Argentine
Tuculet - Cordero, Moroni, Hernandez, Montero - (o) Sanchez, (m) Landajo - Lezana, Isa, Matera - Desio, Petti - Herrera, Creevy, Chaparro

Entraîneur : D.Hourcade


France
Bonneval - Mignot, Rey, Danty, Camara - (o) Plisson (cap), (m) Serin - Lakafia, Gourdon, Goujon - Demotte, Ledevedec - Slimani, Bonfils, Poirot

Entraîneur : G.Novès
 
8 commentaires - Argentine - France : Les Bleus s'inclinent face aux Pumas
  • Pirogue, mes commentaires ne sont pas larmoyants ! Bien au contraire ils sont colériques, pleins de ressentiment et d'amertume vis à vis des gens comme vous qui cautionnent cette politique de la surenchère et du fric..! Des matchs de phase finale j'en ai vu à la pelle et notamment Toulon ou il y avait un étranger : Melville le 1er joueur d'origine étrangère à jouer en équipe de france. Je pourrais vous citer tout les joueurs évoluant dans les grands clubs : Agen, Narbonne, Béziers, Toulon Brive ( ou jouer mon ami JC Rossignol) etc...A l'époque il 'y avait peu ou pas de joueurs étrangers...et l'EDF était craint sur tout les terrains du monde..! Alors faites moi confiance , je continuerai à fustiger ce Top 14 de m....e au risque de déplaire à vous et à tous les inconditionnels du Top 14.

  • les néo étaient frustres de leur courte victoire en 2011 et nous on est toujours dans défaite il faut relever la tête

  • de plus le sauf conduit de canal parce que le fooot

  • le sélectionneur va devoir composer avec les clubs ou l'inverse le calendrier est obselete une soluition prendre des joueurs en pro d2 moins soumis au contrainte calendaire européenne.les joueurs de l'hemisphere sud sont plus frais c'est pour çà qu'il etaient tous les quatres en demi au mondial

  • çà va être long de redresser la barre cependant le dernier carré en 2019 n'est pas perdu c'est dans la défaite que l'on construit les victoires.l'objectif est 2019 et la France peut gagner....la finale.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]