Bourgoin maintenu en Top 14

Comme attendu, le CS Bourgoin-Jallieu a été jeudi officiellement maintenu dans l'élite du rugby français, le Top 14, après avoir été entendu par la commission d'appel de la Fédération française de rugby (FFR). Le bonheur des uns fait le malheur des autres puisque du coup, les espoirs de repêchage nés du côté d'Albi sont réduits à néant.

Que Michael Cheika et ses joueurs parisiens se rassurent, le Stade Français aura bien face à lui le vendredi 13 août prochain, sur la pelouse de Charléty, l’adversaire berjallien que le calendrier lui a offert à l’occasion du coup d’envoi et de la première journée du Top 14. Depuis jeudi, les Berjalliens ont l’assurance de pouvoir s’engager dans cette nouvelle saison après que la commission d’appel fédérale a prononcé le maintien du CSBJ dans l’élite. "Après examen du dossier et compte tenu des nouveaux éléments apportés par le club, la Commission d'Appel fédérale a décidé d'autoriser le club à s'engager en Top 14" pour la saison 2010-2011, indique un communiqué de la Fédération.

Une décision qui ne faisait en vérité guère de doutes tant on imaginait mal la nouvelle saison de Top 14 débuter ainsi amputée de l’un de ses concurrents. Le préjudice en terme d’image et de crédibilité aurait été terrible pour le Championnat de France, même si dans ce dossier, la commission d’appel de la FFR vient au final infirmer la décision initiale de la DNACG, le gendarme financier de la Ligue nationale (LNR), qui le 1er juillet dernier avait ni plus ni moins interdit Bourgoin de tout engagement en Championnat de France professionnel (Top 14 et ProD2), en raison du "défaut de justification par le club dans les délais fixés des garanties requises quant à sa capacité à faire face à ses engagements sur la saison 2010/2011".

L’effectif en stage l’esprit serein

Une décision que le CSBJ n’a eu de cesse de contester, faisant valoir sa bonne foi en insistant sur la constitution d’un fonds de réserve d’un montant estimé à 900 000 euros. Selon Le Dauphiné Libéré, Gaston Maulin, le président berjallien, et ses associés auraient en fait réuni la somme de 500 000 euros, garantie auprès de la commission d’appel. Maulin qui, dans le quotidien régional, avoue la sérénité qui l’habitait. "Pour moi, il n'y avait pas de doute. On a mis l'argent qu'il fallait. On est reparti pour un an en Top 14 et on garantit le budget (10 millions d'euros)." Un an après une crise financière qui a bien failli emporter le club par le fond et avait contraint l’effectif à débuter la saison sans plusieurs éléments, dont les licences avaient été bloquées, même les joueurs et leur staff affichaient leur confiance à l’heure de partir en stage pour Talloires. "Nous sortons de trois semaines de préparation ici à Bourgoin et cela va nous permettre de nous changer les idées", commente ainsi Xavier Péméja sur le site du club.

Bourgoin maintenu, c’est l’infime espoir d’un repêchage qui s’envole du côté d’Albi, où depuis une semaine on s’était repris à rêver, sans trop y croire, d’une réintégration dans le Top 14. "Nous nous attendions à cette décision, même si Bourgoin a longtemps joué au chat et à la souris avec la DNACG, ne manque pas de souligner le directeur général du club tarnais, Daniel Blach, dans La Dépêche du Midi. La fédération a estimé que les Berjaliens avaient le potentiel pour être en Top 14, on se plie à cette annonce. Je ne l'a commenterai pas, car je n'ai pas envie de m'épuiser en polémique, ni dépenser mon énergie avec Bourgoin..." Le CSBJ, qui tout aussi lassé, n’aspire qu’à vivre une saison sereine et libérée…

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
Le Top 14 en vidéos
en images
Tombé du ciel Lavillenie dans le volcan Charge Retrouvailles Au sommet
à lire aussi