Laurent Labit : « On voulait se remettre la tête à l'endroit »

Laurent Labit : « On voulait se remettre la tête à l'endroit »©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 6 mars

Après la déroute contre Castres la semaine passée, l'entraîneur du Racing 92 Laurent Labit ne pouvait être que satisfait d'avoir pris les cinq points contre Agen samedi.

Laurent Labit, après la défaite de la semaine dernière contre Castres, cette victoire bonifiée fait du bien...On voulait se remettre la tête à l'endroit après la déconvenue de la semaine dernière et la déception de ce qu'on n'avait pas été capable de faire contre Castres. On voulait en priorité renouer avec la victoire et aller chercher le bonus offensif, face à cet adversaire qui est valeureux, qui se bat avec ses armes. Il y a quinze jours, ils avaient été capables d'aller chercher un point de bonus à Bordeaux, donc il fallait se méfier. Marquer cinq essais et reprendre la tête du Top 14, c'est une satisfaction. Par rapport au match aller, vos joueurs ont été plus disciplinés...On avait prévenu les joueurs. On l'avait déjà vu à aller : beaucoup d'accrochages, de chamailleries, d'antijeu... On s'était préparé, en essayant d'être le plus discipliné possible, même si on a vu que par moments, c'était très compliqué, car une équipe voulait jouer, et une équipe voulait essayer d'embrouiller et casser le rythme. A l'aller, on s'était fait piéger, et ce soir (samedi), on était décidé à mettre du volume de jeu en place. Ça a bien marché par moments. Par moments à l'accès aussi, car on a jeté trop de ballons.Comment expliquez-vous les difficultés du Stade Français, que vous affrontez la semaine prochaine, sans les internationaux ?Le Stade Français est en difficulté cette saison. Ils ont perdu avec zéro point à Pau, où on avait fait match nul avec quasiment notre meilleur effectif. Les internationaux sont un pied dedans, un pied dehors. Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas s'investir mais ils ont déjà la tête à Marcoussis. Le Stade Français est victime de son succès de l'année dernière, et de la Coupe du monde, avec beaucoup d'internationaux absents et de blessés. Ils sont dans une passe difficile, mais on ne s'en réjouit pas, car pour l'intérêt de tout le monde, il faut que le Racing et le Stade Français soient en haut de l'affiche. On a de très bonnes relations avec le staff, Gonzalo (Quesada) notamment. Ce sera compliqué car ça reste un derby, même si les internationaux, et donc les meilleurs joueurs des deux équipes, ne seront pas là. On aura droit à un derby avec les joueurs qui font partie du coeur des équipes, les joueurs qui sont là toute la saison. Ce sera particulier mais pour nous l'objectif sera de continuer notre marche en avant et essayer de rattraper les points perdus du week-end dernier.

 

 
0 commentaire - Laurent Labit : « On voulait se remettre la tête à l'endroit »
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]