Toulon : Une infirmerie qui ne désemplit pas

Toulon : Une infirmerie qui ne désemplit pas©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le vendredi 12 février 2016 à 18h45

Samu Manoa et Thibault Lassalle s'ajoutent aux nombreux blessés du RC Toulon. Les deux deuxièmes lignes ne feront pas le déplacement à Bordeaux-Bègles.

L'infirmerie du RC Toulon ne cesse de se remplir. Après les blessures de Tillous-Borde, Halfpenny (genou), Michalak (cuisse), Giteau (adducteurs), Gorgodze (nez), Taylor (hanche) et Etrillard (cervicales), c'est au tour de Samu Manoa (genou) et Thibault Lassalle d'être privés de compétition. Les deux deuxième lignes toulonnais ne seront pas du déplacement au Matmut Atlantique de Bordeaux ce dimanche à 16h15 pour affronter Bordeaux-Bègles.

Première pour Yuri Natriashvili ?
Hormis la présence du talonneur géorgien Yuri Natriashvili qui pourrait faire sa première apparition, le groupe du RCT sera proche de celui qui avait battu le Stade Français le 31 janvier dernier. Arrivé en novembre dernier en tant que joker médical, le roc de 105 kilos comble aujourd'hui l'absence du jeune retraité irlandais Paul O'Connell.

Amadou DIAWARA

 
3 commentaires - Toulon : Une infirmerie qui ne désemplit pas
  • c est normal c est un cercle tres tres vicieux
    beaucoup d argent donc beaucoup de joueurs donc beaucoup de concurrence donc surentrainement pour certains qui veulent leur place a n importe quel prix car bien evidemment encore plus de pognon
    et puis tres franchement quand on voit que pour nous les gens normaux le simple fait de se cogner a une armoire tres tres legerement peut occasionner un traumatisme
    et eux ils se prennent des charges de 100 kgs et plus en jouant sur la tete sur les cervicales sur les articulations et ils continuent a marcher comme si de rien n etait
    a un moment ca casse et ca casse bien et pour longtemps tres longtemps
    des qu on leur enleve leurs kines leurs osteos leurs anti douleurs leurs anti inflammatoires et bien ils ont mal tres mal comme nous

  • il n'as qu'a prendre un joker d'un joker pour un joker etc etc etc , 'c'est ça les club professionnels au rugby , ils peuvent prendre des joueurs tant qu'ils veulent , de plus j'ai entendu quel l'on jouait trop en top 14 , et pendant la trève on fait quoi on joue au rugby contre l'hémisphère sud , rein que ça , ils nous prennent vraiment pour des cons ces président de club pro

    les matchs amicaux de la trêve ont permis aux jeunes espoirs et à ceux qui cirent le banc d'avoir du temps de jeu.
    Quand on a ce niveau de connaissance du rugby on se contente de lire les articles pour enrichir sa culture.

  • et alors ? parceque c'est toulon ?OOOHH les pauvres ! ! ! et les infirmeries de l'A.S.M. ou du S.T. elles sont comment ?

    C'est pareil pour tous il y a beaucoup de dégâts sur les sportifs au rugby ! Mais autant à Toulon qu'ailleurs et peut être plus car pas tous très jeunes. On parle de l'infirmerie des autres pourquoi pas de celle de Toulon ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]