Top 14 - Racing 92 - Juan Imhoff : " Beaucoup de choses ont changé "

Top 14 - Racing 92 - Juan Imhoff : " Beaucoup de choses ont changé "©Media365
A lire aussi

Cédric ROUGER, publié le jeudi 22 décembre 2016 à 08h09

L'ailier argentin du Racing 92 Juan Imhoff revient sur les heures difficiles qu'est en train de vivre le club champion de France.

Juan Imhoff, il va y avoir de l'enjeu pour ce prochain match face à Castres...
Le rugby est devenu un sport tellement populaire que la pression tu l'as tous les jours. Il vaut mieux ne pas rechuter et continuer sur une bonne dynamique. Je pense que la pression, il faut bien l'utiliser, garder conscience que ça reste un jeu, qu'il y a une équipe qui perd et une équipe qui gagne. Dans la vie, on ne peut pas toujours être l'équipe qui gagne.

Comment gérer vous cette crise ?
Ce n'est pas une crise. Comme j'ai pu le dire, on ne peut pas toujours être le gagnant. Il faut continuer à travailler. Regarder la vidéo, analyser et voir ce que l'on peut améliorer pour être à notre meilleur niveau. Ce n'est pas du tout une crise. On a le droit de perdre. Il faut rester tranquille, calme car ce qui va venir après sera tout aussi dur. On a été éliminé de la Coupe d'Europe, ce n'est pas bon pour le club, mais c'est les règles du jeu.
Imhoff : « On vit avec la pression »
Vous allez avoir plus ou moins de pression en Top 14 après l'élimination européenne ?
C'est difficile. Vous parlez beaucoup de la pression, mais nous, en tant que joueur de rugby, on vit avec la pression, 24h sur 24. Quand tu manges, quand tu te reposes... Tous les jours tu as de la pression. Par rapport à la Coupe d'Europe, bien sûr que je ne suis pas content. Mais ce n'est pas pour autant que je vais me rajouter de la pression et me dire qu'il faut qu'on fasse le match de notre vie contre Castres.

Avez-vous eu une discussion concernant l'élimination ?
Je pense qu'après le match contre le Glasgow à la maison, on s'est dit les choses sur le terrain donc après on n'avait pas besoin d'en rajouter. On sait à quel niveau on est individuellement, moi le premier. Je ne vais pas faire des discours à mes coéquipiers sur les points à améliorer puisque le premier à devoir le faire, c'est moi-même. On n'a pas besoin de rajouter des choses. Chacun sait ce qu'il a à faire pour s'améliorer.
Imhoff : « Beaucoup de choses ont changé »
Qu'est-ce qui a changé entre l'équipe des phases finales de l'année dernière et celle de maintenant ?
Il y a beaucoup de choses qui ont changé. Déjà ce n'est plus la même équipe. Il y a des joueurs qui sont partis, d'autres qui sont arrivés. Après c'est difficilement comparable. C'est une autre saison, ça n'a rien à voir. On ne parle plus de ça. Nous sommes une nouvelle équipe, qui veut faire des choses différentes. Et c'est pour ça qu'on est approximatif. C'est ça qui a changé.

Vous avez demandé à rentrer au pays après le match face à Castres...
Oui, ça fait sept ans que je ne passe pas les fêtes avec ma famille en Argentine. Comme à dit mon coéquipier Manu, les fêtes pour nous les Argentins c'est quelque chose de très important. C'est le moment où on peut profiter avec la famille et de faire un point.

Ne ressentez-vous pas parfois le mal du pays ?
C'est vrai que si tu compares les 36 degrés en Argentine à ici, bien sûr que tu as du mal (rires). Mais pour ma part, j'apprécie tellement ma vie ici en France, je suis tellement heureux. Après quand je rentre au pays, je t'avoue que le Racing me manque. Mais mes vacances ne sont pas de vraies vacances. Je sais que quand je vais rentrer, je vais jouer avec mes frères. C'est l'occasion de faire un point aussi avec ma famille sur le rugby, et avec mon père. Mon père, c'est l'entraîneur le plus dur au monde (rires). Il m'attend avec les highlights de mes mauvaises décisions (rires).

 
0 commentaire - Top 14 - Racing 92 - Juan Imhoff : " Beaucoup de choses ont changé "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]