A Toulon, ce n'était pas férié !

Les huit pénalités de Jonny Wilkinson ont donné la victoire à Toulon. (Maxppp)

Les huit pénalités de Jonny Wilkinson ont donné la victoire à Toulon. (Maxppp)

Il valait mieux recevoir, jeudi, à l'occasion de la 11e journée de Top 14. Seul Clermont est allé s'imposer à Agen (11-18) alors que Toulon, Castres, Grenoble ou Montpellier ont fait la loi chez eux. En tête du classement, les Varois continuent leur cavalier seul, même s'ils ont souffert contre le club de la capitale. Les résumés de ces rencontres.

TOULON - STADE FRANCAIS: 24-19
Consulter aussi: Le film du match

Toulon se fait peur

Loin de sa prestation flamboyante contre Bayonne (59-0) cinq jours plus tôt, le RC Toulon a peiné devant son public de Felix-Mayol lors de la 10e journée de Top 14 pour venir à bout du Stade Français (24-19) après avoir été mené à dix minutes de la fin.

Sur leur première attaque, les Varois manquent d'aller derrière la ligne avec Wulf qui échoue près du poteau de coin (2e), mais ils concrétisent par une pénalité de Wilkinson (3-0, 3e). Après un premier échec, Dupuy lui répond (3-3, 9e) mais Wilkinson réplique immédiatement (6-3, 11e). Remis en selle par le drop de Plisson (6-6, 21e), les Parisiens ne vont pas réussir à se créer de vraies occasions d'essai. Avant la pause, ils encaissent deux nouvelles pénalités de Wilkinson, qui subit tout de même un échec de loin (33e), et perdent Bonneval sur carton jaune (39e). Débutant la seconde période à 14 contre 15, le Stade Français est à nouveau sanctionné par l'adresse au pied de Wilkinson (15-6, 44e). Profitant de deux drops manqués par Plisson et d'un nouvel échec de Dupuy, le buteur du RCT accentue l'avance des siens. A peine entré en jeu, Porical lui répond par deux fois (58e, 69e) et ramène son équipe dans les clous du bonus défensif (18-12). Le Stade Français continue alors sur sa lancée et marque un incroyable essai en contre par Bonneval (18-19, 71e). Assommé, le public de Mayol va retrouver ses esprits grâce à la botte de son buteur. Par deux coups de pied (74e, 77e), Wilkinson assure la victoire toulonnaise (24-19).

Grâce à neuvième succès en dix matches, Toulon reste leader du Top 14 avec cinq points d'avance sur Clermont. De son côté, le Stade Français occupe le 10e rang avec cinq points de marge sur Agen, le premier relégable.

Prochains matches: Clermont - Toulon ; Agen - Stade Français

CASTRES - PERPIGNAN: 38-36
Consulter aussi: Le film du match

A deux minutes près !

Castres s'impose au bout du suspens dans un match fou sur une pénalité de Kockott à deux minutes du terme (38-36, 78e). Sur la physionomie de la rencontre, Perpignan aurait mérité de l'emporter mais s'incline finalement, victime de son indiscipline et de son manque de réalisme. L'USAP se consolera peut-être avec le point du bonus défensif, performance réussie par les seuls Clermontois cette saison au Stade Pierre-Antoine.

Dans ce match opposant deux équipes portées sur l'offensive, c'est Castres qui a longtemps dominé au score, mis à part un court intermède en première période, sans jamais compter plus de neuf points d'avance. Avant la 66e minute et l'exclusion du Perpignanais Guirado, Castres mène 32 à 26 grâce à trois essais d'Andreu (1e), Kockott (27e) et Kockott (38e) ainsi que la botte de ce dernier. A quatorze contre quinze, l'USAP réussit l'exploit de passer un 10 à 3 à son adversaire avec un essai de Planté (69e), qui vient compléter les deux premiers essais catalans par ce même Planté (16e) et Marty (46e)et quatre pénalités de Hook.

Les Catalans croient tenir la récompense de leur formidable jeu en mouvement mais c'est sans compter sur la pénalité finale de Kockott qui ruine leurs derniers espoirs. Au classement, Castres conserve sa cinquième place et Perpignan est septième avant le match du Racing à Toulouse.

Prochains matches: Bègles-Bordeaux - Castres ; Biarritz - Perpignan

GRENOBLE - BIARRITZ: 34-21
Consulter aussi: Le film du match

Grenoble, forteresse imprenable

Grenoble est décidément irrésistible dans son antre de Lesdiguières ! Jeudi, les promus ont signé un cinquième succès en autant de sorties devant leur public en domptant Biarritz au terme d'une prestation maîtrisée (34-21).

Après un round d'observation, les Isérois sont les premiers à faire mouche. A la suite d'une superbe combinaison en touche, Courrent inscrit le premier essai de la partie (10-3, 14e). Le demi de mêlée se blesse sur l'action mais sa sortie sera sans conséquence puisque son suppléant, Pelissié, va réaliser un sans-faute par la suite. Profitant des erreurs de la défense basque, les locaux creusent peu à peu l'écart et regagnent les vestiaires avec un avantage déjà déterminant (16-6). Au cours du second acte, le BO continue de multiplier les approximations. Deux essais de Bosch (50e) et Ngwenya (76e) ne suffisent pas à masquer les carences affichées par les visiteurs. Pelissié passe cinq pénalités supplémentaires pour entériner le succès des siens.

Grenoble continue ainsi de déjouer les pronostics et reste solidement installé en haut de tableau. Biarritz, à l'inverse, connaît son sixième revers consécutif en Top 14 et devra absolument se remobiliser à l'occasion de la réception de Perpignan.

AGEN - CLERMONT: 11-18
Consulter aussi: Le film du match

Clermont sourit, Agen souffre

Pour le compte de la 10e journée de Top 14, Clermont s'est imposé à Armandie contre Agen qui, en guise de consolation, glane un point de bonus défensif (11-18). Avec le vent dans le dos, les Jaunards maîtrisent totalement les débats durant un premier acte à sens unique.

Ultra-dominateurs sur le plan territorial et lors des phases de conquête, le XV des Volcans n'inscrit néanmoins qu'une pénalité avant la pause (0-3, 15e). La solidarité et la discipline défensive des Lot-et-Garonnais faisant déjouer les visiteurs. Paradoxalement, les hommes de Vern Cotter concrétisent leur hégémonie lors du second acte, avec le vent de face, grâce à un Sivivatu de gala auteur d'un essai et décisif lors des deux essais auvergnats suivants (6-18, 61e). L'écart au score est logique mais la solidarité agenaise est finalement récompensée par un essai de Lamoulie, le joueur le plus convaincant dans les rangs du SUALG ce jeudi (11-18, 65e).

Au bénéfice de ce succès, Clermont, 2e, suit la cadence imposée par Toulon en tête du classement et conforte son statut de solide dauphin. En revanche en bas de tableau Agen demeure englué au 13e rang, en position de premier relégable

Prochains matches: Agen - Stade Français ; Clermont - Toulon

BAYONNE - BEGLES-BORDEAUX: 22-11
Consulter aussi: Le film du match

Bayonne se rassure

Après la gifle face à Toulon la semaine dernière, où les Bayonnais se sont inclinés 59-0, l'Aviron avait a coeur de se reprendre et de renouer avec la victoire en accueillant Bordeaux, un adverse direct pour le maintien. Après un match marqué par les imprécisions de jeu bayonnaises et l'indiscipline bordelaise, c'est l'Aviron qui repart avec les points de la victoire en privant l'UBB du bonus défensif.

Le coup d'envoi est donné sous une pluie battante qui rend les conditions de jeu difficiles. Les équipes cherchent à pousser leurs adversaires à la faute tout au long de cette première période. Les buteurs se répondent jusqu'à la 25e où le score affiche 6-3. Malgré leur infériorité numérique (carton jaune pour Jaulhac à la 25e), Bordeaux parvient à concrétiser en marquant un essai grâce à Talebula à la 29e. La transformation ne sera pas tentée par Sanchez, sanctionné pour avoir dépassé les 1 min 30 de préparation. Avant de rejoindre les vestiaires, Boyet valide 3 nouveaux points et porte le score à 9-8. De retour des vestiaires, Sanchez passe un drop (9-11) sous une pluie qui ne faiblit pas. Indiscipliné, Bordeaux se retrouve une nouvelle fois à 14 après le carton jaune de Delboulbes (46e). S'ensuit deux pénalités de Boyet (54e, 59e) qui réalise un 100 %. Trop imprécis dans leurs élans offensifs, les Bayonnais ont des difficultés à concrétiser. Le soulagement de Jean-Daugé viendra à la 67e grâce à l'essai inspiré de Spedding qui sera transformé par Boyet (22-11).

L'UBB repart sans point de Bayonne laissant le soin aux locaux de se maintenir hors de la zone de relégation. Lors de la prochaine journée, L'UBB recevra Castres avant de se rendre au BO. Les joueurs de l'Aviron se préparent à deux déplacements à Grenoble et à Montpellier.

Prochains matches: Grenoble - Bayonne ; Begles-Bordeaux - Castres

MONTPELLIER - MONT-DE-MARSAN: 32-16
Consulter aussi: Le film du match

Le MHR passe la 5e

Pas de jour férié au stade Yves-du-Manoir, où Montpellier n'a d'ailleurs pas chômé pour remporter une cinquième victoire de rang, face à Mont-de-Marsan, à l'occasion de la 10e levée du Top 14.

Les premières munitions du match reviennent à Bustos Moyano et Vignau-Tuquet, les deux buteurs passant chacun deux pénalités, synonymes d'égalité parfaite au quart d'heure de jeu. Mais si la lanterne rouge fait mieux que tenir tête dans le jeu au MHR, le carton jaune reçu par Baleinadogo (22e) va avoir raison de l'enthousiasme des Montois, lesquels sont immédiatement punis par un essai d'Artru (13-6, 27e). Un scénario qui se répète à l'identique en toute fin de premier acte, quand Caudullo voit jaune à son tour (39e) et assiste depuis la touche au deuxième essai du même Artru (18-9, 40e+1). Et les locaux d'enfoncer le clou après la pause, alors que c'est au tour de Nagusa de flamber, et d'inscrire lui aussi un doublé. En trois petites minutes, le Fidjien offre, puis conforte le bonus offensif des siens (25-9, 56e, puis 32-9, 58e). Bost, à la sirène, sauvera l'honneur montois en aplatissant un essai pour du beurre (32-16).

4e avant le coup d'envoi, Montpellier accède provisoirement au podium (3e, 32 points) en attendant la prestation de son poursuivant qui n'est autre que le champion de France toulousain. Mont-de-Marsan, après cette dixième désillusion en autant de journées, ferme plus que jamais la marche au classement (2 points).

Prochains matches: Toulouse - Montpellier ; Racing-Metro - Mont-de-Marsan

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

en images
Tombé du ciel Lavillenie dans le volcan Charge Retrouvailles Au sommet