Christophe Urios : " On n'a pas trouvé de solutions "

Christophe Urios : ©Panoramic, Media365

Jordi Demory, publié le dimanche 12 juin 2016 à 20h45

Castres s'est lourdement incliné face à Montpellier dans le deuxième match de barrage du Top 14 (28-9). Une défaite logique pour Christophe Urios. Le technicien castrais reconnaît que son équipe n'a jamais maîtrisé son sujet.

Christophe Urios, au terme d'un match tendu, vous vous inclinez face à Montpellier. Le meilleur a gagné selon vous ?

Je savais qu'aujourd'hui, il n'y aurait pas de problème de fierté. Après, sur le match, on n'a pas su rivaliser avec eux. Ce soir, il ne faut pas être déçu du match. Les meilleurs ont gagné. On ne fait pas une bonne entame de match. Quand on est mené 11-0, c'est dur pour revenir dans ce genre de rencontre. Il aurait fallu qu'on marque cet essai juste avant la mi-temps (après la percée de Rémi Lamerat, ndlr) ce qui nous aurait remis dans le sens de la marche. Mais l'écart était trop important et pendant trop longtemps.
Christophe Urios : « On n'arrivait pas à avancer »
C'était une rencontre très compliquée ...

C'était dur. On n'arrivait pas à avancer dans le jeu ni à tenir le ballon. On était sous pression et on n'avait pas le temps qui jouait en notre faveur. Gagner des matchs dans ce genre de situation, c'est compliqué.

Vous pensez que votre équipe n'a jamais été en mesure de gagner cette rencontre ?

Non, je pense qu'on n'a jamais contrôlé le match. Il aurait fallu marquer cet essai avant la pause qui me semblait possible parce qu'à 11-3, si on marque cet essai, on serait resté dans le match. Mais cela n'a pas été le cas. On a toujours été loin au tableau d'affichage et on n'arrivait pas à avancer. On n'a pas trouvé de solutions et on n'a pas su contrôler le match.

Avec notre envoyé spécial à Montpellier, Richard Goselin.

 
3 commentaires - Christophe Urios : " On n'a pas trouvé de solutions "
  • En voilà un autre qui ne connait absolument rien au rugby, il a surement joué en 4e série, et encore. Bien sûr je veux parler de mugen. Si Urios avait eu 12 étrangers à Castres il aurait mieux fait que l'entraîneur en chef de Montpellier.

    Si ma tante en avait ...!

  • Mr Urios vous êtes bien gentil mais votre équipe a montré vos limites en termes de jeu _on a vu Oyonax et maintenant Castres c'est du copié collé _estimer vous heureux d, etre ou vous êtes

  • chapeau Mr Urios , Montpelier était sur les genoux , mais voila avec la complicité de l'arbitre , le staff de Montpelier à mis plus de 8 minutes pour décider qui remplace qui et a permis à Montpelier de reprendre leur souffle il était cuit le match c'est joué la
    je vois la une nouvelle ouverture de ce que va nous proposer le rugby avec de faux blessés c'est honteux , Montpelier doit être sanctionner par la FFR si non cela va ce reproduire , et c'est inamissible e inacceptable de contourner le règlement ce n'est pas dans l'esprit du rugby
    Mr Urios doit l'avoir en travers de la gorge,

    Hier c'est le Racing qui simule une blessure de son pilier qui était en difficulté alors que Toulouse prenait le dessus en fin de partie et pouvait faire la différence en fin de match. Cela commence à ressembler aux tricheries du foot, il va falloir que les arbitres surveillent ces comportements anti sportifs

    vous avez raison, Montpellier et le Racing comme Bayonne en ProD2 doivent obligatoirement avoir une "caisse noire" permettant de gagner quoiqu'il soit.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]