Top 14 - Toulon - Jacques Delmas : "Le conflit était permanent entre Diego Dominguez et Mourad Boudjellal "

Top 14 - Toulon - Jacques Delmas : "Le conflit était permanent entre Diego Dominguez et Mourad Boudjellal "©Media365
A lire aussi

Erwan Lancelot, publié le mercredi 15 février 2017 à 12h49

Jacques Delmas, l'ancien entraîneur des avants du RCT, est revenu sur la relation tumultueuse qu'il entretenait avec le président Mourad Boujellal, relation qui a causé son départ du club varois en décembre dernier.

« Le lendemain de la finale de Barcelone. Je revois la scène : je suis sur le parking de Berg avec Bernard, tout le monde est parti, on échange trois mots... Et là, je prends conscience que c'est terminé ». C'est avec ces mots que Jacques Delmas résume les derniers moments d'une aventure de plus de trois ans en tant qu'entraîneur des avants du RCT. Dans les colonnes de Midi Olympique, il revient sur la relation compliquée qu'il a entretenu avec le président du club varois. Malgré les trois titres de champions d'Europe acquit entre 2013 et 2015, Jacques Delmas s'avait qu'il n'était pas forcément le bienvenue dans l'effectif du staff Toulonnais : « Il ne me voulait pas dès le départ et je sais pertinemment que je n'aurais jamais été au RCT si mon nom n'avait pas été mis sur la table de Bernard (Laporte, ndlr) ». Dès leur première rencontre, les deux hommes ne se trouvent pas d'atomes crochus. Et pourtant, c'est bien Jacques Delmas qui va être retenu pour entraîner les avants du club, aux côtés de Mike Ford et de Marc Dal Maso avec qui il ne s'entendait pas non plus.
 Diego Dominguez vs Mourad Boujellal
 L'élément déclencheur, c'est le renvoie de Diego Dominguez du club, chose que Jacques Delmas n'a pas du tout bien pris. «Le conflit était permanent entre Diego Dominguez et Mourad, confie-t-il. Je savais que ça allait exploser et, dans ce cas, c'est celui qui a le pistolet qui gagne. On peut reprocher à Diego d'avoir été psychorigide mais le contexte n'a pas aidé. Le jour de la mise à pied de Diego, Mourad me convoque. Je lui dis, d'entrée : « Je m'en vais. » Ce n'était plus mon histoire. » Par fidélité pour le manager, il préfère quitter le navire, d'un commun accord avec Mourad Boudjellal. Et sans un regard en arrière : « C'est sûr, il avait plus le sourire en me voyant partir que lorsque je suis arrivé il y a trois an et demi ». Une page se tourne dans la carrière de Jacques Delmas, qui va continuer dans le monde de l'ovalie : « Le rugby n'est plus le même sport qu'avant mais il y a encore de belles histoires ».

 
3 commentaires - Top 14 - Toulon - Jacques Delmas : "Le conflit était permanent entre Diego Dominguez et Mourad Boudjellal "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]