Top 14 - Stade Français : La renaissance de Plisson

Top 14 - Stade Français : La renaissance de Plisson©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le jeudi 22 décembre 2016 à 15h33

En grosse difficulté au jeu au pied, en défense, dans l'impact, expulsé contre Castres, non retenu pour la Tournée d'automne du XV de France... Jules Plisson a vécu une première partie de saison très délicate, et il est le premier à le reconnaitre, dans une longue interview accordée à l'Equipe ce jeudi.

L'ouvreur du Stade Français estime que ça va mieux, à l'image de son jeu au pied retrouvé, car il a réussi à faire son autocritique pour avancer. « Avant, quand je faisais des erreurs, j'essayais toujours de me justifier. Aujourd'hui, j'accepte totalement la critique. Le « déclic » s'est produit en Challenge européen aux Harlequins (le 13 octobre, ndlr). J'ai été catastrophique ce soir-là. Je suis passé totalement à côté de mon match. Durant le week-end, j'ai envoyé un message à Gonzalo (Quesada) pour le voir, pour discuter. Je lui ai dit : « Je ne suis pas à mon niveau. J'aimerais que tu m'aides à le retrouver ». Après ce match, j'étais dégoûté du rugby. J'avais honte ce de que je faisais sur le terrain. Je ne me reconnaissais pas. Je ne savais plus quoi faire. C'est pour ça que j'ai choisi de la fermer, de travailler dans mon coin et de me faire oublier ».
Plisson : « Avant, j'aurais été au fond du seau de ne pas être appelé »
Se faire oublier aussi en équipe de France, puisque Guy Novès ne l'a pas retenu pour les trois matchs de la tournée d'automne. Presqu'une bonne nouvelle pour Plisson. « Que François Trinh-Duc et Jean-Marc Doussain soient devant moi, c'était logique. Après la blessure de François, quand j'ai su que c'était Camille Lopez qui avait été appelé, j'ai trouvé ça logique. C'était normal que le staff prenne un joueur performant avec son club. (...) Finalement, ça m'a peut-être fait du bien de ne pas faire la tournée. Si j'avais joué et que je m'étais loupé, je me serais enterré. J'ai grandi aussi sur ce point. Avant, j'aurais été au fond du seau de ne pas être appelé. Aujourd'hui, j'ai ce recul pour me dire « mec, tu n'as pas été bon ! » C'est dur de se le dire. Mais ça fait du bien. »
Plisson : « Je n'ai pas encore entamé de négociations »
Pour ne rien arranger, en plus de ses problèmes sur le terrain, Jules Plisson perçoit pas mal d'incertitudes sur l'avenir de son club de toujours. Sous contrat jusqu'en juin 2018, le joueur de 25 ans va voir ses amis Hugo Bonneval et Rabah Slimani quitter le club à la fin de la saison prochaine, et il se pose forcément quelques questions. « Je m'en pose sur la suite ici, sur ce que j'ai envie de faire. Je suis en réflexion, mais je n'ai pas encore entamé de négociations, ni avec le Stade Français, ni ailleurs. La décision sera difficile à prendre, car ça se passe souvent un an à l'avance. Je suis très attaché au Stade Français, car c'est le club qui m'a lancé, qui m'a fait confiance ». Et avec qui il espère remonter au classement, après une première partie de saison compliquée, à l'image de celle de son ouvreur.

 
0 commentaire - Top 14 - Stade Français : La renaissance de Plisson
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]