La situation se complique sérieusement pour Toulouse

La situation se complique sérieusement pour Toulouse©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 16 avril 2017 à 18h53

Cueilli à froid puis incapable de recoller malgré une domination sans partage, le Stade Toulousain s'incline au Stadium contre le Racing 92 (8-10). Les barrages s'envolent pour les Rouge et Noir.

En ce moment, rien ne va à Toulouse. Lourdement battus par le Munster en quart de finale de Champions Cup (41-16), les Rouge et Noir restaient sur six défaites lors de leurs sept derniers matchs de Top 14, avant de recevoir le Racing 92 ce dimanche après-midi. Une terrible série ayant conduit le club de la Ville rose à une douzième place indigne de son standing. Face aux Racingmen, la donne était claire pour les hommes d'Ugo Mola : il fallait absolument gagner pour relever la tête et encore croire en la qualification pour les barrages. La rencontre débute pourtant sous de bien mauvais auspices pour les locaux. Après dix minutes de jeu, le Stade est réduit à quatorze et est mené de dix points suite à un essai de pénalité. Gaël Fickou a en effet volontairement boxé le ballon en touche, alors que Gerbrandt Grobler s'apprêtait à aplatir (0-10, 9eme). Le règlement est respecté au pied de la lettre, même si cela fait pester le staff toulousain, qui a déjà eu droit à cette sanction (essai de pénalité et carton jaune) à Toulon, dimanche dernier (33-23). Samuel Marques réduit le score sur pénalité, mais c'est bien le Racing qui vire en tête à l'issue d'une première période peu emballante (3-10).

Une défense francilienne héroïque

Le deuxième acte est à sens unique. Toulouse campe devant l'en-but francilien, multiplie les temps de jeu et prend régulièrement le dessus sur son adversaire en mêlée. Les champions de France en titre se retrouvent réduits à quatorze suite au carton jaune reçu par Viliamu Afatia (57eme) alors que les vagues toulousaines, de plus en plus menaçantes, se succèdent. Mais les Bleu et Blanc, héroïques en défense, tiennent bon face à des Stadistes qui manquent de patience et de lucidité pour aller à dame. A peine de retour sur la pelouse, Afatia est expulsé pour une nouvelle faute en mêlée (73eme). Les joueurs de Laurent Travers finissent la rencontre à treize puisque Ben Tameifuna reçoit à son tour un avertissement (78eme). Cette nette supériorité numérique permet aux Haut-Garonnais d'inscrire enfin un essai, par l'intermédiaire de Maxime Médard (79eme). Luke McAlister loupe cependant la transformation, pour le plus grand bonheur des Racingmen qui s'imposent donc en Occitanie (8-10, score final). Le club francilien, sixième avec un match en retard, demeure plus que jamais concerné par la course aux phases finales. Ce qui n'est vraisemblablement plus le cas de Toulouse, englué à la douzième place...

 
20 commentaires - La situation se complique sérieusement pour Toulouse
  • Pas de fond de jeu , rien même BAYONNE a de plus belles phases de jeu dehors MOLA, ELISSADE qui se pavoise derrière son ordinateur dans les tribunes , regardez les entraineurs de BRIVE ils font plaisir a voir tous les trois sur le bords du terrain , un bon coup de balais dans le staff et dégonfler la tête de certain joueur , et surtout virer le recruteur , lui il est a chier pas de bon recrutement depuis des années ( aller chercher FLOOD , GITOUNE et autre clampains) et aller le STADE TOULOUSAIN qui reste le plus grand club de FRANCE

  • Toulouse est cuit. Manque de beaucoup de chose, la ligne de trois quart Médard Fikou, Huget trop de perte de ballon, jeu pas assez rapide, manque de vision du jeu. Non ils ont ratés leur saison. Peut être au niveau de l'encadrement et aussi à recruter sérieusement, car les jambes se font lourdes quand on prend de l'age.

  • Si vous souhaitez redevenir Toulouse du temps qu'il brillait il serait souhaitable de changer complètement le staff et qu'is arrêtent de pleurer contre l'arbitre. Je suis trés déçu de voir le Stade Toulousain dans cette situation, alors que vous avez des jeunes joueurs qui brille en équipe de Françe alors qu'en club vous les utilisez mal. Prenez Benneton, M'Tamack et l'ancien Toulousain qui aujour'hui entraine Carcassonne ou Narbonne qui jouait 3ième ligne à Toulouse ou Lievremont. Je suis écoeuré de voir dans quel état vous êtes

  • c est fou le nombre de personnes qui ne conaissent rien au rugby. toujours l arbitre.il a ete excellent hier rien a redire. n y a t il pas eut 3 cartons pour le racing? vous voulez quoi qu il sorte les 15 joueurs? toulouse est l equipe la plus faible du top 14 avec bayonne point barre.que des vieux cuits rotis.alors apprenez les regles de rugby avant d incriminer l arbitre

    exact ! et sans parti prit

    Je pense que vous faite justement partis de ceux qui ne connaissent pas les règles !! La règle est claire et limpide concernant les mélées écroulées !! Sur les mélées à 5 mètres de la ligne d'essai, si l'équipe qui défend écroule, triche ou fait des fautes, peut importe les cartons, après 3 mélées fautives, à la 4ème l'arbitre doit accorder un essai de pénalité entre les poteaux !!! La règle c'est celle là !!! point barre !!! Hors elle n'a pas été apliquée à Toulouse, comme contre le Pays de Galles pendant le tournois par Barns !!!

    mais vous êtes NUL comme l'arbitre

  • Bouscatel, dehors,
    Mola, dehors ...
    Il n'y a que comme ça que l'on arrivera à stopper le déclin du Stade Toiulousain.
    Il faut qu'un souffle nouveau avec de réelles compétences arrive.
    Vraiment, ça fait trop mal au coeur de voir Toulouse ainsi à l'agonie et que cela n'affecte pas le moins du monde les principaux responsables du club...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]