Toulon relève la tête face à Pau

Toulon relève la tête face à Pau©Panoramic, Media365

Jordi Demory, publié le samedi 16 avril 2016 à 16h42

Le RCT s'est imposé largement face à Pau (25-9) et obtient même le bonus offensif en terre béarnaise. Les Toulonnais, qui n'avaient pas gagné depuis presque dix ans au Hameau, se relancent après deux défaites consécutives et prennent la deuxième place du Top 14 derrière l'ASM. La Section Paloise n'a pas pu renverser l'ogre varois malgré beaucoup d'envie.

Le debrief
Les envolées étaient toulonnaises en première mi-temps. A contrario, les Palois ont été nettement en difficulté dans le jeu. Les hommes de Simon Mannix ont régulièrement buté sur la défense du RCT et ont perdu les duels physiques. Les Varois n'ont cessé d'avoir des occasions. Ça a commencé dès la 4eme minute. Delon Armitage a récupéré une chandelle et a tapé un coup de pied à suivre récupéré par Josua Tuisova. Mais l'ailier fidjien a commis un en-avant juste avant l'en-but. L'essai a donc été logiquement refusé après arbitrage vidéo. Impression de déjà vu un peu plus tard lorsque que Guirado s'est extirpé d'un maul. Le ballon est sorti du ruck et Romain Taofifenua a aplati. Mais l'essai n'a pas été accordé après l'appel aux images pour un en-avant du talonneur tricolore. Frustré de ne pas réussir à concrétiser, le RCT a fini par prendre les points au pied et Eric Escande a enfin ouvert le score (17eme) et a creusé l'écart quelques instants plus tard. Les locaux ont vraiment eu du mal dans le jeu mais ont fait preuve d'un réalisme maximum, contrairement aux Toulonnais. Après trois points de Colin Slade, Damien Traille a réussi deux pénalités de plus de 50 mètres. Pau a ainsi fait preuve de pragmatisme et a pris la main au score à la mi-temps (9-6). Chose étonnante quand on voit la domination toulonnaise durant le premier acte, mais les hommes de Bernard Laporte ont commis trop d'imprécisions (9 en-avants).

Au retour des vestiaires, le match est reparti sur les mêmes bases que la première mi-temps. Pau a essayé de produire plus de jeu. Paradoxalement, c'est là que le RCT a fait la différence. Les visiteurs ont récupéré la balle dans leur 22 mètres, ont joué le contre, après un coup de pied à suivre de Delon Armitage, Tuisova a fait parler sa vitesse et a servi son arrière, qui a aplati sans opposition. La bande à Guirado a continué à s'appuyer sur des contres fulgurants mais encore une fois l'essai d'Escande a été refusé après arbitrage vidéo pour un en-avant de passe. Le manque de réalisme a enfin fini par fuir les Varois. Après une belle séquence, James O'Connor a parfaitement fixé son vis-à-vis pour décaler Delon Armitage en bout de ligne. L'arrière anglais a feinté la passe et a franchi la défense paloise pour réaliser le doublé. Sous un fort vent et la pluie béarnaise en fin de match, les deux équipes ont eu des difficultés à développer leur jeu. Mais dans un dernier effort, les avants toulonnais ont obtenu un essai de pénalité sur des mauls à répétition et décrochent ainsi le bonus offensif. Toulon s'impose ainsi au Stade du Hameau (9-25) après presque dix ans d'attente. Une victoire importante pour des Varois qui relèvent la tête après leur désillusion européenne et mettent fin à une série de deux défaites consécutives toutes compétitions confondues. Les hommes de Bernard Laporte reprennent la deuxième place à Montpellier en attendant le match des Héraultais ce dimanche. Les Palois ont longtemps espéré dans ce match grâce à la botte de leurs buteurs mais en vain. Simon Mannix et les siens restent à la onzième place.
Le joueur qui a crevé l'écran
D.ARMITAGE a montré l'étendue de son talent au public palois. L'arrière anglais du RCT a marqué deux essais au soutien de ses coéquipiers. Le Toulonnais a aussi déchiré plusieurs fois le rideau défensif adverse et a relancé à bon escient. Une belle performance de sa part.
Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir
« C'est une très belle opération. C'est très positif de ramener cinq points d'ici. Il fallait se relever après la défaite de la semaine dernière. » (Jonathan Pélissié - Toulon au micro de Canal+)
La stat dont on se souviendra
20. Comme le nombre de plaquages manqués par les Palois. Les Béarnais ont eu beaucoup de difficultés pour stopper les Toulonnais.
Les joueurs à la loupe


Pau

MARQUES a très bien dynamisé le jeu de son équipe. SLADE a été juste dans ce qu'il a entrepris tandis que TRAILLE a fait parler sa puissance dans le jeu au pied face aux perches. BUTLER a été présent dans le combat et dans le jeu. SMITH a été bon en défense mais n'a pas pesé en attaque.
 



Toulon

GUIRADO a été précieux en conquête et de par sa puissance. TUISOVA a alterné le bon et le moins bon. L'ailier a fait parler lui aussi son punch, cassant plusieurs placages, et a donné un ballon d'essai à D.Armitage. Enfin, SAULO a fait souffrir son vis-à-vis en mêlée et a été disponible dans le jeu courant.

 
La feuille de match
TOP 14 (21EME JOURNEE) / PAU - TOULON : 9-25

Stade du Hameau (18 000 spectateurs environ)

Temps pluvieux - Pelouse correcte

Arbitre : M. Charabas

 

 

Essais : D.Armitage (53eme, 65eme), de pénalité (80eme) pour Toulon

 

 

Transformations : Escande (53eme), Pélissié (80eme) pour Toulon

 

 

Pénalités : Slade (26eme), Traille (33eme, 36eme) pour Pau - Escande (17eme, 22eme), pour Toulon

 

 

Drops : Aucun

 
Cartons jaunes : Aucun

 

 

Cartons rouges : Aucun

 

 



Pau

Traille - Acebes, Smith, Vatubua, Ratuvou - (o) Slade, (m) Marques - Bouilhou, Coughlan, Butler - Boutaty, Pierre (cap) - Orlandi, Lespiaucq, King.

 

Entraîneur : S.Mannix



Toulon

D.Armitage - Tuisova, Bastareaud, Mermoz, O'Connor - (o) Taylor, (m) Escande - S.Armitage, Vermeulen, Fernandez Lobbe - Taofifénua, Gorgodze - Saulo, Guirado (cap), Chiocci.

 

 

Entraîneur : B.Laporte
 
1 commentaire - Toulon relève la tête face à Pau
  • ils prennent le bonus offensif grâce à un très très généreux essai de pénalité ! une honte ! ça sent et ça pue la présidentielle de LAPORTE

    L'arbitre voulait surement se racheter de son erreur d'appréciation concernant le dernier des trois essais refusés (une soi-disant passe en avant sur le placement de fernadez lobbé mais on voit bien que le passeur se retourne bien pour faire sa passe et au moment de la passe fernandez lobbé est bien derriere) sans compter également les 3 points en fin de 1ère mi temps sur une faute inexistante.

    Décidément tout est bon pour la ramener contre Laporte ........... La honte vous ne l'avez sans doute pas mentionnée quand c'est Toulon qui subit les erreurs.

    Désolé le ralenti montre bien que Fernandez Lobbé est devant au moment de la passe, la décision est justifiée. C'est moins évident sur celui refusé en 1ère mi-temps quand Guirado lâche le ballon car c'est un palois qui le ramène en arrière. Par contre l'essai de pénalité est très généreux. C'est vrai Toulon est dominateur sur cette mêlée mais c'est la 2ème, l'arbitre aurait pu et du la refaire jouer.

    Sauf si il lui parait évident que sans la faute il y a essai.

    sauf que là sur la mêlée pas évident du tout, tout le monde est au sol

    En général on effondre un maul ou une mêlée pour empêcher l'avancée...

    je suis d'accord, le problème est que les arbitres ne jugent pas de la même façon ces situations. Et quand un arbitre accorde un essai de pénalité à la 2ème mêlée, un autre va en faire jouer 6............

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]