Montpellier - Castres : Le MHR s'impose tout en puissance

Montpellier - Castres : Le MHR s'impose tout en puissance©Panoramic, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 12 juin

Dans un match très tendu, Montpellier s'impose largement en barrage du Top 14 face à Castres (28-9). Le MHR s'est appuyé sur sa puissance physique pour faire rompre la défense castraise. Le CO, pas assez réaliste, pourra nourrir des regrets. Les joueurs de Jake White retrouveront Toulon en demi-finale.

Le debrief
La tension était palpable durant ce deuxième match de barrage avec plusieurs échauffourées et des plaquages appuyés. Si le MHR a imposé son tempo dès le début du match avec une pénalité de Catrakilis (8eme) et un essai de Nagusa en force (12eme), il peut également remercier le Castres Olympique. L'équipe de Christophe Urios n'est jamais rentrée dans cette première période enchaînant les ballons perdus, fautes en mêlée et en touche. La tentative de pénalité complètement manquée d'Urdapilleta résume à elle seule la fébrilité castraise malgré un regain dans les dix dernières minutes.

La mi-temps a fait du bien aux organismes sous la chaleur montpelliéraine. Castres, à l'image de son ailier David Smith, est revenu avec de meilleures intentions offensivement mais a craqué sous le défi physique imposé par Montpellier qui a repris 12 points d'avance à vingt minutes de la fin avant d'enfoncer le clou par Pierre Spies à la 74eme minute (28-9). Les Castrais n'ont jamais réussi à s'approcher de l'en-but du MHR et ont tout misé sur les coups de pied de Rory Kockott (49eme et 64eme). Insuffisant pour espérer quelque chose quand les fautes techniques vous empêchent de produire votre jeu. Un match finalement à sens unique pour un MHR rarement mis en danger et qui retrouvera Toulon en demi-finale.
Le joueur qui a crevé l'écran
NAGUSA avait des fourmis dans les jambes. L'ailier de Montpellier s'est distingué par de belles relances et des charges dévastatrices. Il a marqué le premier essai de son équipe au près et tout en puissance. Une solide prestation qui a lancé le MHR vers la victoire face à Castres.
Le tweet qui nous a fait rigoler


La phrase à chaud à retenir
« Il y a beaucoup de joie, de fierté. On a bien maîtrisé la partie même en étant en infériorité et on réussit à marquer dix points. Il reste deux matchs donc il va falloir laisser la fatigue de côté, bien récupérer et se préparer pour faire un gros match. » (Fulgence Ouedraogo - Montpellier, au micro de Canal +)
La stat dont on se souviendra
30. Comme le pourcentage des équipes qui se sont déplacées depuis l'instauration des barrages en 2009-2010 et qui ont réussi à rejoindre les demi-finales de Top 14. Castres n'a pas amélioré cette statistique.
Les joueurs à la loupe

Montpellier

>>> MOGG a été tranchant dans ce qu'il a entrepris tout comme FALL. PAILLAUGUE a bien mené le jeu de son équipe et a bien éjecté les ballons. TUITAVAKE a été très percutant tandis que NARIASHVILI a fait souffrir son vis-à-vis en mêlée. WILLEMSE et SPIES ont fait parler leur puissance et ont marqué un essai. Enfin, KUBRIASHVILI n'a pas été à son avantage.


Castres

>>> URDAPILLETA n'a pas eu son rendement habituel. KOCKOTT a plutôt bien mené son équipe même s'il n'a pas toujours pris les bonnes décisions. TULOU a fait parler sa puissance tandis que SIVIVATU s'est illustré par plusieurs courses. LAMERAT a pesé au centre du terrain et s'est fendu d'une belle percée. Enfin, SMITH a montré beaucoup d'envie mais sans être décisif.
La feuille de match
Top 14 (Barrage) / MONTPELLIER - CASTRES : 28-9

Altrad Stadium (11 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse correcte
Arbitre : M.Cardona

Essais : Nagusa (12eme), Willemse (52eme), Spies (74eme) pour Montpellier

Transformations : Catrakilis (52eme, 74eme) pour Montpellier

Pénalités : Catrakilis (8eme, 33eme, 53eme, 73eme) pour Montpellier - Urdapilleta (37eme), Kockott (49eme, 64eme) pour Castres
Drops : Aucun

Carton jaune : Jannie Du Plessis (65eme) pour Montpellier

Cartons rouges : Aucun


Montpellier
Fall - Nagusa, Tuitavake, Steyn, Mogg - (o) Catrakilis, (m) Paillaugue - Qera, Spies, Ouedraogo (cap) - Willemse, Jac. du Plessis - Kubriashvili, B. du Plessis, Nariashvili.

Entraîneur : J.White


Castres
Palis - Sivivatu, Combezou, Lamerat, Smith - (o) Urdapilleta, (m) Kockott - Bias, Tulou, Faasalele - Capo Ortega, Gray - Wihongi, Mach, Tichit.

Entraîneur : C.Urios

 
6 commentaires - Montpellier - Castres : Le MHR s'impose tout en puissance
  • Je suis écoeuré car l'on attaque en permanence le RCT pour une équipe de mercenaires!!! Alors que montpellier n'est qu'une équipe de sud-af avec un manager plus que raciste alors!!!!

  • Une unanimité certaine pour deux choses: la pauvreté du rugby produit. On pourrait faire jouer des robots...Quand au vocabulaire des commentateurs, c'est pathétique.
    Cà n'a rien d'un championnat de France. Parlons d'un championnat en France...

  • Tristes barrages que ces deux matchs. Quant à Castres, je pense qu'ils ont perdu le match tout seul, trop de maladresses, d'erreurs, des choix sur le terrain et du coach très contestables et une magouille avec les règles ubuesque. un sud africain sorti sur carton jaune bien mérité et on ne pousse plus les mélées !!! Quelle aubaine pour les Sud Afs avec un pilier en moins !!!! On rigole, mais c'est ça le bizeness (business)...les b.... comptez-vous. Ce match montre les limites de notre TOP 14, les petits clubs ne joueront que les faire valoir et on attendra, avec impatience, les mises en examen des RCT, MONTP, RACING et autres pour malversation, magouilles, tricheries et autres faits divers. Sur ce, le CO ne méritait pas de gagner, sur ce match. Et il vaut mieux, car ils n'auraient pu présenter qu'une équipe de réservistes et de juniors pour le prochain match. Malgré tout BRAVO au CO qu'ils continuent à nous faire encore espérer avec les autres "petits clubs"...bientôt le rugby français va IMPLOSER. Finalement je suis bien heureux d'avoir jouer à ce beau jeu dans les années 70 et 80....mais c'est une époque que les moins de 20 ans....on connait la suite. Adésias

    Castres n'est pas un petit club et compte autant de joueurs étrangers que les autres . Il suffit de regarder objectivement son effectif .
    D'autre part la LNR fait partie intégrante du WR qui dirige le rugby mondial de Buenos Aire à Tokio et de Aukland à New York . Donc si il faut se plaindre du nombre de joueurs étrangers présent, c'est aux dirigeants du WR et pas à eux de la fédération ou LNR qui ne font qu'appliquer les règles . Dirigeants, dont le président était encore, il n'y a pas si longtemps Bernard Lapasset. Un français me semble - t-il .
    Le rugby de nos grand - parents a disparu depuis qu'il est professionnel , c'est à dire depuis 21 ans .
    Ce n'est plus une distraction régionale des bords de Garonne , mais un sport mondial.
    La France ne représente que 0,9 % de la population mondiale et on compte plus de licenciés en en Nouvelles Zélande que dans l'Hexagone.

    Ce n'était pas mieux avant, c'était différent . Le TGV c'est plus efficace que la diligence malgré un charme rétro certain. Ceux qui n'ont pas pris le bon wagon restent sur le bord du quai. C'est vrai pour tout .

  • Quel spectacle que ce match de barrages! Il n'y a qu'à continuer comme ça et le rugby sera mort rapidement.

  • Pas une si grosse branlée que sa !! Pour une petit équipe régionale contre les RSA ! Lol

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]