Nalaga, retour vers le futur

Napolioni Nalaga est de retour à Clermont. (Reuters)

Napolioni Nalaga est de retour à Clermont. (Reuters)

Dix-huit mois après son départ précipité vers les Fidji, Napolioni Nalaga est bel et bien de retour à Clermont. L'ailier fidjien, ancien double meilleur marqueur du Top 14, espère redevenir la terreur qu'il était. Présent à l'entraînement lundi avec les Jaunards, le petit nouveau qui n'en est pas un pourrait intégrer le groupe en déplacement samedi à Montpellier.

Hasard ou coïncidence, l’encadrement de l’ASM Clermont Auvergne avait bien fait les choses lundi, en ouvrant au public les portes du stade annexe de Marcel-Michelin pour la séance d’entraînement matinale. Des supporters et vacanciers accourus pour l’occasion, tous les regards convergeaient forcément vers l’attraction du moment. Toulon a Frédéric Michalak, Clermont a retrouvé Nalaga. Dix-huit mois après avoir filé sans faire ses adieux à la Yellow Army, le Fidjien a pu constater que le public auvergnat ne lui tenait pas rigueur de cet abandon de poste.

Agé de 26 ans et désormais papa, Nalaga est un autre homme. Loin en tout cas de l’image renvoyée depuis ses Fidji natales, celle d'un jeune homme apeuré et dépressif, incapable de rentrer en France pour assumer sa carrière et son statut de professionnel. Quant à savoir si le joueur, lui, est resté le même phénomène, capable de se classer deux saisons de suite meilleur marqueur d’essais du championnat avec 61 réalisations en 90 matches de Top 14, l’attente est forcément considérable autour d’un joueur dont la dernière expérience dans le Super 15 - au sein d’une équipe de la Western Province limitée - n’a pas franchement marqué les esprits (11 matches et 2 essais).

Nalaga: "Je veux retrouver mon efficacité"

"Avec la Western Province, notre jeu était basé sur la vitesse et le déplacement, explique Nalaga sur le site de l’ASM. En France, je sais que c'est plus physique. J’ai appris et progressé au niveau de la technique individuelle, et je compte bien mettre à profit cette expérience pour revenir encore meilleur et plus complet." La semaine qui s’annonce devrait déjà permettre d’évaluer l’état de forme de l’intéressé qui, à l’écouter, peut enfiler le maillot jaune et bleu "dès à présent !" Un cri du cœur qui traduit bien la volonté de Nalaga de renouer le fil de son histoire clermontoise. "Je me sens très bien physiquement, assure-t-il, enthousiaste. J’ai arrêté la compétition il y a un peu plus d’un mois et depuis, je me suis bien préparé aux Fidji. J’ai participé au camp d’entraînement de l’équipe de la police, avec laquelle j’évoluais lorsque je suis retourné là-bas. Je me suis entraîné avec eux durant toute cette période, je suis donc prêt physiquement. Il me faudra revoir les lancements et m’approprier les nouveaux, mais je me sens prêt et très déterminé à revenir sur le terrain le plus rapidement possible." Vern Cotter et son staff en jugeront.

Les indisponibilités et autres incertitudes parmi les trois-quarts clermontois (Malzieu, Buttin, Byrne…) pourraient précipiter ce nouveau départ. "J’ai hâte d’être avec eux sur le terrain et de redémarrer cette saison avec l’ASM Clermont Auvergne, souffle Nalaga. Je sais qu’il y a beaucoup d’attentes autour de mon retour, et je ferai tout pour ne décevoir personne. Les encouragements que j’ai reçus durant mon absence n’ont fait que renforcer mon désir de revenir dans mon club. C’est chose faite, et je suis impatient de pouvoir m’exprimer avec eux et de prendre du plaisir sur le terrain." Du plaisir, et plus encore… "Mon objectif, cette saison, est de redevenir le Nalaga que j’étais avant mon départ. Je veux retrouver mon efficacité, marquer des essais et aider mes copains à ramener des titres en Auvergne. Je veux donner le meilleur pour l’ASM." On l'aura compris, l’hypothèse d’une reconversion en troisième ligne (où il effectua ses débuts) est secondaire.

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
Le Top 14 en vidéos
en images
Tombé du ciel Lavillenie dans le volcan Charge Retrouvailles Au sommet
à lire aussi