L'Italie n'avance pas

L'Italie n'avance pas ©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le mardi 22 mars 2016 à 13h54

L'aventure de Jacques Brunel à la tête de l'Italie s'est soldée par une lourde défaite au pays de Galles. Malgré quelques coups d'éclats, la Squadra Azzurra n'a pas réellement progressé avec le sélectionneur français. Analyse statistique du mandat du futur entraîneur des avants de Bordeaux-Bègles.

Le bilan de Jacques Brunel avec l'Italie est maussade. Les plus indulgents diront que la Squadra Azzurra a stagné tandis que les plus sceptiques verront une régression de la sélection italienne. Plombée par un réservoir de joueurs trop faible et des clubs à la peine en Champions Cup mais aussi en Ligue Celte, l'équipe d'Italie n'a pas su performer sous Jacques Brunel. Petit aperçu de ce mandat en six chiffres. 4eme : C'est le meilleur classement de l'Italie dans le Tournoi des VI Nations sous l'ère Jacques Brunel. En 2013, la Squadra Azzurra avait gagné contre la France et l'Irlande. Dans l'histoire du Tournoi, c'est seulement la deuxième fois que les Transalpins finissent aussi haut dans le classement. La première fois, c'était en 2007 avec Pierre Berbizier (2005-2007). Un classement plutôt flatteur. 2 : Le nombre de cuillères de bois obtenues par l'équipe de Jacques Brunel durant son mandat (cinq participation au Tournoi des VI Nations). Un bilan assez négatif quand on connaît le bilan de ses prédécesseurs qui en avaient décrochées moins. En deux Tournois, Pierre Berbizier n'a eu aucune cuillère de bois. Nick Malett n'en avait enregistrée qu'une sur quatre éditions. 22% : Comme le taux de victoires de l'équipe d'Italie avec Jacques Brunel. Presque le même bilan que son prédécesseur Nick Malett (21%) mais bien loin de celui de Pierre Berbizier (plus de 45%). 4 : C'est le nombre de victoires des Italiens dans le Tournoi des VI Nations avec l'ancien entraineur de Perpignan. A titre de comparaison, Nick Malett (2007-2011) avait décroché trois succès. Sur cette statistique, Jacques Brunel n'est pas ridicule mais pas flamboyant non plus. 3eme : Le classement de la poule de l'Italie lors la Coupe du monde 2015. Pas de regret puisqu'elle s'est inclinée face aux Français et aux Irlandais. De plus, elle aura obtenu deux victoires durant le Mondial. Un bilan honorable. 1,44 : Comme la moyenne du nombre d'essais marqués par match depuis l'arrivée de Jacques Brunel. Ce chiffre n'est pas à son avantage. Avec Pierre Berbizier, l'équipe marquait 2,77 essais/match et 2,4 avec Brad Johnstone (2000-2002). Depuis son intégration dans le VI Nations, seul Nick Malett a eu une moyenne inférieure. Jacques Brunel n'aura donc pas fait de miracle avec la Squadra Azzurra et quitte l'Italie sur un échec. Le nom du futur sélectionneur n'a pas encore fuité. Mais il aura du pain sur la planche. Le successeur du Français va devoir enchainer quelques bons résultats afin de rendre légitime la présence des Italiens dans le Tournoi des VI Nations A. En effet, la Géorgie pousse dans le Tournoi des VI Nations B en écrasant la compétition.

Guillaume COURSELLE

 
3 commentaires - L'Italie n'avance pas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]