Maestri : Des crampons aux pinceaux

Maestri : Des crampons aux pinceaux©Panoramic, Media365
A lire aussi

Jordi Demory, publié le vendredi 20 mai 2016 à 10h15

Le deuxième ligne du Stade Toulousain, Yoann Maestri, n'est pas qu'un rugbyman, c'est aussi un amateur d'art. Une personnalité qui déconne dans ce sport considéré comme brut.

Yoann Maestri est le genre de joueur qui casse les clichés sur les rugbymens. Si le joueur est rugueux sur le terrain, l'homme est un homme amoureux de l'art. Il faut dire que le gaillard de 2,11m baigne dedans depuis tout petit lui le fils d'un dessinateur industriel. Il a donc décidé d'ouvrir sa propre galerie d'art à Toulouse. « J'avais envie de faire quelque chose en dehors des entraînements, quelque chose qui me tient à cœur » explique-t-il au site Sport et Style. Et après un an et demi de réflexion, le Toulonnais de naissance s'est lancé dans le grand bain et ouvre la Galerie M.

Penser à l'après carrière

Avec seulement neuf matchs joués cette saison en TOP 14, Yoann Maestri ne pense pas pour autant à la retraite. Mais il n'en oublie pas tout va très vite dans le sport. « La fin de carrière arrive vite et c'est bien de se préparer » concède celui qui est arrivé à Toulouse en 2009. Avec une programmation complète jusqu'en 2017, l'international aux quarante-huit sélections est en train de réussir son pari de faire découvrir des jeunes artistes toulousains. Et tant pis si ça gêne qu'il sorte des sentiers battus. « Dans notre société, l'être humain réagit avec scepticisme quand quelqu'un sort de la case dans laquelle on l'a rangé ». Qu'il se rassure, ces coéquipiers du Stade sont sous le charme.
 
0 commentaire - Maestri : Des crampons aux pinceaux
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]