Franck Azéma : " La priorité, cela reste de gagner "

Franck Azéma : ©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 16 juin

Clermont va affronter le Racing 92 en demi-finale du Top 14 à Rennes ce vendredi (20h45). Franck Azéma avoue qu'il faudra se méfier d'une solide équipe francilienne pour aller en finale à Barcelone. Pour le technicien, peu importe la manière, il faudra s'imposer.


Franck Azéma, est-ce que vous pensez que ce sera une demi-finale fermée ?
Je pense que c'est le contexte du match qu'il faut prendre en compte. Peut-être que demain, il y aura beaucoup de volume de jeu ou peut-être que ce sera fermé. Ce qui est important en phase finale, c'est de les gagner. Il faudra jouer juste par rapport à ça, tout en restant fidèle à notre identité et ce que l'on a produit tout au long de la saison.

Les critiques sur les barrages avec peu de spectacles sont-elles justifiées à vos yeux ?
On sait que sur ce type de match, il faut que chacun individuellement dans le groupe soit au meilleur niveau pour produire un bon rugby. Je ne me souviens pas en 2011 d'avoir vu de grandes envolées ... Cela fait partie du rugby. Dès qu'on ne voit pas un bon match, on dit que cela ne joue pas. Moi aussi je préfère quand il y a du volume de jeu et quand tout le monde prend du plaisir sur le terrain et en dehors. Mais la priorité, cela reste de gagner. L'un n'empêche pas l'autre.
Franck Azéma : « la présence de Carter a décomplexé le Racing »
Vous arrivez en demi-finale avec de la fraîcheur contrairement au Racing 92 ...
Quand on passe par les barrages, on dit que cela permet de garder la dynamique et quand ce n'est pas le cas on dit qu'on a de la fraîcheur. Il n'y a pas de vérité par rapport à ça. C'est la même chose mais on fera les comptes après le match. Ce qui est sûr, c'est que depuis deux mois, on est sur une cadence d'un match par semaine ce qui nous permet de récupérer et de travailler.

Cette fraîcheur sera un facteur déterminant selon vous ?
Physiquement, la fraîcheur elle est là, on l'a sent. C'est vérifiable aux entraînements ou avec les GPS. Après, encore faut-il qu'on s'en serve demain soir. Si on ne l'exprime pas, c'est sûr qu'on va dire qu'on manque de rythme.
Le Racing 92, vice-champion d'Europe, sera un redoutable adversaire...
Nous sommes méfiants. Mais on se concentre d'abord sur nous, sur ce qu'on peut maîtriser. Cela dit, on connait tous les points forts du Racing : une grosse conquête, un rideau défensif dense, et des individualités fortes. Avec un axe 2-8-9-10-15 qui monte en régime. Et puis surtout, on remarque que la présence de Carter a décomplexé cette équipe du Racing.

 
1 commentaire - Franck Azéma : " La priorité, cela reste de gagner "
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]